Page images
PDF
EPUB

mesures pour que les évêques et les curés de la nouvelle circonscription eussent une subsis tance convenable à leur état.

Il a également promis de prendre des mesures convenables pour qu'il fut permis aux catholiques français de faire, s'ils le vouloient, des fondations en faveur des églises.

Enfin, nous avons déclaré reconnoître dans le premier Consul de la République française, les mêmes droits et priviléges dont jouissoit près de nous l'ancien

gouvernement. Il est convenu que, dans le cas où quelqu'un des successeurs du premier Consul actuel ne seroit pas catholique, les droits et priviléges mentionnés ci-dessus, et la nomination, tant aux arm chevêchés qu'aux évêchés, seroient réglés , par rapport à lui, par une nouvelle convention.

Toutes ces choses ayant été réglées, acceptées et signées à Paris , dans tous leurs points , clauses et articles, savoir : de notre part, et au nom du Saint Siege apostolique, par notre cher fils Hercule Consalvi, cardinal-diacre de Sainte-Agathe ad Suburram , notre secrétaire d'État; notre vénérable frère Joseph, archevêque de Corinthe, et notre cher fils Charles Caselli : et au nom du Gouvernement français , par nos chers fils Joseph Bonaparte, Emmanuel Cretet, conseillers d'Etat, et Etienne Bernier, prêtre, curé de Saint-Laud, d'Angers , plénipotentiaires nommés à cet effet; nous avons jugé nécessaire, pour leur plus parfaite exécution, de les munir, par une bulle solennelle, de toute la force et de toute l'autorité que peut avoir la sanction apostolique.

culis et conditionibus à præfatis subscripta, pro firmiori eorum subsistentia robur Apostolicæ firmitatis adjicere, et auctoritatem solemniorem et decretum interponere necessarium sit , Nos eâ spe freti , fore, ut Deus, qui dives est in misericordia , et à quo omne datum optimum , et omne donum perfectum , studia Nostra in sanctissimo hoc opere absolvendo , benigno favore prosequi dignetur , ac ut omnibus amotis impedimentis , atque dissidiis , vera pietas, et Religio majora suscipiant incrementa, sublatisque ex Agro Dominico dissensionum seminibus abundantior in dies bonorum operum seges ad ipsius Dei laudem, et gloriam, æternamque animarum salutem succrescat, de VV. FF. Nostrorum S. R. E. Cardinalium consilio , et assensu, ac certâ scientiâ, et maturâ deliberatione Nostris, deque Apostolicæ Potestatis plenitudine supradictas Concessiones , Conventiones , Capitula, Pacta , et Concordata tenore præsentium cohaerenter ad peculiare chirographum super ipsis articulis appositum, adprobamus , ratificamus et acceptamus, illis Apostolici muniminis , et firmitatis robur, et efficaciam adjungimus, omniaque in eis contenta, ac promissa sincerè, et inviolabiliter ex Nostra ejusque Sedis parte adimpletum , et servatum iri, tam Nostro quàm Nostrorum Successorum nomine promittimus , ac spondemus.

Nolumus etiam paternæ Nostræ Charitatis non esse participes eos Ecclesiasticos viros, qui in Sacris constituti matrimonia attentarunt, sive qui à proprio instituto publicè desciverunt; ideo

[ocr errors]

A ces causes, nous confiant dans la miséricorde du Seigneur , qui est l'auteur de toute grâce et de tout don parfait; espérant de sa bonté qu'il d'aignera seconder d'une manière favorable, les efforts de notre zèle pour la perfection de cet heureux ouvrage ; désirant écarter tous les obstacles , étouffer toutes les dissensions, arracher du champ du Seigneur toute semence de discorde , afin que la religion et la vraie piété reçoivent de jour en jour de nouveaux accroissemens, et que la moisson des bonnes cuvres devienne de plus en plus abondante au milieu des chrétiens; pour la gloire de Dieu et le salut des âmes , de l'avis et du consentement de nos vénérables frères les Cardinaux de la sainte Eglise romaine ; de notre science certaine , pleine puissance et autorité, nous approuvons, ratifions et acceptons tous les susdits articles, clauses et conventions. Nous leur donnons à tous notre sanction apostolique, conformément à celle que nous avons déjà donnée en particulier à l'exposition littérale de ces mêmes articles, et nous promettons, tant en notre nom qu'au nom de nos successeurs , de remplir et fidèlement exécuter tout ce qu'ils contiennent.

Nous ne voulons pas qu'on regarde comme étrangers à notre sollicitude et à notre amour paternel , les ecclésiastiques qui , après la réception des ordres sacrés, ont contracté mariage que, eorum respectu, ipsius etiam Regiminis officiis obsecundantes , vestigia sequenrur rec. mem. Prædecessoris Nostri Julii Papæ III, quemadmodum in nostris Litteris in formâ Brevis hâc eâdem die datis , pro eorum spirituali salute providetur.

Monemus prætereà, et hortamur in Domino omnes, et singulos Archiepiscopos, Episcopos, et locorum Ordinarios juxta novam Gallicanarum Diæcesium circumscriptionem canonicè instituendos, eorumque Successores, itemque Parochos , aliosque Sacerdotes in vinea Domini operarios , ut zelo secundùm scientiam non in destructionem , sed in ædificationem utentes, ac præ oculis habentes, se Ministros esse Christi qui à Prophetâ Princeps pacis cognominatus est, quique transiturus de hoc mundo ad Patrem pacem tamquam propriam hæreditatem Apostolis, et Discipulis suis reliquit, ut omnes idem sensiant, collatisque in unum studiis ea, quæ pacis sunt , anent, atque sectentur, et quæcumque, ut præfertur, concessa , statuta , et concordata fuerunt, accuratè , ac diligenter servent , atque custodiant.

Decernentes easdem præsentes Litteras nullo unquam tempore de subreptionis, et obreptionis, aut nullitatis vitio, vel intentionis Nostræ aut alio quocumque, quamvis magno , aut inexcogitato 'defectu notari aut impugnari posse , sed semper firmas , validas, et efficaces existere,

[ocr errors]

ou abandonné publiquement leur état. Nous prendrons à leur égard , conformément aux désirs du Gouvernement, les mêmes mesures que prit, en pareil cas, Jules III, notre prédécesseur d'heureuse mémoire

comme nous le leur annonçons, par notre sollicitude pour leur salut , dans un bref donné par nous le même jour que les présentes.

Nous avertissons en outre, et nous exhortons en Jésus-Christ tous les archevêques, évêques et ordinaires des différens lieux, qui, d'après la circonscription nouvelle , recevront de nous l'institution canonique , ainsi que leurs successeurs, les curés et autres prêtres qui travaillent dans la vigne du Seigneur , à employer leur zèle selon la véritable science , non pour la destruction, mais pour l'édification des fidèles, se rappelant toujours qu'ils sont les ministres de Jésus-Christ , appelé par le prophète prince de la paix , et qui, prêt à passer de ce monde à son père, a laissé cette même paix pour héritage à ses disciples; à vivre tous dans une union parfaite de sentimens, de zèle et d'affection ; à n'aimer et ne rechercher que ce qui peut contribuer au maintien de la paix, et à observer religieusement tout ce qui a été convenu et statué, ainsi qu'il est exprimé ci-dessus.

Nous défendons à qui que ce soit d'attaquer dans aucun temps nos présentes lettres apostoliques comme subreptices , obreptices, ou entachées du vice de nullité d'intention , ou de forme, ou de quelque autre défaut, quelque notable qu'on le suppose.

« PreviousContinue »