De regeering van koning Lodewijk Napoleon, 1806-1810: Grootendeels naar oorspronkelijke en onuitgegeven bescheiden bewerkt

Front Cover
Gebr. Van der Post, 1892 - Netherlands - 401 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 335 - Napoléon, empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération Suisse, etc., etc. — Sur le rapport de notre ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. 1".
Page 292 - Hollande , au continent ; car c'est ce qu'il ya de plus nuisible à l'Angleterre. Cette réunion peut s'opérer de gré ou de force ; j'ai assez de griefs contre la Hollande pour lui déclarer la guerre.
Page 329 - SM la Reine, assistée d'un conseil de régence, qui sera composé provisoirement de nos ministres, auxquels nous confions la garde du roi mineur jusqu'à l'arrivée de SM la Reine. Nous ordonnons en outre que les...
Page 327 - ... de l'abnégation de moi-même, pour ainsi dire, qui résulte de ce traité, tout serait aplani entre la France et la Hollande. Ce traité offre à la vérité un grand nombre de prétextes à de nouveaux griefs et à de nouvelles accusations; mais peut-on jamais manquer de prétexte?
Page 291 - Vous devez comprendre que je ne me sépare pas de mes prédécesseurs, et que depuis Clovis jusqu'au Comité...
Page 299 - Hollande; 3° d'employer tous les moyens , et sans être arrêté par aucune considération , pour faire rentrer la Hollande dans le système du continent...
Page 330 - SM la reine est régente de droit d'après la constitution ; en attendant son arrivée, la régence est confiée au conseil des ministres. Hollandais ! je n'oublierai jamais un peuple bon et vertueux comme vous ; ma dernière pensée, comme mon dernier soupir, seront pour votre bonheur.
Page 290 - Mais je n'ai pas tardé à m'apercevoir que je m'étais bercé d'une vaine illusion : mes espérances ont été trompées. Votre Majesté, en montant sur le trône de Hollande , a oublié qu'elle était française, et a même tendu tous les ressorts de sa raison, tourmenté la délicatesse de sa conscience, pour se persuader qu'elle était hollandaise.
Page 333 - Louis, par la grâce de Dieu, etc *) Nous avons résolu, comme nous arrêtons par les présentes lettres patentes et solennelles, d'abdiquer, comme nous abdiquons dans ce moment, le rang et la dignité royale de ce royaume , en faveur de notre bien-aimé fils Napoléon-Louis, et au défaut de celui-ci, en faveur de son frère Charles-Louis-Napoléon.
Page 290 - J'espérais qu'élevée dans ma politique, elle aurait senti que la Hollande, qui avait été conquise par mes peuples, ne devait son indépendance qu'à leur générosité; que la Hollande, faible, sans alliance, sans armée, pouvait et devait être conquise le jour où elle se mettrait en opposition directe avec la France...

Bibliographic information