Page images
PDF
EPUB

2'. De deux capitulaires de Charlemagne ; ils marquent que chaque vassal promettait la fidélité à son seigneur;

3o. Des capitulaires et chartes de Charlemagne, Louis-lePieux et Charles-le-Chauve ; ils marquent que « tout vassal, « tout homme » d'un seigneur, ne pouvait quitter le service de ce seigneur ni en reconnaître un autre, à moins que celuici n'eût attenté à sa vie, ne l'eût frappé du bâton, n'eût attenté à sa propriété, ou à l'honneur de sa femme ou de sa fille.

[ocr errors][ocr errors]

CHAPITRE XI.

De l'inféodation des honneurs et des bénéfices,

[ocr errors][ocr errors]

I. La preuve que l'usage de l'hommage et recommandation du vassal au seigneur fut aussi ancien que la monarchie, résulte :

1°. D'une formule de Marculfe, des Codes salique et ri29. De juramentis, ut frustra non nobis in corpore consistentibus, vel fiant, et non aliter nisi senioribus ad nostrum, vel cujuslibet alterius houtilitatem regiam, et unicuique qui minem sacramentum tidelitatis sibi suam justitiam quærit. (Extr. d'un promittere faciat, et ... domino suo

itulaire de Charlemagne, de l'an per hujusmodi sacramentum avertat 805, chap. 12. Baluze, t. I, p. 431.) et ad se adtrahat. (Extr. de la

Ut nulli alteri per sacramentum deuxième charte de division de Louisfidelitas promittatur, nisi nobis et uni- le-Pieux, de l'an 837, chap. 4. Bacuique proprio seniori ad nostram uti- luze, t. I, p. 687.). litatem et sui senioris. (Exlr. d'un can Quod nullus seniorem suum dimitpitulaire de Charlemagne, de l'an 805, tat postquam ab eo acciperit valente chap. 9. Baluzo, t. I, p. 425.)

solidum unum , excepto si cum vult 39. De illis hominibus non reci- occidere, aut cum baculo cædere, piendis a marchionibus nostris qui vel uxorem aut filiam maculare, seu sepiores suos fugiunt pro damna quæ hereditatem ci tollere. (Extr. du eis facta habent. (Exir. d'un capitu- deuxième capitulaire de l'an 813, laire de Charlemagne, d'une année art. 16. Baluze, t. I, p. 510.) incertaine. Baluze, t. I, p. 530.) Mandamus etiam ut nullus homo

De clericis et vassallis, nt nullus seniorem suum sine justa ratione disine licentia domini sui recipiatur. mittat , nec aliquis eum recipiat nisi (Extr. du premier capitulaire de sicut tempore antecessorum nostrol'an 809, art. 10. Baluze, t. I, p. 465.) rum consuetudo fuit. (E.cir, d'un ca

Præcipimus ut quemlibet liberum pitulaire de Mersen, Annonciation, hominem, qui dominum suum contra chap. 3. Baluze, t. II, p. 44. ) voluntatem ejus dimiserit, et de uno I. 1o. Rectum est ut qui nobis regno id aliud profectus fuerit, neque fidem pollicentur inlæsam, nostro ipse rex suscipiat, neque hominibus tueantur auxilio. Et quia ille fidelis suis consentiat ut talem hominem re- noster veniens ibi in palatio nostro cipiant, vel injuste retinere præsu- in manu nostra trustem et fidelitamant. (Extr. d'une charle de division tem nobis visus est conjurasse; prode Charlenugne, de l'an 806, chap. 8. pterea per præsens præceptum deBaluze, t. I, p. 443.).

cernimus ac jubemus ut deinceps Ut nullus ex his tribus fratribus, memoratus ille in numero antrustio

[ocr errors]

puaire, et d'un capitulaire de Charles-le-Chauve : ces autorités nous font reconnaitre, du commencement de la première race à la fin de la seconde, l'existence des mêmes vassaux royaux, liés au prince par un engagement spécial, qui leur assure la protection immédiate du prince; enfin, les premières lois nationales et les lois de Charles-le-Chauve présentent les vassaux royaux sous le même titre « d'hommes sous la foi du roi « ou d'antrustion, » et leur assurent à ce titre les mêmes distinctions et priviléges civils;

2'. Des lois des Allemands et des Bavarois, rédigées sous les fils de Clovis ; elles supposent l'existence des « vassaux du « duc, du roi, du comle, » et en général, des hommes « recommandés » à un seigneur dès la première époque de la monarchie;

3o. D'une formule de Marculfe; elle suppose généralement que les propriétaires avaient des vassaux ;

4o. D'une charte du septième siècle, où un comte déclare avoir « des vassaux qui tiennent de lui des bénéfices; '» num computetur. Et si quis fortasse 2°. Qualiscumque persona sit, aut eum interficere præsumpserit, noverit vassus ducis, aut comitis, aut qualisse wirgildo suo sol. dc esse culpabi- cumque persona , nemo neglegat ad lem. (Extr. de la formule 18 de Mar- ipsum placitum venire. (Extr. de la culfe, liv. 1. D. Bouquet, t. IV, p. 475.) loi des Allemands, chap. 36, art. 5.

Si quis ingenuus franco barbarum, Baluze, t. I, p. 67.) aut hominem qui salica lege vivit, Qui infra illum comitatum manent, occiderit... sol. cc culp. jud.

sive regis vassi, sive ducis, omnes ad Si vero eum, qui in truste domi- placitum veniant, et qui neglexerit nica est, occiderit... sol. Do culp. venire, dampetur quindecim solidis. jud. (Extr. de la loi Salique , tit. 44. Si quis liberum hominem occiderit, D. Bouquet, t. IV, p. 147.)

solvat parentibus suis, si habet; si Si quis ... hominem ingenuum in autem non habet, solvat duci, vel cui domo sua adsalierit, et ibidem eum commendatus fuit dum vixit, bis ococciderit... sol. dc cuip. jud.

tuaginta solidos. (Extr. de la loi des Si vero in truste dominica ille qui Bavarois, tit. 2, chap. 15, art. 1; occisus est... sol. mdccc culp. jud. tit. 3, chap. 13, art. 1. Baluze, t. I, (Extr. de la loi Salique, tit. 45. p. 105 et 110.) D. Bouquet, t. IV, p. 148.)

3°. In hoc testamentum... scribere Si quis eum interfecerit qui in rogavi, ut si tu... jugalis meus, truste regia est , dc sol. culp. jud. et mihi superstes fueris, omne corpus quicquid ei fiet... in triplum compo- facultatis meæ... quicquid exinde fanatur. (Extr. de la loi Ripuaire , cere elegeris, aut... in pauperes distit. 11, D. Bouquet, t. IV, p. 237.) pensare, aut ad vassos nostros... fa

Qui nobiscum vadunt beneficia et ciendi liberam habeas potestatem. villa sub immunitate maneant. Quod (Extr. de la formule 17 de Marculfe, si aliquis præsumpserit, in triplo liv, 11. D. Bouquet, t. IV, p. 494.) componat sicut ille qui in traste do- 4o. Voyez une charte du septième minica committit. (Extr d'un capitu- siècle, au chap. II de ce livre, art. III, laire de Charles-le-Chauve, de l'an877, n° 4, première autorité. art. 20. Baluze, t. II, p. 266.)

...

5o. Du témoignage des historiens contemporains , qui, parlant de la recommandation du duc Tassillon à Pépin, disent qu'elle se fit « suivant l'ancien usage des Francs. »

II. La preuve que les évêques étaient obligés, pour recevoir l'investiture des biens de leurs églises, de venir recommander entre les mains des rois leur personne et ces mêmes biens, et de jurer fidélité au prince, résulte :

1°. D'une formule de Marculfe; elle marque que les évêques mettaient, par un acte exprès, leur personne et les biens de leurs églises « sous la protection du roi ; »

2°. De la Vie contemporaine de saint Aldric; on y voit que cet évêque « se recommanda à Charles, fils de Louis« le-Pieux, en mettant ses mains dans les siennes , et lui garda a constamment la foi jurée; »

3o. D'une plainte solennelle présentée par Charles-le-Chauve, au concile national de Savonnière; elle rapporte que « Vénil« lon s'était recommandé à Charles-le-Chauve, selon l'usage, « et lui avait promis fidélité avec serment, » avant de recevoir l'évêché de Sens;

4o. De la Vie de saint Rembert, évêque d'Ausbourg : on y voit que cet évêque s'était recommandé au roi, et que son

50. Voyez les récits des écrivains mea mihi servienti, qui more liberi du neuvième siècle, au chapitre pré- clerici se mihi commendaverat, et cédent, art. Ier, no 1.

fidelitatem sacramento promiserat , II. - 1'. Apostolicum et venerabi- consensu sacrorum episcoporum ipsius lem virum illum de civitate aut de metropolis ad gubernandum commonasterio ... cum omnibus rebus misi, et apud episcopos ... ut eun vel hominibus suis. undecumque... ibidem archiepiscopum ordinarent, juxta ejus petitionem

sub sermone obtinui. (Exlr. d'un capitulaire de tuitionis nostræ visi fuimus recepisse. Charles-le-Chauve, tit. 30, chap. 1. (Extr. de la formule 24 de Marculfe, Baluze, t. II, p. 133.). liv. 1. D. Bouquet, t. IV, p.477.) 4. Die depositionis ... Ansgarii

2°. Prædictus imperator inter tres Rimbertum omnes... elegerunt... Ad... filios suos regna sua divideret... pon- regem Hludowicum adduxerunt eum tificem memorato Carolo filio suo mi- Mindensis ecclesiæ episcopus, et ... nori per manus commendavit. Cui abbas monasterii novæ Corbeiæ : jam dictus pontifex Aldricus fidem susceptusque ab eo bonorifice, cum servans debitam, ab infidelibus sanctæ pontificalis baculi juxta morem comDei ecclesiæ et suis... a sua sede eje- mendatione episcopatus est sortitus ctus est. ( Extr. de la Pie contempo- dominium ... Quum jam senio gravari raine de saint Aldric, évêque du coepisset ... apud ... Hladowicum et Mans, écrite par ses disciples. D. Bou- Karolum ... obtinuit, ut ... Adalgaquet, t. VII, p. 342.)

rius, monachus ... novæ Corbeiæ ... in 30. Vacabat.. pastore metropolis adjutorium illi confirmaretur... Nec Senonum, quam , juxta consuetudi- muito post, electionem succedendi nem prædecessorum meorum reguin, sibi in ipso confirmari, et per manus Weniloni ... clerico meo io capella acceptioncm hominem regis illum

[ocr errors]

successeur, qu'il désigna de son vivant, se rendit « bomme du « roi par la réception de sa main ; »

5o. Et enfin des écrits d'Yves de Chartres, auteur du onzième siècle : il remarque que l'ancienne coutume, à laquelle tous les archevêques de Reims qui s'étaient succédé depuis saint Remi jusqu'alors, s'étaient conformés, exigeait que chaque nouvel évêque « fit au roi la soumission, en « mettant sa main dans la sienne, et lui prêtât serment de « fidélité, » pour recevoir de lui les biens de son évêché.

III. La preuve que les abbés et abbesses des monastères privilégiés contractaient, avec le roi, l'engagement de la recommandation pour entrer en possession des menses abbatiales, résulte :

1°. D'un diplôme de Clovis Ies, d'une formule de Marculfe, d'une formule de Lindenbrog, suivie par un diplôme de Pépin , et un autre de Charlemagne; ils contiennent les actes par lesquels les princes recevant la recommandation et l'engagement des abbés, prenaient sous leur protection immédiate et spéciale ces abbés et leur domaine;

2°. De la Vie de saint Hermenland, d'un diplôme de

erat

[ocr errors]

fieri, et inter consiliarios ejus collocari maneat. ( Extr. d'un diplôme de Clo-
obtinuit. (Extr. de la Vie de saint vis fer. D. Bouquet, t. IV, p. 615.)
Rembert, évêque d' Ausbourg, par un Voyez une formule de Marculfe,
auteur conteniporain. Actes des Saints à l'article précédent, no 1.
de l'ordre de Saint-Benoît, quatrième Veniens ... abba de monasterio
siècle, partie 11, p. 477.)

sancti illius tam se quam et ipsum 50. Adquievit tandem precibus no- monasterium cum omnibus rebus suis stris, et concessit ut eum ad curiam ad nos plenius commendavit; et nos suam, quæ Aurelianis ... congreganda postea gratante animo ipsum ... abba.

adduceremus, et ibi cum eo, tem cum ipso monasterio vel homini. et cam principibus regni de hoc ne- bus suis, et omnes causas suas amabili. gocio... tractaremus.. Sed reclamante ter sub nostro recepimus mundeburde curia , plenariam pacem impetrare ne- vel defensione.(Extr. de la formule 38 quivimus, nisi prædictus metropoli- de Lindenbrog. D. Bouquet, t. IV, tanus per manum et sacramentum eam fidelitatem regi faceret, quam præ- Voyez le diplôme 2 du roi Pépin, decessoribus regibus Francorum antea pour l'abbé du monastère de Saintfeceraot omnes Remeoses_archiepi- Calais, D. Bouquet, t. V,

p.698. scopi... et sancti episcopi. (Exlr. d'une Voyez le diplôme 72 de Charle. lellie d'Yves de Chartres. Duchesne, magne, D. Bouquet, t. V, p. 755. t. IV, p. 239.)

Ces deux diplômes rentrent dans le III. -1°. Dominus Joannes, clarus même sens que la formule. virtutibus, locellum suum ...

qui

2o. Ad aulam regiam secum B. HerReomaus vocatur... nostræ celsitudini menlandum ducens regis Childeberti, tradidit et commendavit, ut sub nostra eum cum monasterio et monachis ex emunitate et muodiburdio, postro- eo tuendum tradidit manibus. (Exir. rumque successorum regum, semper de la vie contemporaine de saini Her

p. 552.)

1

Charlemagne et d'un autre de Louis-le-Pieux ; ils offrent de nouveaux exemples du même acte de recommandation et engagement de fidélité de la part des abbés aux rois francs ; actes qui renserment les mêmes conditions essentielles que ceux que nous avons cités au numéro précédent.

IV. La preuve que les comtes et ducs se recommandaient entre les mains des rois pour recevoir d'eux l'investiture de leurs honneurs, résulte :

1°. De la Vie de Charlemagne, par le moine de Saint-Gal; elle nomme les comtes parmi les vassaux du roi;

2°. Des monuments authentiques déjà cités sur l'hommage du duc Tassillon; ils marquent que cet hommage l'avait rendu vassal du roi.

V. La preuve que les ministres du palais et conseillers du roi se recommandaient entre les mains des rois, résulte :

1°. De la Vie de Louis-le-Pieux, par l'Astronome; elle rapporte que le célèbre Wala, conseiller de Charlemagne, « vint trouver Louis-le-Pieux en diligence, aussitôt la mort « de Charlemagne, et que, se recommandant à lui selon la « coutume des Francs, il s'assujettit très-humblement à sa « puissance;

2°. Des écrits de Paschase Ratbert; ils rapportent un dismenland, abbé d'Aindre, chap. 4. cum rebus et hominibus eorum quiete Actes des Saints de l'ordre de Saint- vivere ac residere. (Extr. du diBenoît, troisièine siècle, partie ire, plóne 41 de Louis-le-Pieux. D. Bou

quet, t. VI,

-, P. 485.) Gundelandus abbas ... ad nostram IV.-10. Carolus nulli comitum, visus est accessisse præsentiam, qui et nisi his qui in confinio... Barbarorum ipsum monasterium in manu nostra constituti erant, plusquam unum cotradidit , etiam et secum omnem con- mitatum aliquando concessit... Quumgregationem suam in mundeburdem que a consiliariis suis... interrogaretur et defensionem nostram plenius com- cur ita faceret, respondit : cum illo mendavit. (Extr. d'un diplône de fisco vel curte illa... tam bonum vel Charlemagne, rapporté dans la chro- meliorem vassalum, quam ille comes nique de Laurcham. Duchesne, t. III, . fidelem mihi acquiro vel facio. p. 493.)

(Extr. de la Vie de Charlemagne, Olomundus abbas ex monasterio par le moine de Saint-Gal, chap. 14. Malasti, quod est situm in territorio D. Bouquet, t. V, p. 11.) Carcassense ... obtulit obtutibus no

20. Voyez les autorités citées au stris... auctoritatem ... genitoris nostri chap. X de ce livre, art. Ies, n° 1. Caroli ... in qua erat insertum quali- V.-1°. Voyez l'extrait de la Vie ter idem Olomuddus ipsum monaste- de Louis-le-Pieux par l'Astronome, rium a novo construxisset opere, aux mêmes chapitre et article, no 2. propter ejus defensionem ... in manu 20 Voyez l'extrait d'un passage ejusdem ... imperatoris una cum mo- de Pascbase Ratbert, au chap. III de nachis ibi degentibus se commenda- ce livre, art. IV, n° 1. vit, ut sub ejus tuitione licuisset eis

[ocr errors]

p. 391. )

ct

« PreviousContinue »