France: Annales historiques, Volume 1

Front Cover
Firmin Didot frères, 1840 - France - 744 pages
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

tome 1

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 341 - Eclate par soi-même, et moi par ma grandeur. Si du côté des dieux je cherche l'avantage, Ronsard est leur mignon et je suis leur image. Ta lyre, qui ravit par de si doux accords, Te soumet les esprits dont je n'ai que les corps ; Elle t'en rend le maître, et te fait introduire Où le plus fier tyran n'a jamais eu d'empire ; Elle amollit les cœurs et soumet la beauté : Je puis donner la mort, toi l'immortalité.
Page 30 - ... fond de la vallée, tuèrent, après un combat opiniâtre, tous les hommes jusqu'au dernier, pillèrent les bagages , et , protégés par les ombres de la nuit , qui déjà s'épaississaient , s'éparpillèrent en divers lieux avec une extrême célérité. » Les Basques avaient pour eux, dans cet engagement, la légèreté de leurs armes et l'avantage de leur position.
Page 404 - Bonnes « nouvelles, mes amis! bonnes nouvelles! Le tyran est « mort : il n'ya plus de Henri de Valois en France.
Page 369 - J'ai communiqué, dit-il au roi, le commandement de Votre Majesté à ses fidèles habitants et gens de guerre de la garnison, je n'y ai trouvé que bons citoyens et braves soldats, mais pas un bourreau...
Page 374 - Les cendres des brûlés sont précieuses graines, Qui , après les hivers noirs d'orage et de pleurs, Ouvrent, au doux printemps, d'un million de fleurs Le baume salutaire, et sont nouvelles plantes, Au milieu des parvis de Sion florissantes.
Page 311 - Pauvres gens et misérables, peuples insensés, nations opiniâtres en votre mal, et aveugles en votre bien, vous vous laissez emporter devant vous le plus beau et le plus clair de votre revenu, piller vos champs, voler vos maisons, et les dépouiller des meubles anciens et paternels ! Vous vivez de sorte que vous pouvez dire que rien n'est à vous; et semblerait que meshuy ce vous serait grand heur, de tenir à moitié...
Page 428 - ... je l'ai tirée de la servitude et de la ruine. Je désire maintenant la remettre en sa première force et en son ancienne splendeur. Participez, mes sujets, à cette seconde gloire, comme vous avez participé à la première.
Page 366 - L'amiral de Coligny et les seigneurs protestants s'y rendent pour assister à ces noces et pour conférer de la guerre des PaysBas. La reine de Navarre meurt, peut-être empoisonnée : «Reine, n'ayant de femme que le sexe, «l'âme entière aux choses viriles, l'esprit puissant «aux affaires, le cœur invincible aux adversités.
Page 419 - notre maître est un ladre vert, et le plus ingrat » mortel qu'il y ait sur la face de la terre.
Page 416 - Par l'autre voie, qui est de vous accommoder, touchant la religion, à la volonté du plus grand nombre de vos sujets, vous ne rencontrerez pas tant d'ennuis, peines et difficultés en ce monde (mais, pour l'autre, lui dîtes-vous en riant, je ne vous en réponds pas...

Bibliographic information