Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

»

me incontestable, que l'Apôtre S. Pier- Remarre ait fait allusion à cette proprieté dé- ques fure couverte depuis peu dans l'eau, quand il ge de Sta dit des mocqueurs incrédules : « Mais Pierre. » c'est par une ignorance volontaire » qu'ils ne considerent pas, que les cieux » furent faits d'abord

par la parole de Dieu, aussi-bien que la terre qui sortit » du sein de l'eau , & qui subsiste par »

l'eau (47) ; » Il est bien plus probable de dire, que l'Apôtre parle, non de la terre ni qu'elle ait été distillée de l'eau, mais du monde même, que le créateur tout-puissant a fait au commencement avec les eaux, & qu'il ruina ensuite par le déluge pour punir le genre humain. C'est de ce monde qu'il dit , qu'il sortit du sein de l'eau, & qu'il subsiste par l'eau"; c'est-à-dire, qu'il paroît en partie hors de l'eau , comme S. Cyrille ( 48 ), qui n'ignoroit

pas la langue Grecque, l'a rendu, vñv ez idátwr åvzočiv ; & qu'il est en partie environné d'eau, comme David dit au Pseaume XXIII. vs. 2. » Il l'a » fondée (la terre) au-dessus des mers » & établie au-dessus des fleuves » ; & au Pseaume CXXXV. vf. 6. « C'est lui

qui

[ocr errors]
[ocr errors]

(47) Γή εξ έδατος και οι ατο συνερώσα.

(18) Cyrillus Alexandr. Lib. VI. contra Juliani pag. 1926

H

qui a affermi la terre au dessus des eaux: » parceque sa misericorde est éternelle; »& au Preaume CIII. vs. 6. » L'abîme » l'environne ( la terre) comme un vê

tement ; & les eaux s'élevent comme » des montagnes, mais vos menaces les » font fuir ; & la voix de votre tonnerre » les remplit de crainte , elles s'élevent » comme des montagnes, & elles defo cendent comme des vallées dans le lieu

que vous leur avez établi. » C'est la mềme considération de ce que la terre s'éleve au-deslus de l'eau, pour notre avantage, qui a fait dire aux philosophes Egyptiens (49)& Indiens (50), de même qu'à Thales, que la terre eft portée par les eaux : ce que le sçavant(si) Gonsalez de Salas & Thomas ( 52 ) Burnet (qui en bien des choses fuit volontiers fon avis) ont entendu tout autrement; quoique le dessein de S. Pierre ne soit

unique

(49) Simpliciús in II. de Calo pag. 127.

(50) Jarchas Indus apud Philostratum III. 112 pag. 135. Voyez aulli Andreas Dounæus ad ChriSoftomum Tom. VIII. edit. Savil. pag. 283. Valefius ad Philoftorgii III. 9. Weitzius ad Dracontium pag. 117,

(51) Gonsalez de Salas, de duplici terra viventium. pag. 33

(2) Burnet II. 3. Archæolog. & in Theoria facra Telluris, quam non diffitetur loco Petrino fe totam inædificalle. pag. 408. Archæolog.

üniquement que de convaincre les impies, qu'à la verité la terre se conserve long-tems, tout comme Dieu a épargné long-temis au milieu des eaux l'ancien monde, qui périt pourtant par le déluge : Que de même Dieu feroit venir sû= rement ses jugemens sur le présent monde, par le feu qu'il ne manqueroit pas d'envoyer : quoiqu'il parût tarder tropi long-tems aux mocqueurs, qui ne conliderent pas mille ans comme un jour, suivant le calcul de Dieu, mais qui le regardent suivant leur maniere de compter, comme un renvoi qui fortifie l'incrédulité.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

De la quantité d'eau qu'il y a

dans l'Univers , de la profondeur
des mers , des fleuves & des lacs ;
& du fond de la mer en particua
lier.

N

A VIONS-NOUS pas sujet de re- Bonté de

garder comme un bienfait singulier du Créateur , qu'il nous ait donné le Londance

Hz

plus de l'Eau.

Dieu dans l'in

[ocr errors]

plus abondamment les choses s qui nous
font le plus nécessaires , & que nous
soyions environnés de toutes parts des
choses dont nous ne pouvons nous passer.
L'eau en est un exemple sensible ; elle le
présente à chacun dans la plupart des
endroits sans peine & sans dépense; mais
les ingrats n'en glorifient pas plus Dieu
pour cela ; ils jouissent d'un bienfait d'au-
tant plus inestimable, qu'ils ne peuvent
s'en passer , & cependant ils n'en font

aucun cas.

Prix de

[ocr errors]

Pour comprendre le véritable prix de
l'Eau. l'eau , il faut que l'homme se trouve dans

le besoin , qu'il commence à éprouver
& à sentir la disette d'eau : c'est alors
qu'on paye volontiers des ducats pour
un verre d'eau , & qu'on voit le dia-
mant perdre son prix à côté d'elle. Notre
Sauveur lui – même se sert du manque
d'eau pour donner une image des peines
de l'enfer, où le mauvais riche, à qui tous
ses biens n'étoient plus d'aucun usage,
prie Abraham d'envoyer Lazare trem-
per le bout de ses doigts dans l'eau pour lui
rafraichir la langue. Luc. XVI. vf. 24. Et,
pour nous faire connoître combien sera
récompensé le moindre service fait à ses
disciples en son nom, le même Sauveur
nous dit au Chapitre X. de S. Matthieu,
vs. 42. & au IX. de S. Marc. vs. 40.,

Qui

[ocr errors]

» Quiconque aura donné seulement à » boire un verre d'eau froide à l'un de ces

plus petits, comme étant de mes disciples, je vous dis en vérité qu'il ne per» dra pas sa récompense.» Nous lisons aussi dans ( 1 ) Suetone, que l'empereur Claude donna une charge considérable & très-profitable à un homme, parce que fon pere

lui avoit autrefois donné de l'eau froide à

propos

dans une maladie. Pareillement le roi Agrippa eut tant de reconnoissance de ce que Thaumaste, elclave de Cajus , qui n'étoit pas encore empereur, l'avoit laissé boire de fa

cruche lorsqu'il étoit en prison; que dans la fuite, non content de lui avoir obtenu'la liberté de Cajus pour ce bienfait, il le fit encore son premier ministre, comme (2) Joseph le rapporte en détail

. On fait par Plutarque ( 3 ) & Elien ( 4), comment le Perse Sinétas für bien reçu & actuellement récompensé par Artaxerxe, parce que n'ayant rien à donner au roi , & n'osant paroître devant lui sans un présent, il lui offrit dans le creux

de

(1) Suetonius in Claudio. Cap. 40.

(2) Josephus Antiquitatum Judaic. Lib. XVIII. 6. pag. 892. Edit. d'Havercamp.

(3) Plutarchus Artaxerxe, pag. 1013. & Apopha tegmat. pag. 172.

(4) Ælianus Lib. I. Var. Cap. 32.

« PreviousContinue »