Page images
PDF
EPUB

tion Genese XXI. vf. 14. Jof. IX. vs. 4: 13. Juges IV. 13. I Sam. XVI. vf. 20. PS. LVI. 9. Job. XXXII. 19. Ofee VII. s. & Matthieu IX. 17. Homére (29) parle aussi particulierement d'un tel outre de peau de bouc. On s'est pareillement avifé de faire servir de vases à boire des cornes d'animaux, des cranes même d'hommes ( 30), aussi bien que des dents d'élephant, des æufs d'autruche, des coquilles, des noix de Cocus. Mais on a aussi eu besoin de plus grands vases, & on a trouvé le moyen de faire avec le bois toutes sortes d'auges creusées d'une seule piece,ou degrands bassins & des cisternes faites de plusieurs grandes pieces de bois quarrées & jointes ensemble. De même avec des douves & du merrain liés ensemble en rond par le

moyen des cercles, on a fait des cuves, des tonnes , des tonneaux, des bariques, des pippes, des barils, des brocs & des seaux de toutes sortes de façons, dont il y en a, comme les tonnes d'Heidelberg & de Konigstein, qui par leur solidité & leur

grándeur ressemblent plutôt à des bâtimens

con

rccentioris N. T. vini impatientibus , Bremæ 1719;

(29) Iliad. Y. 246. Hai divor cumpova , napzór ápoons ασκώ εν αιγεί». .

(30) Jo. Georgii Keilleri Antiquitatum feptentrio. nalium pag. 365.

considérables qu'à des tonneaux. On a aussi fait servir à cela les peaux des animaux, comme nous en avons des exemples dans les seringues & les seaux de de cuir, dont on se sert dans les incendies.

L'Evangeliste S. Jean ch. II. vf. 6. pár- De quelle de fix cruches de pierre, qui étoient mises aux nôces de Cana selon l'usage ? Ecritude la purification des Juifs ; c'est-à-dire , re parles afin que les conviez aux nốces pussent s'y laver les mains & y faire nettoyer & rinser les vases, dontils se servoient pour boire, comme c'étoit la coutume chez cette nation. Ces cruches étoient si grandes qu'elles contenoient chacune au moins deux mésures appellées en latin metretë ou metretes, en grec bádos, en hebreu Bathim.Chaque mesure contenoit, suivant le calcul de Joseph (3,1), soixante & douze ( 3 2 ) sextiers, sixieme partie du conge, qui a raison de 24 önces ou deux livres romaines le sextier , feroient pour chaque mesure 144. livres. C'est deux mille pareils Baths ou mesures que contenoit la mer d’airain du Roi Salomon. 1. Rois VII. 26. Ce qu'il faut entendre de la mesure au comble, pour ac

ques vaJes, dont

corder

(31) Josephus Lib. VIII. cap. 2. 9. pag. 421. (32) fésasi

corder ce paslage avec celui du second livre des Paralipomenes. Ch. IV. vs. si & avec (33) Jofephe, qui dit qu'elle contenoit trois mille Baths; car,

suivant la remarque des Juifs, on comptoit le comble pour le ciers de la mesure. ( 34) On pourroit peut-être expliquer par-là ce qui est dit dans le passage de S. Jean que j'ai cité, que les cruches tenoient chacune deux ou trois mesures, à sçavoir deux suivant la mesure d'eau, qui garde toujours son horizon, & trois suivant la meTure comble du blé, que notre Sauveur appelle au VI. de S. Luc. vf. 38. » une » bonne mesure pressée , entassée, & qui is se répandrá par-dessus » Salomon fit faire cette mer, au lieu de la grande cuvé d'airain, que Moïse avoit faite pour les sacrificateurs, afin qu'ils s'y lavaflent, quand ils entroient au Tabernacle du témoignage. Exode XXX. vf. 18.& feq.

com

(33) Lib. VIII. j. 5. pag. 425. Archaolog Lampius ad Johannem , Tom. I. p. 309. D. Henr. Jac. van Bashuysen, Dissertat. de sex hydriis. Servestæ 1725.

(34) Matthias Fridericus Beckius ad Targum libri Secundi Chronicor. pag. 43. Jo. Lundius p. 309. Jo. Andreas Danzius in harmonia vita Salomonis , pag. 35:

(35) μέτρον καλόν , πεπιεσμένος και σεσαλευμένων και υπερεκχυνόμενον,

[ocr errors]

comme ( 36 ) aussi il y ajoûta dix grands cuviers d’airain, cinq à droite & cinq à gauche sur autant de soubassemens, pour y laverce quiappartenoit aux holocaustes, 2. Paralip. IV.vf. 6. & 1. Rois VII. vf. 38. Ce dernier passage nous apprend que chaque cuvier contenoit 40, de ces mesures ou Barbs *.

CHA

636) Hermannus Gideon Clemens Differtat, de Jabro aneo in Tabernaculi atrio collocato, Trajecti ad Rhea num 1725• Groninge 1732. 8. Matthæi Hosti de eodem opusculum, Francofurti, 1975. 8. Et Godfridi Thymi Dissertatio , Gygned, 1675.•

* Voici une Liste de quelques Auteurs, que l'on peut consulter touchant la Mer d'airain du Roi Salomon

sa figure.
Jacobus Juda Arieh five Leo, Lib. III. de Templo
Cap. 8. pag. 186. feq. & alii Judæi ac Christiani de
Templo fcriptores.

D. Sal. Deylingius Observationum facrarum Parte
I. pag 64. feqq. Lipfiæ 1708. 4.

Nicolai Fatii de Duillier Epistola de mari æneo. Salomonis ad Eduardum Bernardum , ad calcem librorum Ed. Bernardi de mensuris & ponderibus Salomonis, Oxoniæ 1688. 8. Bibliotheque universelle de Mr Jean le Clerc, Tom. XIV. pag. 413. Acta Eruditor. 1689 pag. 529

Albertus Fridericus 'Freyerus', Weissenburgensis, Differtationibus tribus Philologico-Mathematicis de Mari æneo Templi Salomonei, lenæ 1718.4.

Jo. "Lightfootus Tom. I. Operum pag. 643. feq.

jo. Lundius in den alten Judifchen Heiligthumern, Lib. II. Cap. 14. pag. 307. seqq. & alii scriptores antiquitatum Hebraicarum.

Conradus Mel: in mantifsa ad antiquarium sacrum, Francofurti 1719. 4.

M. Paulus

R3

CHAPITRE NEUVIE’ME.

De l'eau qu'il y a dans le petit

monde ou l'homme , & dans les

animaux & les végetaux. Il y a des

Ous venons de voir comment fucs dans N

l'homme fait servir à son usage

le créateur a distribuée partout dans le grand monde pour

le bien

des

l'homm.

l'eau, que

M. Paulus Henricus Nicolai, Servesta Anhaltinus, de fymmetria Maris ænei Salomonis differtationes duæ, quaruin prior sub præsidio D. Henrici Klaufina gii defensa, Witteb. 1717.4.

Jo, Pythii delineatio Maris ænei fusilis, Lugduni Batav. 1654. 4.

Sam. Kegherus in appendice ad Mathesin. Mosaïcam , pag. 703. feqq. Kil. 1679.4.

Jo. Jacobus Scheuchzerus in Hiftoria Sacra Biblica, Tab. CCCCXLVII. feqq. CCCCLI. feqq. CCCCLIV. sega.

M. Georgii Strahlberg MareæneumSalomonis, Aboæ, 1691.4. Leonhardi Christoph. Sturmii Mare æneum ,

five fons saliens Salomonis Colosseus, ope Arithmeticæ, Geometriæ , Stereometriæ , Architecturæ civilis, Mechanicæ , Geographiæ , artiumque hydraulicæ , sculptoriæ & fuforiæ explicatus expenlis & per figuras æneas expreffis aliorum. Duillierii, Lundii, Mel. li, Reyheri & Villalpandi sententiis, Norimb. 17!0. 8. Acta Eruditor.

« PreviousContinue »