Page images
PDF
EPUB

Domini, ficut dixit Ifaias Propheta.Et qui miffi fuerant, erant ex Pharifæis & interroi gaverunt eum,&d xerunt ei: Quid ergo baptizas, fi tu non es Chriftus ,neque Elias, neque Propheta? Refpondit eis foanges, dicens : Ego baptizo in aqua medius autem veftrum ftetit, quem vas nefcitis ipfe eft qui poft me venturus eft, qui ante me factus eft; cujus ego non fum dignus ut folvam ejus corrigiam calceamenti. Hæc in Bethania facta funt trans Zordanem, ubi erat Joannes baptizans

unies les voyes du Seigneur, comme a dit le Prophete Ifaie. Or ceux qu'on luy avoit envoyez, eftoient des Pharifiens. Et ils luy firent encore cette demande: Pourquoy donc battifezyous, fi vous n'eftes ni le Chrift, ni Elie, ni Prophe te? Jean leur répondit : Pour ce qui eft de moy, je battife dans l'eau: mais il y en a un au milieu de vous que vous ne connoiffez pass c'eft luy qui doit venir après moy, qui a esté fait avant moy, & je ne fuis pas digne de délier les cordons de fes fouliers. Cecy fe paffa à Béthanie, au-delà du Jourdain, où lean battifoit,

OFFERTOIRE.

Benedixifti, Domine, terram tuam: avertifti captivitatem Zacob, remififti iniquitatem plebis tuæ.

[blocks in formation]

Seigneur, vous ayez beny votre terre: vous avez dé→ livré Jacob de la captivité, vous avez remis l'iniquité de votre peuple. Pf. 84. SECRETE

Evotionis noftre tibi Domine quæfumus, hoftia jugiter immoletur: que facri peragat inftituta myfterii, & falutare tuum nobis mirabiliter operetur: Per Pominum noftrum fe

FAites, s'il vous plaît,

Seigneur, que notre pieté vous immole fans. ceffe cette hoftic,afinqu'elle produife le fruit de l'inftitution de ces facrez myfte res,& qu'elle opere en nous par un effet admirable de votre puiffance, le falut que

nous attendons de vous; fum Chriftum Filium

Par notre Seigneur J. C.

tuum qui tecum vivit.

COMMUNION.

Dites à ceux qui ont le cœur abbatu; Prenez courage, & ne craignez point: voicy notre Dieu qui va venir, & il nous fauvera. Ifaïe 35. V. 4.

Dicite pufillanimis; Confortamini, & nolite timere: ecce Deus nofter veniet, & fal vabit nos.

POST COMMUNION.

Seigneur, nous implo

rons votre clémence,afin qu'eftant purifiez de nos péchez, ces divins myfteres nous préparent à la fefte que nous allons célébrer; Par notre Seigneur.

Mploramus, Do

mine, clementiam tuam; ut hæc divina fubfidia à vitiis expiatas ad fefta ventura nos præparent; Per Dominum noftrum.

LE MERCREDY DES QUATRE-TEMPS.

C

INTROIT.

R

Orate cœli deSuper, & nubes pluant ju

rem.

Ieux, envoyez d'enhaut votre rofée, & que les nuées faffent defcendre le jufte comme ftum : aperiatur terra, une pluye: que la terre & germinet Salvatos'ouvre, & qu'elle germe le Sauveur. Ifaie 45. Pf. Les cieux publient la gloire de Dieu; & le firmament fait voir l'excellence des ouvrages de fes mains. Pf. 18. Gloire. Cieux.

Après le Kyrie eleifon, on dit Prions: Fléchiffons les genoux. Levez-vous.

Pf. Cæli enarrant gloriam Dei; & opera manuum ejus annunfirmamentum.

tiat

Gloria. Rorate.
Kyrie eleifon. Oïen
mus. Flectamus ge-

nua. Levate.

ORAISON.

Faites, s'il vous plaît, Pafta, que fumus Dieu tout-puiflant, que omnipotens Deus,

ut

redemptionis noftre la folemnité prochaine de ventura folemnitas, notre rédemption nous & præfentis nobis vi donne les fecours dont

ta fubfidia conferat, nous avons befoin pour cette vie, & nous faffe obtenir la récompenfe d'une éternité bienheureufe; Par notre Seigneur. Lecture du Prophete Ifaïe. Chap. 2. V. 2.

& æterna, beatitudinis præmia largiatur; Per Dominum noftrum Jefum Chriftum. Lectio Ifaiæ Prophete.

I

N diebus illis's Di EN ces jours-là, le Pro

xit Ifaias propheta: Erit in noviffimis diebus præparatus mons domus Domini in vertice montium,& elevabitur fuper colles, &fluent ad eum om nes gentes. Et ibunt

phere Ifaïe dit cesparoles: Dans les derniers temps, la montagne fur laquelle fe batira la maifon du Seigneur, fera fondée fur le haut des monts, & elle s'élevera au deffus des collines; toutes les nations

populi multi, & diy accourront en foule. Et

cent; Venite & afcendamus ad montem Do mini, & ad domum Dei facobs & docebit nos vias fuis, & ambulabimus in femitis ejus quia de Sion exibit lex, & verbum Domini de ferufalem.

:

plufieurs peuples y viendront, en dilant: Allons, montons à la montagne du Seigneur, & à la maifon du Dieu de Jacob; il nous enfeignera fes voyes, & nous marcherons dans fes fentiers, parce que la loy fortira de Sion, & la parole

Et judicabit gentes, du Seigneur de Jérufalem. &arguet populos multos & conflabunt gladios fuos in vome&lanceas fuas

res

[ocr errors]

I jugera les nations, & il convaincra d'erreur plufieurs peuples: & ils forgeront de leurs épées des tocs in falces. Non levabit de charrue, & de leurs langens contra gentem ces des faulx. Un peuple ne gladium, nec exerce- tirera plus l'épée contre un buntur ultra ad præ- peuple, & ils ne s'exercelium. Domus facob ront plus à combattre l'un Partie d'hyver.

[ocr errors]

B

[ocr errors]

contre l'autre. Venez ô venite, ambule maifon de Jacob, marchons mus in lumine Do dans la lumiere du Sei- mini.

gneur.

Q

GRADUEL.

Ui procurera du cofté de Sion le falut d'Ifrael? Quand le Seigneur aura fait finir la captivité de fon peuple, Jacob fera tranfporté de joye, & Ifrael d'allegreffe. P. 13. V. Vous vous leverez, Seigneur, & vous aurez pitié de Sion, parce que le tems eft venu, le temps d'avoir pitié d'elle. Pf. 101.

Vis dabit exSion

falutare Ifrael?

cùm converterit Deus captivitatem plebis fue, exultabit Jacob & lætabitur Ifract V. Tu exurgens Domi ne, mifercberis Sion, quia tempus miferen di ejus, quia venit tempus.

ORAISON.

Hafez-vous, s'il vous Fina, quellimus,

plaît, Seigneur, ne tardez plus, & accordeznous le fecours de votre force célefte; afin que ceux qui fe confient en votre miféricorde, foient confolez par votre avènement; Vous qui eftant Dieu vivez.

Domine, ne tarda. veris, & auxilium, nobis fupernæ virtutis impende ; ut adventús tui confolationibus fubleventur, qui in tua pietate confidunt: Qui vivis & regnas.

EPISTRE.

Lecture du Prophete Ifaïe.
Chap. 7. V. 10.

Lectio Ifaia Pro-
phete.
N diebus illis, Ad-

EN ces jours-là, Le de I jecit Dominus loqui

gneur continuant parler à Achaz, luy dit: Demandez au Seigneur votre Dieu, qu'il vous faffe voir un prodige, ou du fond de la terre, ou du haut du ciel. Achaz répondit: Je n'en demanderay

ad Achaz, dicens ; Pete tibi fignum à Domino Deo tuo, in profundum inferni, five in excelfum fuprá. Et dixit Achaz; Non petam, & non tentabo.

Dominum. Et dixit, Audite ergo, domus David: Nunquid parum vobis eft moleftos effe hominibus, quia = molefti eftis & Deo meo? Propter hoc dabit Dominus ipfe vobis fignum; Ecce virgo concipiet & pariet filium, & vocabitur nomen ejus Emmanuel. Butyrum & mel comedet, ut fciat reprobare malum, & eligere bonum.

point, & je ne tenteray point le Seigneur. Et Ifaie dit: Ecoutez donc, maifon de David; Ne vous fuffit-il pas de laffer la patience des hommes, fans laffer encore celle de mon Dieu C'est pourquoy le Seigneur vous donnera luy-même un figne; une vierge concevra, & elle enfantera un fils, qui fera appellé Emmanuel. Il mangera le beure & le miel, en forte qu'il fache rejetter le mal & choifir le bien. GRADUEL

PRupè eft Dominus LE Seigneur eft proche omnibus invocan- de tous ceux qui l'invo quent, de tous ceux qui Pinvoquent dans la vérité. . Ma bouche publiera les loüanges du Seigneur, & que toute chair beniffe fon faint nom. Pf. 144.

tibus eum omnibus
qui invocant eum in
veritate. . Laudem
Domini loquetur os
meum, & benedicat
omnis caro nomen fan-

Etum ejus.

EVANGILE.

Sequentia fancti
Evangelii fecundùm

Lucam.

IN

N illo tempore,
Mißus eft angelus
Gabriel à Deo in civi-

Suite du faint Evangile
felon faint Luc.
C. I. ¥. 26.

N ce tems-là, L'Ange
Gabriel fut envoyé de
Dieu à une ville de Gali-

tatem Galilæa, cui lée appellée Nazareth, à

nomen Nazareth, ad

une vierge qu'un homme

virginem defponfatam de la maifon de David,

viro cui nomen erat
Zofeph, de domo Da-
vid; & nomen vir

nommé Jofeph, avoit é poufée; & cette vierge s'appelloit Marie. L'ange

« PreviousContinue »