Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

mens

t

XXI. Le mode le plus convenable pour le transport des corps , sera réglé suivant les localités, par les maires, sauf l'approbation des préfets.

- XXII. Les fabriques des églises et les consistoires jouiront seules du droit de fournir les voitures, tentures, ornemens, et de faire généralement toutes les fournitures quelconques nécessaires pour les enterre

et pour la décence, ou la pompe des funérailles.

Les fabriques et consistoires pourront faire exercer ou affermer ce droit, d'après l'approbation des autorités civiles sous la surveillance desquelles ils sont placés.

XXIII. L'emploi des sommes provenant de l'exer. cice ou de l'affermage de ce droit , sera consacré à l'entretien des églises, des lieux d'inhumation et au paiement des desservans; cet emploi sera réglé et réparti sur la proposition du conseiller d'état chargé des affaires concernant les cultes, et d'après l'avis des évêques et des préfets.

XXIV. Il est expressément défendu à toutes autres personnes, quelles que soient leurs fonctions, d'exercer le droit şusmentionné, sous telles peine qu'il appartiendra , sans préjudice des droits résultaps des marchés, existans , et qui ont été passés, entre quelques entrepreneurs et les préfets , ou, autres autorités civiles, relativement aux convois et pompes funèbres..

XXV. Les frais à payer par les successions des personnes décédées, pour les billets d'enterrement, le prix des tentures, les bières et le transport des

[ocr errors]

'

[ocr errors]

corps, seront fixés par un tarif proposé par les administrations municipales, et arrêté par les préfets.

XXVI. Dans les villages et autres lieux où le droit précité ne pourra être exercé par les fabriques, les autorités locales y pourvoiront, sauf l'approbation des préfets.

DES D EUILS (1).

Les grands deuils sont ceux qui se partagent en trois temps : la laine, la soie noire et le petit deuil ou les habits coupés. On ne porte le grand deuil que pour père, mère, grand-père, grande-mère, mari, femme, frère et seur.

Les deuils ordinaires ne se partagent qu'en deux temps, le noir et le blanc. Ils se portent pour les oncles, tantes, cousins-germains, oncles à la mode de Bretagne, et cousins issus de germains.

GRANDS DEU I L S.

Pour père et mère, six mois. Habillement des dames. Les six premières semaines, vêtement de laine noire. Les trois premières semaines, coiffure et fichu de crêpe noir ; les trois semaines suivantes, coiffure et fichu de crêpe blanc, garni d’effilé uni.

Les six semaines suivantes, vêtement de soie noire. En hiver, le pou de soie ; en été, le taffetas de

(I) Nous indiquons ici seulement les usages suivis à Paris pour les deuils ; ils diffèrent peu de ceux du reste de l'Empire,

Tours. Les coiffures et garnitures en crêpe blanc, garni d'effilé.

Les trois derniers mois, le blanc uni ou le noir et le blanc.

Habillement des hommes. Les six premières semaines, les cheveux sans poudre, l'habit de drap sans boutons, les souliers bronzés, bas de laine et l'épée garnie de crêpe, les boucles noires, la cravate.

Les six semaines suivantes, l'habit de drap avec les boutons, les bas de soie noirs, les boucles et l'épée d'argent, un ruban noir à l'épée.

Les trois derniers mois en habit; l'habit noir, l'épée et les boucles d'argent , bas blancs de soie noeud d'épée noir et blanc; en frac, la veste, la culotte et les bas noirs.

Pour grand-père et grande-mère, quatre mois

et demi.

Habillement des dames. Le premier mois, le vêtement de laine noire; les quinze premiers jours, coiffure et fichu de crêpe noir; les quinze jours sujvans, coiffure et fichu de crêpe blanc garni.

Les six semaines suivantes , habit noir de soie. En hiver, le pou de soie ; en été, le taffetas de Tours. Les coiffures et garnitures en crêpe garni d'effilé.

Les deux derniers mois, petit deuil en noir et blanc.

Habillement des hommes. Le premier mois, les cheveux sans poudre, l'habit de drap sans boutons , les souliers bronzés, bas de laine, l'épée garnie de crêpe, les boucles noires, la cravate.

Les six semaines suivantes, l'habit de drap avec les

C

boutons, les bas de soie noirs, les boucles et l'épée d'ar. gent, un ruban noir à l'épée.

Les deux derniers mois, en habit; l'habit noir l'épée et les boucles d'argent, bas blancs de soie noeud d'épée noir et blanc; en frac, la veste, la culotte et les bas noirs.

Pour un mari, un an et six semaines. Les trois premiers mois, vêtement de laine ; pendant les six premières semaines, coiffure et fichu de crêpe noir; pendant les six semaines suivantes, coiffure et fichu de crêpe blanc.

Les six mois suivans, en soie noire; en hiver, le pou de soie; en été, le taffetas de Tours. La coiffure en crêpe blanc, garni d'effilé.

Les trois autres mois, en noir et blanc, et les six dernières semaines, en blanc uni.

Pour une femme, six mois. Les six premières semaines, les cheveux sans poudre , l'habit de drap sans boutons, les souliers bronzés, bas de laine, l'épée garnie de crêpe ; les boucles noires, la cravate.

Les six semaines suivantes , l'habit de drap noir avec boutons, bas de soie noirs, les boucles et l'épée d'argent, le ruban noir à l'épée.

Les trois derniers mois, petit deuil. En habit, l’hábit noir, l'épée et les boucles d'argent, bas blancs de soie, nõud d'épée noir et blanc; en frac, la veste, la culotte et les bas noirs.

Pour frère et seur, deux mois. Habillement des dames. Les premiers quinze

jours,

[ocr errors]

jours , vêtement de laine noire , la garniture de crêpe , etc.

Les quinze jours suivans, vêtement de soie noire, pou de soie l'hiver, taffetas de Tours l'été.

Le dernier mois, petit deuil.

Habillement des hommes. Les quinze premiers jours, l'habit de drap noir sans boutons, etc.

Les quinze jours suivans, l'habit avec les boutons, etc.

Le dernier mois, petit deuil.

Deuils ordinaires.

Dans les deuils ordinaires, les femmes peuvent porter les diamans; les hommes peuvent porter l'épée et les boucles d'argent.

Pour les oncles et tantes, trois semaines.

3

Habillement des dames. Les quinze premiers jours, la soie noire, etc.

Les derniers jours, le petit deuil.

Habillement des hommes. Les quinze premiers jours , habit noir en drap , etc.

Les derniers jours, petit deuil.

Pour cousins-germains , quinze jours. Habillement des dames. Les huit premiers jours, en soie noire, etc. ( ou noir et blanc).

Les sept derniers jours, petit deuil.

Habillement des hommes. Les huit premiers jours, habit de drap noir, etc. (ou noir et blanc). Les sept derniers jours, petit deuil.

« PreviousContinue »