Mémoires sur Mirabeau et son époque: sa vie littéraire et privée, sa conduite politique à l'Assemblée nationale, et ses relations avec les principaux personnages de son temps, Volume 4

Front Cover
Bossanges frères, 1824 - France

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 58 - Et moi aussi, on voulait, il ya peu de jours, me porter en triomphe ; et maintenant on crie dans les rues : LA GRANDE TRAHISON DU COMTE DE MIRABEAU Je n'avais pas besoin de cette leçon pour savoir qu'il est peu de distance du Capitule à la roche Tarpéienne; mais l'homme qui combat pour la raison, pour la patrie, ne se tient pas si aisément pour vaincu.
Page 250 - La popularité que j'ai ambitionnée, et dont j'ai eu l'honneur de jouir comme un autre, n'est pas un faible roseau ; c'est dans la terre que je veux enfoncer ses racines sur l'imperturbable base de la raison et de la liberté. Si vous faites une loi contre les émigrants, je jure de n'y obéir jamais.
Page 69 - Le soin de veiller à la sûreté extérieure du royaume, de maintenir ses droits et ses possessions, est délégué, par la Constitution, au roi; lui seul peut entretenir...
Page 57 - C'est une étrange manie, c'est un déplorable aveuglement que celui qui anime ainsi les uns contre les autres des hommes qu'un même but, un sentiment indestructible...
Page 7 - Roi, par ses intention?, ses vertus et son rang suprême, devait en être le chef, puisqu'elle ne pouvait pas être avantageuse à la nation, sans l'être également au monarque; enfin, que l'autorité royale devait être le rempart de la liberté nationale, et la liberté nationale la base de l'autorité royale.
Page 132 - Or certainement l'allure d'un député en habit noir, en chapeau rond, en cravate et en manteau, se promenant à cinq heures du soir, un sabre nu à la main, dans un régiment, méritait de trouver une place parmi les caricatures d'une telle procédure.
Page 47 - Je sais bien qu'une victime est un faible dédommagement d'une guerre injuste ; mais , quand je parle de responsabilité, je ne parle pas de vengeance : ce ministre que vous supposez ne devoir se conduire que d'après son caprice, un jugement l'attend, sa tête sera le prix de son imprudence.
Page 59 - Je rentre donc dans la lice, armé de mes seuls principes et de la fermeté de ma conscience. Je vais poser à mon tour le véritable point de la difficulté avec toute la netteté dont je suis capable, et je prie tous ceux de mes adversaires qui ne m'entendront pas de m'arrêter , afin que je m'exprime plus clairement, car je suis décidé à déjouer les reproches tant répétés...
Page 8 - Mirabeau ; 2° le roi fera sur-le-champ , en atten» dant l'effet de cette promesse , un traitement » particulier à M. de Mirabeau de cinquante mille » livres par mois , lequel traitement durera au » moins quatre mois. M. de Mirabeau s'engage à » aider le roi de ses lumières , de ses forces et de »son éloquence, dans ce que Monsieur...
Page 34 - ... ma pensée, quand je penche pour un parti mitoyen entre l'opinion de ceux que j'aime et que j'honore et l'avis des hommes qui ont montré le plus de dissentiment avec moi depuis le commencement de cette assemblée. Vous avez saisi mon système : il consiste à attribuer concurremment le droit de faire la paix et la guerre aux deux pouvoirs que la constitution a consacrés, c'est-àdire au droit mixte qui tient tout à la fois de l'action et de la volonté.

Bibliographic information