Choix d'opuscules philosophiques, historiques, politiques et littéraires de Sylvain van de Weyer [ed. by O. Delepierre].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 74 - Nous déclarons en conséquence que les Rois et les Souverains ne sont soumis à aucune puissance ecclésiastique par l'ordre de Dieu dans les choses temporelles ' ; qu'ils ne peuvent être déposés ni directement ni indirectement par l'autorité des chefs de...
Page 72 - Dans l'homme bien constitué, un seul soupir de l'âme, qui se manifeste de temps en temps vers le meilleur, le futur et le parfait, est une démonstration plus que géométrique de la nature de la Divinité.
Page 92 - Discourse may want an animated — No, To brush the surface, and to make it flow ; But still remember, if you mean to please, To press your point with modesty and ease.
Page 88 - La seule leçon de morale qui convienne à l'enfance, et la plus importante à tout âge, est de ne jamais faire de mal à personne. Le précepte même de faire du bien , s'il n'est subordonné à celui-là, est dangereux, faux, contradictoire.
Page 25 - L'impatience attisera nos flammes. Que les refus, plus piquants que les dons, Rendent plus chers les tendres abandons : Cédez toujours, mais jamais sans défense ; En vous hâtant, faites qu'on vous devance ; Retenez bien surtout cet heureux mot, Ce doux nenni qui plaît tant à Marot. O vous en qui...
Page 17 - La religion chrétienne , qui ordonne « aux hommes de s'aimer , veut sans doute que « chaque peuple ait les meilleures lois politiques « et les meilleures lois ci viles, parce qu'elles sont, « après elle , le plus grand bien que les hommes
Page 59 - En peu de mots voici les traits • Auxquels on peut me reconnaître : J'aime à parler, j'aime à paraître ; J'aime à prôner ce que je fais ; J'aime à grossir ce que je sais ; J'aime à juger ; j'aime à promettre ; J'annonce les plus beaux secrets ; Je n'en ai qu'un , celui de mettre Tous les sots dans mes intérêts.
Page 29 - ... call it which you will, made him unwilling to deny, he wanted the courage to say No even to unreasonable demands. This was the great error of his life; by raising expectations which he did not, perhaps could not, gratify, he made many enemies; at the same time it must be remembered that this error proceeded from the same cause which produced many of his virtues. Friendships from warmth of temper too suddenly taken up, and too violent to continue, ended as they were like to do, in disappointment:...
Page 111 - ... (précepteur) français; c'est notre langue qui leur sert à exprimer leurs premières idées , c'est avec nos grands écrivains qu'elles se développent , et nécessairement elles en reçoivent une empreinte que rien ne saurait effacer. La langue russe , d'ailleurs , mélange agréable de douceur et de force, donne à l'organe de la parole une flexibilité qui lui permet de se familiariser promptement avec toutes les consonnances; aussi, les Russes prononcent-ils sans difficulté l'allemand...
Page 119 - l'art de plaire dont vous tenez école ; c'est le gé« nie de votre nation. L'Anglais navigue , l'Arabe « pille , le Grec se bat pour être libre , le Français « fait la révérence et sert ou veut servir ; il mourra « s'il ne sert. Vous êtes, non le plus esclave, mais « le plus valet de tous les peuples.

Bibliographic information