Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

COUPLETS

A DE

MARIÉS.

NOUVEAUX

Air: Je l'ai planté, &c.

VOTRE
TRE efpérance cft couronnée,

Heureux Amans, dans ce beau jour :
Ils font unis par l'Hyménée
Nos cœurs qu'avoit unis l'Amour.

De la plus belle deftinée
L'on doit efpérer un long cours,
Quand le flambeau de l'Hyménée
S'allume à celui des Amours.

BELLE leçon vous eft donnée
Par ceux de qui tenez le jour ;
Car, long-temps après l'Hyménée,
Ils font encore mais d'amour.

AUTRE leçon vous est donnée,
Qu'il faudra fuivre à votre tour:
Ils vous ent montré qu'Hyménée
Doit des fruits aux fears de l'Amour.

DANS cette lice fortanée,
Avec eux entrez au concours;
Et qu'un jour de cet Hyménée
naide de petits Amours.

(Par M. du Morier.

PENSÉE DE CONFUCIUS.

LA Vertu nait dans tous les rangs; Mais fi, dépourvu de talens, Le Noble encor languit fans énergie, Dans le Peuple éclairé l'on doit choiúir les Grands, Et difpenfer les Emplois au génie.

(Par M. l'Abbé Dourneau.)

Explication de la Charade, de l'Enigme & du Logogriphe du Mercure précédent.

LE mat de la Charade eft Délit ; celuí de l'Enigme et Pouffiere; celui du Logogriphe et Rôtie, où l'on trouve Rôti, Rot, Or.

CHARADE

Qu

UI ne fait pas que mon entier
Vit à l'aide de mon premier,
Toujours friand de mon dernier ?

(Par M. N. D. de Neuville aus Loges, près Orléans.)

[graphic]
[ocr errors]

É N I GME.
Comme Pallas je nais armée ;
J'ai le manteau de pourpre a la couronne d'or;
Le soleil à vos yeux feit ouvrir mon trésor;
Sur l'aile des Zephyrs vole ma renommée ;

Sous le plus bel aspect des cicux
Naiffcnt mes beautés souveraincs :

Parmi mon Peuple je suis Rcinc;
Mais n'en murmurez point, je suis du sang des

Dicux,
(Par M. Pechaux, au Col du Plesis.)

[ocr errors]
[ocr errors]

LOGO GRIPH E.

Lecteur, je suis un vilain-animal.
J'ai quatre pieds ; en moi tu verras un métal;
Un fleuve; un instrument; & sur l'onde perfide
Ce qu'évite avec soin le Pilote intrépide.

(Par M. Lefebyre. )

[ocr errors]
[ocr errors]

NOUVELLES LITTÉRAIRES.

ELOGE de M. le Prident Du Paty, faivi de Notes fur plufieurs points importans de l'ordre public. A Naples ; & Je trouve à Paris, chez Baison, Libr. rue Haute-feuille, N°. 20. In-8°.

[ocr errors]

N beau fiècle fe prépare, écrivoit Voltaire à M. Du Paty en 1759; vous en ferez un des plus rares ornemens.... Vous délivrerez la Société des montres qui l'on long temps opprimée en fe vanant de la conduire «. M. Du Pary a juftifié les grandes efpérances du ginfieux défenfeur des Calas & des Sirven. Nous l'avons vu, animé du faint enthosfialine de l'humanité, confacrer fon temps, fes talens, fon repos, fa fortune à la défenfe des droits de l'homme & des intérêts de la vérité. Nous l'avons vu donner aux gens de bien, aux hommes échirés l'exemple da zèle inftigable, du courage vif & conftant avec lequel ils doivent confoler le malheureux & défendre Topprimé. Peu d'hommes ont acquis autant de droits à la reconnoillance publique; & fi une Légiflation fage & digne

[ocr errors]

a

du progrès de notre raifon, vient enfin rendre à la France le bonheur & la liberté, c'eft aux lumières, c'eft aux efforts de cet illufre Citoyen que nous devrons le cri de la confcience publique, qui, de nos jours, en a le plus puiffamment réclamé l'exifter ce.

Frappé d'une mort foudaine, au milieu d'une carrière brillante de gloire & de vertus; arraché dans la force de l'âge aux Lettres, à l'hamanicé, à une famille refpectable & chérie, à des amis qui le pleurent encore, M. Du Paty n'a pas eu le temps de faire aux hommes tout le bien dont il avoit conçu l'idée; mais beaucoup de vies logues & illuftres n'ont pas été aulli remplies que la fienne, & n'offrent pas à la Poft riré autant d'actions à louer, autant d'exemples à fuivre.

M. Du Paty, né à la Rochelle en 1746, entra en 1767 au Parlement de Bordeaux, avec le titre d'Avocat - Général. » Si jeune encore, dit l'Auteur de cet Eloge, & déjà tourmenté par le fentiment de les forces, il eût pu prendre la vanité pour la gloire, & fe jeter au hafard dans toutes les affaires éclatantes; il eût pu fuir la vérité qui ne promet que des fuccès lents & pénib'es; il cût pu s'attacher à l'ergeur qui obtient les fuffrages de la multitude en l'étonnant par fon inépuifable fécondité, & qui procure à l'amour - propre des jouillances faeles, promptes, vives, & par conféquent

« PreviousContinue »