Page images
PDF
EPUB

SPECTACLES.

THEATRE DE MONSIEUR.

ON a remis à ce Théatre l'Infante de Zamora, Pièce en 4 Actes, parodiće far la mufique de Paificio, extrêmement connue en Province, & qu'en avoit chayée ici fans fuccès ; celui qu'elle á obtenu à cette reprite, prouve affez que la première diftribution des rôles étoit particulières ment ce qui l'avoit empéché de réufìr: elle cft aujourd'hui beaucoup mieux montée; les morceaux d'ensemble de cete fuperbe mufique font éxécutés avec beaucoup plus de foin, de juftèfle & de précision. Le Public a vu avec un extrême plaifir M. Martin, dans le rôle de Champagne, non feulement comme me Charteur, mais même comme Acteur; dans celui de Donna Mendoça, Mile. Confiance, dont la voix belle & fraîche a déjà été fort applaudie dans d'autres rôles; & dans le rôle de Monrofe, M. Gavaux, qui n'a befoin que de rôles favorables pour déployer fes talens pour le chant ce rôle avoit été rempli Ja première fois par M. Vallière, qui l'a changé contre celui de George. Cette preuve de zèle de fa part a été parfaitement récompenfée; il eft impoffible de mettre dans ce rôle plus d'intelligence, plus de comique fans caricature; en un not, d'en faire mieux valoir la gaîté.

:

Ce Theatre manque de Tailles dans le genre

[graphic]

4

MERCURE
comique. M. Vallière, un peu trop marqué pone
les Amoureux, parcit vouloir le conscier à ce

en ploi; & ce premier esiai dois étre garant des
succes qu'il est fait pour y obtenir.

Les autres rô'es ont été remplis comme la pre-
mière fois ; savoir , celui de i'Infante par Mme.
Sainte-Marie, qui donne chaque jour de nouvelles
preuves de son intclligence; & celui de Juliette pa
Mme. Ponteuil, qui a fi bien soutenu dans
Capicale la réputation qu'elle s'étoit acquise en
Province depuis long-temps : tous les airs Como
applaudis avec transport, & on lui fait répéter
constamment deux morceaux.

Le succès de cette Pièce est d'autant plus heu-
reux pour ce Théatre , qu'elle peut servir
débuts de différens Acteurs de Proyincés, qui vous
droient le faire connoître à Paris.

citte

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

pour

les

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

On a donné aussi la première représentation die Souper & Henri Quatre , ou le Laboureur de venu Gentilhomme , faic historique en un A&te , par MM. BOUTHILLIER & DESPREZ de Valmont. Cette Pièce est fondée sur une Anecdote connue. Henri IV, en se rendant à la Bataille d'Ivri, demande l'alle chez la femme d'un des Officiers de son armée. Elle n'a rien à lui donner pour

fouper; an Laboureur son voisin lui offre le lica, qui consiste en une dinde grasse. Il veut, comine de raison, en manger sa part. La Dame, un peu chcichée des préjugés de nobletle, qui servent auifi d'obstacles dans l'intriguc abouicule , fait quelques difficultés : Henri les

lève toutes, & facilite également le mariage des jeunes gens. Il accorde au Paysan qui l'a fi bien reçu , des Lettres de Nobleflc' ; & celui-ci cho:fic pour armoiric fa dindi, qui lui a été fayorable & qu'il doit porter en pal.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

conique. M. Valers, agréables, mais ce qui a été le mieur lenti, font

Il y a dans cette petite Piccc beaucoup de choses kes al'utions auz circonstances présentes. On ne mec pas au Théatre un Roi bon, sérfible, & ami de les Peoples , que le Public n'y voye tout de suite le poraait de corre Monarque bienfaisant. Lorsque l'on bait la santé da Roi, le Public répond aux Acteurs avec une ivresse qui n'est ralentie

que par le regret'de n'avoir pas pour témoin dans la Salle zème l'objet de ces transports

.

94

ua 2073 les Akureux, pacit itais capoi ; & ce p:enrer cia de succes qu'il elt fait

Les autres rô'es oor die reg 100? miere fois; savoir , celui de l'esco a Sainte-Marie, qui donne chaye marka preuves de lon intcilyence ; & celei de do Nime. Ponteuil, qui a fi bien los Capitale la réputzt on qu'cue sewe ana Province depuis long-te.sys: 2015 applaudis avec trasfor, & on la tasy conftamment deux morceaux.

Le succès de cette Piece est d'autag: ne Teux pour ce Théatre, qu'elle peut lervis jeg débuts de différens Acteurs de Provinces

, y droient le faire connoître à Paris.

per poter

ANNONCES ET NOTICES.

On a mis en vente,

ou le Lim

On a doncé zulli la première reprezza
du Souper d'Henri Quatre,
venu Gentilhomme, faic hiltorique en un

WM. BOUTHILLIER & DESPREZ de
Cette Pièce elt fondée sur une Anccdonc tuy
Henri IV, en se rendant à la Bazike in
demande l'abile chez la femme d'un des chat

par

Hörel de Thou, rue des Poitevias, No. 18, la 34€. Livraison de l'Ency. CLOPEDIE par ordre de matières. Cette Livraison est composée da Tome III, premiere Partie, de la Botanique's par M. le Ch. de la Marck, de l'Académic Royale des Scicaces. Du Tome I, deuxièine Partie, des Beaux-Ans ; par Fer 4. Vateliet, de l'Académie Française, & M. Lévêque, de celle des Inscriptions

. Du Tome EX, deuxième Partie, de la Jurisprudence , Police

Municipalité ; par M. Peucher, Avocat. Da M. Vial du Clairbois, Ingénieur-Constructeur à

Le prix des deux premiers Volumes cft de 11 liv.

Le prix des deux derniers, 6 liv.; savoir, u
Volame à 11 liv. & un à 6 liv., conformément
à ce que nous avons annoncé.
Brochure des quatre demi-Volunes, 2 liv.

Toral... 19 lit.

de son armée. Elle n'a rien à Ini donner par Tome III, deuxième Partie, de la Marine ; par

,

per; on Laboureur son voisin lui offre ke lid, corliste en une dinde grafsc

. Il veut, com sailon, en manger la pare. La Dame, zu:fi d'obstacles dans l'intrigue adiouroue,

cntichée des préjugés de noblefle, qui kez quelques difficultés : Henri lesjere routes, & également le mariage des jeunes gens. Il 2.

Au Paylan qui l'a la bien reçu, des Lercres del · bleac ; & colui-ci choifit pour arinoirie la qui lui a été & favorable & qu'il doit poriares

96

MERCURE DE FRANCE.

Le port de chaque Livraison eft au compte des Soufcripteurs.

nonçons,

Dorure & Argenture. A Paris, chez Difnematin & Compagnie, rue de la Féronnerie, au Lion d'or. Le Décret de l'Affemblée Nationale, concernant l'Argenterie, a dù exciter fur l'objet que nous anl'émulation des Artiftes & des Cosumerçans. Les nouveaux efforts de M. Diferatin & Compagnie, pour affortir pins complètement leur riche Magafin de Dorares & Argentures, rant pour l'Eglife que pour l'Appartement, nous ont paru digues d'être remarqués, & recommandés au Public. Les objets qu'on y trouve font précieux par le goût, fe nombre & la variété.

La Dame Vicaire, connue depuis long-temps pour détruire le Rachitiline, & redreffer les tailles mal conformées, continue toujours, avec le plus heureux fuccès, à réparer les diformités de la Nature. Ses cures font atteftées, tant par les perfennes les plus recommandables de la Capitale, que de la Province; & elle vient d'obtenir une approbation du Comité de Police. Elle a unc Maifon à St-Germain-en-Laye, pour faire prendre l'air à fes Malades. Elle demeure à Paris, rue Mélée, No. 23.

[merged small][merged small][ocr errors]

S

SUR le Mercure de France, & quelques nouveaux Journaux, ou Papiers nouvelles.

Fragment d'une lettre de M. PAN cxovсKE, à M. ***

·

UN NOUVEL ORDRE des chofes, une deftruction totale des privilèges, la liberté de la preffe accordée à la Nation, l'établiffement de plus de cinquante Gazettes & Journaux nouveaux, traitant tous de Vers, de Littérature, d' Arts, de Sciences, d'Adminiftration, de Politique intérieure & extérieure de l'Assemblée Nationale renfermant des Annonces & Avis de toutes fortes d'efpèces, paroiffant la plupart tous les jours,' & faifant librement, fans cenfure, & fans rien payer, ce que les autres Journaux n'ont fait précédemment qu'avec les plus féveres entraves & à prix d'argent: ce nouvel ordre des chofes, dis-je, m'oblige M. à vous mettre, fous les yeux, ma fituation. Toutes les propriétés exclufi ves n'exiftant plus aujourd'hui, je n'aurois fans doute aucun droit de me plaindre des nouveaux Journaux propofés à la Nation, fi leurs propriétaires s'étoient bornés dans leurs profpectus à n'annoncer que ce qu'ils fe propofent de faire; mais plufieurs fe font conduits d'une manière fi indécente à mon égard que je me crois obligé d'en inftruire le Public, & de vous en faire part. Dans plufieurs Avis on a avancé que les nouveaux Journaux remplaceTont avec avantage le Mercure de France. Le A

« PreviousContinue »