Mémoires [afterw.] Bulletin. 1827-1954.-Nouv. [entitled] Revue du Gévaudan

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 340 - Bulletin de la Société d'Agriculture, Industrie, Sciences et Arts du département de la Lozère; Décembre 1893 et Janvier-Mars 1894.
Page 130 - Lozère. Société d'agriculture, industrie, sciences et arts du département de la Lozère, à Mende. Maine-et-Loire. Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers. — Société industrielle d'Angers et du Maine-et-Loire, à Angers.
Page 523 - Les semis et plantations de bois sur le sommet et le penchant des montagnes et sur les dunes seront exempts de tout impôt pendant vingt ans.
Page 149 - ... de l'occasion d'un recoupage ; on les place assez profondément pour qu'elles soient à l'abri des eaux pluviales qui , sans cette précaution , les changeraient en mortier, et pour qu'elles s'éteignent doucement ou soient réduites en poudre uniquement par l'action de l'humidité de la terre. Beaucoup de cultivateurs ont le tort de placer...
Page 322 - Des agriculteurs praticiens, des fermiers, déclarant à l'unanimité qu'ils attendent du lahourage h la vapeur un grand et réel service pour leurs exploitation», n'est-ce pas là l'indice d'un monde à part et en avance d'un demi-siècle sur nous? Combien de fermiers de la Lozère qui ne comprennent pas encore en ce moment quels services l'emploi des machines à battre doit leur rendre pour faciliter ces labours d'automne, si négligés et cependant d'une importance si capitale en agriculture....
Page 172 - ... ce bétail, on reconnaît chez un grand nombre d'animaux à robe sombre une remarquable finesse. L'ossature, toutes proportions gardées, y est plus déliée...
Page 148 - On amasse cette terre sur une hauteur de 60 centimètres à 1 mètre, et lorsqu'elle a été bien ameublie on y met le fumier, qu'on répartit également sur toute la surface de la Tombe, en jetant alternativement de la terre et du fumier. On a soin de n'employer pour ce cas que du fumier bien consommé. Le dépôt a lieu avant l'hiver afin qu'il ait le temps de pourrir, car les Tombes s'emploient dans la première quinzaine de février. Lorsque la décomposition a eu lieu, on recoupe la Tombe, c'est-à...
Page 148 - I» temps nécessaire pour que les pierres de chaux puissent facilement se réduire en poudre et se mélanger à la terre. Cette introduction a lieu, chez les cultivateurs intelligents quinze jours avant l'épandage de la Tombe. Pour cela on repartit également sur toute la longeur...
Page 172 - L'ossature, toutes proportions gardées, y est plus déliée qne chez l'Aubrac, la corne plus grêle et plus relevée, l'allure plus vive, la peau plus douce, et tous les signes laitiers généralement mieux marqués.
Page 148 - ... et par le maniement de la masse à plusieurs reprises. » Pour former une tombe, on commence par rassembler la masse de terre nécessaire et, afin d'augmenter en même temps la hauteur de la terre végétale de la prairie, on affecte avantageusement à cette destination, des terres de chemins, des boues, des marcs de pommes, des vases, etc., qui forment un terreau précieux, à cause des débris végétaux qui s'y trouvent.

Bibliographic information