Page images
PDF
EPUB

TROISIÈME PARTIE

LES CONSÉQUENCES

I.

Le Collège des cardinaux.

Pour bien saisir la vraie portée d'une prochaine élection du pape en rapport avec la question: si le pape doit ou non être italien, il est très important de connaître la statistique des cardinaux qui ont fait leur apparition sur la scène papale au cours de la dernière moitié du XIXe siècle et qui décidèrent du sort des trois derniers Conclaves.

C'est là une histoire non dépourvue d'intérêt, parce qu'elle nous sert de guide pour l'avenir. Le fait de l'augmentation du nombre des cardinaux étrangers pendant que la papauté est restée sans le pouvoir temporel a certainement une signification qui ne saurait passer inaperçue.

Les cardinaux qui élurent Grégoire XVI le 2 février 1831 étaient au nombre de cinquante

quatre, c'est-à-dire quarante italiens, lui compris, et quatorze étrangers.

Les cardinaux italiens étaient les suivants:

Mauro Cappellari (ensuite Grégoire XVI).
Bartolomeo Pacca, de Bénévent

Pietro Francesco Galeffi, de Céséne
Tommaso Arezzo, d' Orbetello
Emanuele de Gregorio, de Naples
Giovanni Francesco Falsacappa, de Corneto
Carlo Maria Pedicini, de Bénévent
Luigi Ruffo-Scilla, de Mileto
Cesare Brancadoro, de Fermo
Carlo Oppizzoni, de Milan
Giuseppe Morozzo, de Turin
Benedetto Naro, de Rome
Giorgio Doria-Pamphyli, de Rome
Antonio Pallotta, de Ferrare
Ercole Dandini, de Rome.
Carlo Odescalchi, de Rome
Placido Zurla, de Crema
Giambattista Bussi, de Rome
Ludovico Micara, de Frascati
Cesare Guerrieri-Gonzaga, de Mantoue
Pietro Caprano, de Rome

Giacomo Giustiniani, de Rome

Teresio Ferrero della Marmora, de Turin
Bonaventura Gazzola, de Plaisance

Belisario Cristaldi, de Rome
Ignazio Nasalli, de Parme
Vincenzo Macchi, de Montefiascone
Giacomo Filippo Fransoni, de Gênes
Benedetto Barberini, de Rome

Giovanni Antonio Benvenuti, de Sinigaglia
Antonio Domenico Gamberini, de Imola
Cesare Nembrini-Pironi Gonzaga, d'Ancône
Raffaele Mazio, de Rome
Giuseppe Albani, de Rome

Giovanni Caccia-Piatti, de Novare
Agostino Rivarola, de Gènes
Antonio Frosini, de Modène
Tommaso Riario-Sforza, de Naples
Tommaso Bernetti, de Fermo
Domenico de Simone, de Bénévent.

Les cardinaux étrangers étaient :

Rodolphe-Réinier, archiduc d'Autriche Charles-Caïetan Gaysruck, de Glangerfurt (Autriche)

Alexandre de Rudnaes, hongrois
Gustave de Croy, français
Jean-Baptiste de Latil, français
Joachim d'Isoard, français
Ludovic de Rohan-Chabot, français
Joseph Fesch d'Ajaccio, français
Pierre de Inguanzo-Ribera, espagnol

« PreviousContinue »