Oeuvres de Fénélon, Volume 7

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 190 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père, sa mère, .sa femme, ses enfans, ses frères, ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Page 205 - Il ne faut supposer ces épreuves extré» mes que dans un très -petit nombre d'ames très» pures et très-mortifiées , en qui la chair est depuis » long-temps entièrement soumise à l'esprit, et qui » ont pratiqué solidement toutes les vertus évangéli
Page 138 - Dieu, qui est une charité pure, et sans aucun mélange du motif de l'intérêt propre. Ni la crainte des châtiments, ni le désir des récompenses, n'ont plus de part à cet amour : on n'aime plus Dieu, ni pour le mérite, ni pour la perfection, ni pour le bonheur qu'on doit trouver en l'aimant.
Page 278 - Dans cette impression involontaire de désespoir, elle (l'âme) fait le sacrifice absolu de son intérêt propre pour l'éternité, parce que le cas impossible lui paraît possible et actuellement réel, dans le trouble et l'obscurcissement où elle se trouve.
Page 264 - Dans cet état de la sainte indifférence, on ne veut rien pour soi; mais on veut tout pour Dieu : on ne veut rien pour être parfait ni bienheureux pour son propre intérêt; mais on veut toute perfection et toute béatitude, autant qu'il plaît à Dieu de nous faire vouloir ces choses par l'impression de sa grâce '. VI.
Page 97 - Souffrez qu'en passant je rapporte ici un fait remarquable. Dès que je veux faire un ouvrage qui ne serve qu'à ma défense nécessaire à Rome, et qui ne se répande point ailleurs , ou bien que je fais un premier essai d'un ouvrage par un recueil d'épreuves , malgré toutes mes précautions, vous trouvez moyen d'enlever mes feuilles, et de les avoir aussitôt que moi. Le plus souple de tous les hommes , et qui remue de si grands ressorts par toute la terre ne peut se garantir des émissaires...
Page 110 - Vous faites plus pour moi que je ne saurois faire moi-même. Mais quelle triste consolation, quand on voit le scandale qui trouble la maison de Dieu et qui fait triompher tant d'hérétiques et de libertins ! Quelque fin qu'un saint pontife puisse donner à cette affaire, je l'attends avec impatience, ne voulant qu'obéir, ne craignant que de me tromper, et ne cherchant que la paix. J'espèr...
Page 10 - Selon votre besoin, vous faites croître ma souplesse à mesure que vos preuves s'évanouissent. Plus j'emploie de bonnes raisons, plus je raconte de faits décisifs tirés de vos propres paroles dans votre Relation, plus le lecteur en est touché, et plus vous vous récriez sur le charme. A vous entendre parler, on peut encore moins résister aux puissans ressorts que je remue dans toutes les nations, qu'aux prestiges de mon éloquence.
Page 185 - L'ame aime alors Dieu pour lui et pour soi ; mais en sorte qu'elle aime principalement la gloire de Dieu, et qu'elle n'y cherche son bonheur propre, que comme un moyen qu'elle rapporte et qu'elle subordonne à la fin dernière , qui est la gloire de son createur.
Page 77 - plus ; et il ne veut pas lever les yeux à la main de » Dieu qui l'aveugle. » Loin de nous de telles paroles. La main paternelle de Dieu frappe pour éclairer, et non pour aveugler ses enfans.

Bibliographic information