An Historical Sketch of the Campaign of 1815: Illustrated by Plans of the Operations and of the Battles of Quatre Bras, Ligny, and Waterloo

Front Cover
Rodwell and Martin, 1820 - Ligny, Battle of, 1815 - 162 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - En rompant ainsi la convention qui l'avait établi à l'île d'Elbe, Bonaparte détruit le seul titre légal auquel son existence se trouvait attachée. En reparaissant en France, avec des projets de troubles et de bouleversements, il s'est privé lui-même de la protection des lois, et a manifesté, à la face de l'Univers, qu'il ne saurait y avoir ni paix, ni trêve avec lui.
Page 132 - Mars, 1815, sera rendue publique. Fait et certifié véritable par les plénipotentiaires des huit puissances signataires du Traité de Paris.
Page 137 - Nous crûmes aux protestations et aux serments des princes que nous laissâmes sur le trône ! Aujourd'hui, cependant, coalisés entre eux, ils en veulent à l'indépendance et aux droits les plus sacrés de la France. Ils ont commencé la plus injuste des agressions. Marchons donc à leur rencontre ! eux et nous, ne sommes-nous plus les mêmes hommes...
Page 132 - ... les souverains de l'Europe, animés des mêmes sentiments et guidés par les mêmes principes, déclarent que si, contre tout calcul, il pouvait résulter de cet événement un danger réel quelconque, ils seraient prêts à donner au roi de France et à la nation française, ou à tout autre gouvernement attaqué, dès que la demande...
Page 137 - S'ils entrent en France , ils y trouveront leur tombeau. Soldats , nous avons des marches forcées à faire , des batailles à livrer , des périls à courir ; mais avec de la constance la victoire sera à nous; les droits , l'honneur et le bonheur de la patrie seront reconquis. Pour tout Français qui a du cœur , le moment est arrivé , de vaincre ou de périr (i).
Page 157 - A messenger being sent off to Hervey, a cart came for me, and I was placed in it, and carried to the village of Waterloo, a mile and a half off, and laid in the bed from which, as I understood afterwards, Gordon had been just carried out.
Page 137 - Soldats ! c'est aujourd'hui l'anniversaire de Marengo et de Friedland, qui décida deux fois du destin de l'Europe. Alors, comme après Austerlitz, comme après Wagram, nous fûmes trop généreux ! Nous crûmes aux protestations et aux serments des princes que nous laissâmes sur le trône! Aujourd'hui, cependant, coalisés entre eux, ils en veulent à l'indépendance et aux droits les plus sacrés de la France.
Page 132 - ... et le consolider, elles emploieront tous leurs moyens et réuniront tous leurs efforts pour que la paix générale, objet des vœux de l'Europe et but constant de leurs travaux, ne soit pas troublée de nouveau, et pour la garantir de tout attentat qui menacerait de replonger les peuples dans les désordres et les malheurs des révolutions. » Et, quoique intimement persuadés que la France entière...
Page 146 - ... corps. Si on rencontre l'ennemi, ces troupes ne seront point engagées, mais les généraux Rogniat et Haxo les emploieront aux travaux de passages de rivière, de têtes de pont, de réparations de chemin, et d'ouvertures de communications etc.
Page 131 - Les puissances qui ont signé le traité de Paris, réunies en Congrès à Vienne, informées de l'évasion de Napoléon Bonaparte et de son entrée à main armée en France, doivent à leur propre dignité et à l'intérêt social, une déclaration solennelle des sentimens que cet événement leur a fait éprouver.

Bibliographic information