Page images
PDF
EPUB

REVUE

NATIONALE

NATIONALE

ET ÉTRANGÈRE

POLITIQUE, SCIENTIFIQUE ET LITTÉRAIRE

TOME TREIZIÈME

PARIS

AU BUREAU DE LA REVUE NATIONALE

28, QUAI DE L'ÉCOLE, 28

1863

Réserve de tous droits

AP

Elu Sanocne 4.6.54 866 72

LA

RÉFORME EN ANGLETERRE

AU XVIE SIÈCLE'.

IV

Deux branches distinctes reçoivent la séve commune, l'une en haut, l'autre en bas, l'une respectée, florissante, étalée dans l'air libre, l'autre méprisée, à demi enfouie sous terre, foulée sous les pieds qui veulent l'écraser, toutes deux vivantes, l'anglicane comme la puritaine, l'une malgré l'effort qu'on fait pour la détruire, l'autre malgré les soins qu'on prend pour la développer.

La cour a sa religion comme la campagne, religion sincère et qui gagne; parmi les poésies païennes qui jusqu'à la Révolution occupent toujours la scène du monde, insensiblement on voit percer et monter le grave et grand sentiment qui a plongé ses racines jusqu'au fond de l'esprit public. Plusieurs poëtes, Drayton, Davies, Cowley, Giles Fletcher, Quarles, Crashaw, écrivent des récits sacrés, des vers pieux ou moraux, de nobles stances sur la mort et l'immortalité de l'âme, sur la fragilité des choses humaines et sur la suprême providence en qui seule l'homme trouve le soutien de sa faiblesse et la consolation de ses maux. Chez les plus grands prosateurs, Bacon, Burton, sir Thomas Brown, Raleigh, on voit affleurer la vénéralion, la préoccupation de l'obscur au delà, bref, la foi et la prière. Plusieurs de celles qu'écrivit Bacon sont entre les plus belles que l'on sache, et le courtisan Raleigh, contant la chute des empires, et comment « une populace de nations barbares avait abattu enfin ce grand et magnifique arbre de la domination romaine, » achevait son livre avec les idées et l'accent d'un Bossuet ?. Qu'on se représente l'église de Saint-Paul à

[ocr errors]

1. Voir la 48e livraison.

2. «0 éloquente, juste et puissante mort! Celui que personne n'osait avertir, tu l'as persuadé. Ce que personne n'osait faire, tu l'as fait. Celui

« PreviousContinue »