Traité de toxicologie, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 192 - Toute tentative de crime qui aura été manifestée par un commencement d'exécution, si elle n'a été suspendue ou si elle n'a manqué son effet que par des circonstances indépendantes de la volonté de son auteur, est considérée comme le crime même.
Page 525 - ... sur le cerveau par le tabac fumé est sédatif < La rapidité de l'action cérébrale et le libre cours des idées semblent en être ralentis. C'est là, suivant M. Laycock, un résultat certain, auquel on doit même rapporter l'habitude de fumer , si commune parmi les hommes adonnés à l'étude, ou d'un esprit enclin à la méditation. Les épithètes de calmant et de consolant appliquées au cigare et à la pipe témoignent de cette action sédative. Toutefois celle-ci est d'une nature différente...
Page 833 - ... alternatives; enfin vomissements très-abondants, indifférence à tout et sommeil par moments. Le cadet, âgé de huit ans, était un peu plus fortement affecté que son frère; chez lui aussi , les vomissements survinrent et procurèrent quelque soulagement. M. Westerloff, ayant appris qu'ils n'avaient mangé la veille qu'un morceau de pain de seigle vieux et moisi, prescrivit un traitement adoucissant , qui ne tarda pas à les ramener à la santé. Quelque temps après , des bateliers , ayant...
Page 631 - Quides ne, détruisit, par son contact, l'action toxique du curare. L'explication des faits que nous venons de signaler va se trouver simplement donnée en démontrant qu'il ya un défaut d'absorption de la substance vénéneuse à la surface de la membrane muqueuse gastro-intestinale. En effet, nous avons constaté que, par un privilège particulier, la membrane muqueuse de l'estomac et de l'intestin ne se laisse pas traverser par le principe toxique du curare , bien qu'il soit soluble. Voici l'expérience...
Page 520 - Que les feuilles de tabac entières ou réduites en poudre, telles qu'on les emploie journellement dans le commerce, sont douées de propriétés vénéneuses énergiques, qui dépendent, en grande partie du moins, de la nicotine; 2°...
Page 742 - MM. Péclet et Dumas affirment que l'air expulsé par des cheminées d'appel destinées à opérer la ventilation des salles d'assemblées nombreuses exhale souvent une odeur tellement infecte qu'on ne saurait la supporter impunément , même pendant un temps assez court.
Page 64 - Est qualifié empoisonnement tout attentat à la vie d'une personne par l'effet de substances qui peuvent donner la mort plus ou moins promptement, de quelque manière que ces substances aient été employées ou administrées, et quelles qu'en aient été les suites.
Page 722 - La maladie commence(l), dit-il, par une sensation incommode aux pieds , une sorte de titillation ou de fourmillement ; bientôt l'estomac est tourmenté d'une violente cardialgie ; de là le mal se porte aux mains , et successivement à la tête. Les doigts sont, en outre, saisis d'une contraction tellement forte , que l'homme le plus robuste peut à peine la maîtriser, et que les articulations paraissent comme luxées. Les malades jettent les hauts cris, et se plaignent d'un feu dévorant qui leur...
Page 741 - C'est là le résultat de nombreux tâtonnements , les assistants de l'enceinte ventilée étant eux-mêmes établis juges du manque ou de l'excès d'air sous l'influence de dosages variables. L'analyse nous apprend qu'avec un système de ventilation basé...
Page 593 - II m'a donc été possible de reconnaître un sel de strychnine plusieurs mois après qu'il avait été mêlé avec des matières animales , même lorsque le mélange avait été en contact avec l'air.

Bibliographic information