Page images
PDF
EPUB

d'état, amis de l'humanité, étrangers à la corsruption ! Puisse-t-il ne perdre jamais de vue qu'il est responsable à l'Europe et à la postérité -des résultats ultérieurs et définitifs

que

doivent avoir les succès des armées alliées en France, et le traité de paix signé à Paris, qui doit être le préambule de la paix générale de l'Europe! 11 juin 1814.

Le Chevalier A. DE CLENDI.

[ocr errors]

LE

CONSERVATEUR

DE L'EUROPE,

OU

CONSIDÉRATIONS

SUR

LA SITUATION ACTUELLE DE L'EUROPE,

Et sur les moyens d'y rétablir l'équilibre politique des différens états, et une paix générale solidement affermie.

(Mémoire écrit au mois d'octobre 1813.)

[ocr errors]

1°. Nature et causes des dangers et des malheurs de la France et de l'Europe.

2o. Aperçu des fautes commises par les différentes puissances du continent.

3°. Indication des moyens réparateurs.
4. Intérêt commun de tous les gouvernemens.

5o. Bases possibles et raisonnables d'une grande fédération européenne, et de la pacification générale.

L'Europe entière est en feu. Nul ne peut prévoir où, quandi, comment, par qui s'arrêgrandes vérités peuvent se faire entendré. Aucun autre motif n'a dicté celles qui vont suivre, que l'évidence , l'urgence, l'étendue des périls , l'évidence des causes qui les ont produits , et des

moyens qui peuvent les faire cesser. L'excès du mal doit en amener le remède et le terme. Mais, si la vérité, long-temps étouffée captive, condamnée au silence, proscrite sous peine de mort, n'est pas enfin écoutée, consultée, accueillie dans les cabinets des Rois; si on la rejette comme importune ; si on croit pouvoir encore impunément se diviser, s'isoler, se confier , chercher son salut personnel aux dépens du salut de ses voisins, chaque état sera successivement englouti; et le sommeil l'esclavage, la mort, planeront sur nos malheureuses contrées, au milieu des débris des trônes et de la ruine des peuples.

[ocr errors]
[ocr errors]

Des véritables causes et de la nature des dangers et des malheurs qui pressent l'Europe.

La révolution françoise , détournée promptement de sa direction primitive, et précipitée dans tous les genres d'excès

avoit apparu

comme une comète de funeste augure , qui menaçoit d'embraser et de consumer tous les gouvernemens. Sorti des flancs de cette révolution , devenu l'un de ses instrumens les plus actifs et les plus redoutables, le chef actuel de la France avoit promis d'en abjurer les principes destructeurs et d'en faire prévaloir les véritables principes, favorables au libre développement des facultés humaines et à la prospérité des nations, lorsqu'il prit, à la fin du siècle dernier, les rênes de l'état. Il avoit inspiré, par ses fallacieuses promesses, une confiance imprudente et aveugle, une trompeuse sécurité dont la France donna l'exemple à l'Europe , et fut la première victime. On peut tirer une leçon utile du rapprochement et du contraste de ce qu'il avoit promis et de ce qu'il a fait.

Il avoit dit aux ambassadeurs des Rois : Je mettrai ma gloire à garantir les trônes de l'explosion du volcan révolutionnaire, sur lequel je me suis assis pour l'étouffer.

Il avoit dit aux partisans de la malheureuse famille des Bourbons : Si j'ai saisi l'autorité, c'est pour la remettre dans des mains légitimes, qu'une force injuste en a dépouillées.

Il avoit dit aux amis de la religion : Je serai votre protecteur; je veux relever les autels, rétablir le cultę, replacer le pontife sur son trône, vous rendre la liherté des consciences, vos ministres et vos solennités.

Il avoit dit aux philosophes : Je veux faire régner la philosophie , donner une, nouvelle impulsion aux sciences et à l'esprit humain.

Il avoit dit aux partisans d'un gouvernement modéré : Le système représentatif que j'ai juré de maintenir conservera les droits des peuples; je veux procurer à la France les bienfaits d'une constitution monarchique tempérée, à la fois garantie des abus et des excès du despotisme, des désordres et des fureurs de l'anarchie.

Il avoit caressé les anarchistes eux-mêmes et les anciens jacobins, en leur rappelant qu'il avoit servi dans leurs rangs, en leur promettant de faire triompher leur cause, de réaliser leurs vœux chimériques et insensés, de préparer , par une dictature momentanément pécessaire , le retour et le rétablissement d'un régime républicain et démocratique.

Il avoit dit aux militaires : Je veux m'occuper du bien-être de l'armée, assurer tous ses besoins, récompenser tous les braves de leurs longues fatigues, leur procurer des retraites honorables dans leur patrie heurcuse et pacifiée.

[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »