Mémoires de m. Gisquet, écrits par lui-même, Volumes 1-2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 17 - Le maintien du bon ordre, dans les endroits où il se 'fait de grands rassemblements d'hommes, tels que les foires, marchés, réjouissances et cérémonies publiques, spectacles, jeux, cafés, églises et autres lieux publics. — 4°...
Page 16 - Les objets de police confiés à la vigilance et à l'autorité des corps municipaux sont : 1" Tout ce qui intéresse la sûreté et la commodité du passage dans les rues, quais, places et voies publiques; ce qui comprend le nettoiement, l'illumination, l'enlèvement des encombrements, la démolition ou la réparation des bâtiments menaçant ruine...
Page 337 - Petit-fils d'un César et fils d'un Empereur, Légataire du monde, en naissant roi de Rome, Tu n'es plus aujourd'hui rien que LE FILS DE L'HOMME!
Page 299 - Pressée par les circonstances et par les mesures ordonnées » par le gouvernement, quoique j'eusse les motifs les plus graves » pour tenir mon mariage secret, je crois devoir à moi-même, » ainsi qu'à mes enfants, de déclarer m'être mariée secrètement » pendant mon séjour en Italie. » De la citadelle de Blaye, ce 22 février 1833.
Page 17 - Le soin de prévenir par les précautions convenables, et celui de faire cesser par la distribution des secours nécessaires, les accidents et les fléaux calamiteux, tels que les incendies, les épidémies, les épizooties, en provoquant aussi, dans ces deux derniers cas, l'autorité des administrations de...
Page 170 - Le 2 janvier 1831, le général Lafayette donna sa démission de commandant-général des gardes nationales de France. Dès le 14 février, le parti légitimiste, oubliant la cruelle leçon qu'il avait reçue en juillet, osa provoquer, par une imprudente manifestation, l'irritation populaire. Un service funèbre, pour l'anniversaire de la mort du duc de Berry, célébré à Saint-Germain l'Auxerrois, devint la cause d'excès coupables. L'église fut envahie, mutilée, et le palais de l'archevêché...
Page 220 - Madame ne se laisse donc pas éblouir » par des paroles flatteuses sans doute, mais dé» pourvues de possibilité, qu'on ne cesse de répé» ter : Tout pour la France; rien, si elle s'en rap» porte à ces donneurs de conseils et qu'elle nous » fasse prendre les armes; un mois après il n'y » aura plus de Vendée ; la dernière ressource de la >) monarchie sera anéantie; tous les chefs seront » pris ou morts, et le pays entièrement dévasté. Si » les cinquante mille hommes qui sont dans...
Page 209 - ... et pourtant toujours, toujours nous » l'avons vu se relever plus fort et plus terrible ! » Pour un frère qu'on nous tue, il nous en vient » dix; et le pavé de nos rues, imbibé de carnage, » fume au soleil d'été l'insurrection et la mort. » Rappelez-vous ces jours qui ont suivi le com...
Page 216 - Monsieur, à appeler votre attention sur l'armée ; c'est elle qui assurera nos succès. C'est donc un devoir que d'employer vis-à-vis d'elle tous les moyens de suggestion possibles. Vous aurez donc soin de répandre deux jours à l'avance mes proclamations et mes ordonnances ; vous ne vous porterez à des voies de fait contre elle qu'après avoir employé tous les moyens de conciliation. Telles sont mes volontés positives.

Bibliographic information