Page images
PDF
EPUB

a

[ocr errors]

plissons aujourd'hui vos væux & les nôtres. Vous êtes, MES TRÈS - CHERS Frères, nos coopérateurs dans la conduite des âmes dont nous devons rendre à Dieu un compte rigoureux. C'est vous qui nous aidez à porter un fardeau si fort au-dessus de notre foiblesse, & redoutable aux Anges mêmes. L'amour paternel que Nous avons pour les Peuples confiés à nos soins, notre sollicitude & notre empressement à pourvoir à leurs besoins spirituels; la charité tendre & sincère qui nous unit à eux , vous les partagez avec Nous. Recevez donc ce Rituel avec les mêmes sentimens dans lesquels Nous vous le présentons.

Le nom qu'il porte, & que l'usage lui a consacré, annonce qu'il est principalement destiné à prescrire les rits & les cérémonies qui doivent être observés dans l'admi. nistration des Sacremens. Cela seul suffiroit pour vous en faire connoître l'importance & l'utilité. Mais ce qui doit vous le rendre encore plus précieux, c'est qu'il renferme un abrégé des connoissances indispensablement nécessaires dans votre état, & qu'il sera pour vous comme un précis de la science sacerdotale. Vous y trouverez des maximes

. sûres pour dispenser avec fidélité les choses faintes , des principes certains pour résoudre la plậpart des difficultés qui se rencontrent si souvent dans le gouvernement des âmes; une source de réflexions solides & touchantes, également propres à nourrir votre piété, & capables de la faire naître, de la ranimer , de la perfectionner dans le cæur des Fidèles dont vous êtes chargés.

La première Partie traite des Sacremens, tant en général

1

qu'en particulier ; les instructions qu'elle contient sont puisées dans les saintes Ecritures, les écrits des saints Pères, les décrets des Conciles , & les décisions des souverains Pontifes. Sans s'arrêter aux questions de pure érudition que l'on a coutume de traiter dans les Ecoles, on y expose d'une manière claire & précise la doctrine de l'Eglise sur l'excellence & l'efficacité des Sacremens; sur la matière, la forme , le Ministre de chacun d'eux en particulier , & sur les dispositions nécessaires pour en approcher saintement. Les règles qui y sont prescrites tiennent le juste milieu entre un rigorisme capable d'éloigner les Fidèles des Sacremens qui sont les sources de la vie spirituelle, & un pernicieux relâchement qui les exposeroit à y trouver la mort en les profanant.

L'instruction sur chacun des Sacremens , est suivie de la manière de l'administrer, c'est-à-dire , des Formules de Prières qu'on doit réciter , des rits & cérémonies qu’on doit observer. Parmi ces Prières & ces cérémonies, les unes sont nécessaires pour la validité des Sacremens ; il seroit inutile , MES TRÈS-CHERS FRÈRES, de vous recommander sur ce point la plus religieuse exactitude. Les autres, respectables par leur antiquité, fi propres, par

leurs significations mystérieuses, à élever à Dieu nos esprits & noscæurs, demandent de vous une entière fidélité.Quoique la grâce que ces signes sacrés produisent en nous par une vertu toute divine, ne soit pas essentiellement attachée à toutes les parties du rit extérieur, ce seroit néanmoins une dangereuse illusion de croire qu'il soit permis d'y apporter

Sest. 7. Can. in geacre.

و

des changemens arbitraires. C'est sur-tout dans l'exercice de ces fonctions les plus augustes & les plus importantes du Sacerdoce, que doit régner parmi vous cette parfaite uniformité fi expressément ordonnée par les saints Canons: & vous n'ignorez pas que l'Eglise, dans le dernier Concile Cone. Trid. général , a frappé d'anathême cette erreur des hérériques 13. de Sacr. des derniers siécles.

La seconde Partie renferme les Bénédictions qui sont en usage dans l'Eglise , les formules des Actes que vous êtes chargés de dresser, & dont le dépôt vous est confié ; des modèles de Suppliques & d'Enquêtes pour l'obtention des Dispenses ; quelques-unes des Ordonnances de nos Rois , dont vous devez connoître les dispositions, puisque vous êtes tenus de vous y conformer; & généralement tout ce que Nous avons jugé pouvoir vous être de quelque utilité dans les différens ministères que vous avez à rem-plir. La plûpart de ces matières, quoique très-intéressantes par le rapport qu'elles ont avec l'ordre civil, ne se trouvant point dans l'ancien Rituel, c'étoit pour vous une nécessité de recourir à d'autres Ouvrages qu'il n'est jours facile de se procurer. Elles sont toutes rassemblées dans celui-ci, & traitées avec une juste étendue qui ne vous laissera rien à desirer. C'est le double avantage que Nous nous promettons en le publiant, & que votre propre expérience ne tardera

pas

à vous faire connoître. Nous y avons joint un nouveau tarif des honoraires pour ce Diocèse. En vous y conformant exactement, ainsi que vous y êtes obligés, vous ne serez plus exposés à vous

pas toua

voir contester des droits légitimes qu'il en coûtoit toujours à votre délicatesse de faire valoir. On ne verra plus cette variété dans leur perception , qui a fi souvent occafionné des plaintes & des murmures qu'il étoit de notre devoir de faire cesser. Votre charité compatissante pour les

pauvres Nous est trop connue pour vous recommander le désintéressement & la plus grande modération à leur égard.

Nous vous exhortons, MES TRÈS-CHERS FRÉRES, & Nous vous conjurons par les entrailles de Jesus-CHRIST le souverain Pasteur des âmes, d'avoir sans cesse ce Rituel entre vos mains, & d'en faire votre lecture ordinaire. Ne perdez jainais de vue les principes que vous y trouverez établis; attachez-vous avec confiance aux enseignemens qui vous y sont donnés, & pratiquez-les avec une fidélité constante & inviolable; pénétrez-vous des sentimens de religion, de zèle , de charité, & ouvrez vos cæurs aux saintes affections qui y sont répandues. Rappelez-vous souvent que la Puissance sacrée qui vous élève au-dessus du reste des hommes , ne vous place à leur tête que pour leur montrer les voies du salut, en y marchant vous-mêmes les premiers. Qu'ils apprennent donc , par la décence, la gravité & le recueillement qui doivent toujours accompagner l'exercice de vos fonctions , qu'il ne faut approcher des choses saintes qu'avec une foi vive & une crainte respectueuse.

Enfin, Mes TRÈS - CHERS FRÈRES, rendez-vous comme l'Apôtre vous y exhorte , l'exemple & le modèle des Fidèles , dans les entretiens, dans la manière d'agir avec le prochain, dans la charité, dans la foi, dans la chasteté ; appliquez-vous à la lecture , à l'exhortation, à l'instruction. Ne négligez pas la grâce qui est en vous, & que vous avez reçue par l'imposition des mains; méditez ces choses, soyez - en toujours occupés , afin que votre avancement soit connu de tous. Veillez sur vous - même & sur l'instruction des autres. Demeurez fermes dans ces exercices ; car, agissant de la forte , vous vous sauverez vous-mêmes , & ceux qui vous écoutent.

1. Tim. C. 4. v. 12. & Tuiy.

al'EC

A CES CAUSE S, après en avoir communiqué à nos vénérables frères les Doyen, Chanoines & Chapitre de notre Eglise Cathédrale , Nous ordonnons à tous Curés, Vicaires & autres Ecclésiastiques Séculiers & Réguliers, qui travaillent , dans notre Diocèse, à la conduite des âmes, de se servir à l'avenir du présent Rituel , à commencer, au plus tard, le premier Avril mil sept cent soixante-seize, & de se conformer aux Règlemens qui y sont contenus ; leur défendons de faire usage de l'ancien Riquel ou de tout autre , ledit temps expiré.

Donné au Mans , dans notre Palais Episcopal, sous notre seing & le contre-seing de notre Secrétaire, le pre

mier Mai 1775.

Signé, t Louis, Ev. du Mans.
Par Monseigneur,

ROLLAND.

b

1. Partie.

« PreviousContinue »