Page images
PDF
EPUB

Orémus.

Deus,

[ocr errors]

EUS, véniæ Largitor, & humánæ falúcis Amátor, quæsumus clementiam tuam ut noftræ congregacióniş fratres , propinquos & benefactores , qui ex hoc século transiérunt, beátà Mariâ semper Virgine intercedențe cum ómnibus Sanctis tuis , ad perpétuæ beatitudinis consórtium pervenire concédas; Per Christum Dóminum nostrum. R. Amen.

L'Evêque fait ensuite un signe de Croix de la main , fans rien dire , vers chacune des quatre parties du Cimetière ; puis on lui remet fa Mitre , & la Procession retourne à l’Eglise, en chantant ou psalmodiant le Pseaume so, Miserére.

Si le temps étoit mauvais, ou si le Cimetière étoit trop éloigné, on feroit la Procession autour de l'Eglise, & on s'arrêteroit dans la Nef, devant le Crucifix , pour dire les Prières ci-dessus.

La Procesion rentrée au Chæur , l'Evêque étant monté en Chaire, ou asis dans un fauteuil , expose le sujet & les causes de la Vifite , & fait lui même, ou fait faire une Exhortation au Peuple; après quoi il examine , ou fait examiner les enfans fur le Catéchisme, dit , ou fait dire la Messe, & administre le Sacrement de Confirmation: & toute la rémonie finit par la Bénédiction Pontificale.

Ensuite l'Evêque reçoit les comptes des Marguilliers , ou commet quelqu'un pour les recevoir dans l'Eglise au Banc de l@uvre , ou au Presbytère, ou en quelque autre endroit plus commode ; il fait de même à l'égard des Confrèries , des Hôpitaux , ou Etablissemens de Charité : en un mot, examine si tout ce qui concerne le spirituel & le temporel de l'Eglise est dans l'ordre requis, & en bon état; il reçoit les requisitions de fon Promoteur, les remontrances ou

plainII. Partie.

Q

il

tes, tant du Curé que des Habitans , donne les avis , & fait les Ordonnances qu'il estime convenables.

Dans la seconde Visite de l'Evêque & dans les suivantes, on observe le même ordre , avec cette. différence feulement , qu'on ne porte point le Dais, & qu'on ne va point le recevoir à la porte de la Ville , ou à l'entrée du lieu , mais qu’on va le prendre en Procession au Presbytère.

ORDRE POUR LA VISITE DU VICAIRE

GÉNÉRAL, OU AUTRE COMMIS PAR MONSEIGNEUR

L’ÉVÊQUE. LORSQUE

sque le Curé aura reçu le Mandement de la Visite, il le publiera & disposera toutes choses, comme pour la Visite Epifcopale.

Le Grand-Vicaire , ou autre Visiteur , étant arrivé dans la Paroisse, on fonnera les cloches : il se rendra, en Surplis, à la principale porte de l'Eglise , le Curé, revêtu d'un Surplis , le recevra & lui mettra l'Etole blanche , après la lui avoir fait baiser. Le Visiteur se mettra ensuite à genoux pour adorer la Croix, que le Curé lui fera baiser. S'étant relevé, il recevra l'aspersoir de la main du Curé; & ayant pris de l’eau bénite il en jettera sur les assistans. De-, on le conduira processionnellement devant le grand Autel, il se mettra à genoux sur le dernier degré,

& les Chantres ou le Curé entonneront l'Antienne du Saint Patron de l'Eglise. Pendant qu’on chantera le Verset , le Visiteur montera à l'Autel, le baisera; &, passant au côté de l’Epître , il chantera Dóminus vobiscum, la Collecte du Saint Patron , & ajoutera, sous une même conclusion , Deus humílium Visitátor , qui est ci-dessus à la Visite Episcopale , page 1 14.

[ocr errors][ocr errors]

en

Ensuite il prendra une Etole & une Chape noires, & ira procesionnellement dans le Cimetière, pour y faire l'absolution pour les moris. Si le temps

ne permettoit pas de sortir de l'Eglise, il pourroit faire la Procesion dans la Nef. On chantera seulement à cette absolution le R. Audi nunc, avec les Prières & les Cérémonies marquées ci-deffus pour la visite de Monseigneur l'Evêque , page 111.

Après cette absolution Le Visiteur, étant de retour à l'Eglise , quittera les ornemens noirs ; & ayant pris une Etole blanche, le Curé étendra un Corporal sur l'Autel, & presentera la clef du Tabernacle au Visiteur , qui l'ouvrira, tirera le faini Sacrement , l'encensera à genoux ; & pendant qu'on chantera , O salutáris Hoftia, ou Tantum ergò, il visitera le Ciboïre & le Tabernacle : l'Hymne achevée , il chantera le Verset & l’Oraison du saint Sacrement, comme ti-devant, page 114; & avant que de remettre le faint Sacrement dans le Tabernacle, il donnera la Bénédiction avec le Ciboire.

Il visitera ensuite les Fonts Baptismaux, les vafes dès
saintes Huiles , & toutes les autres choses que Monseigneur
l'Evêque a coutume de visiter. Il entendrá & arrêtera les
comptes de la Fabrique & des Confrèries; il s'informera de
la conduite dủ Curé, des Ecclésiastiques & des Paroissiens ;
& il entendra les plaintes qu'on aura à lui faire. Si elles
étoient considérables, il entendra les témoins en particulier,
& il leur fera figner leurs dépositions.

Il dressera un procès verbal de tout ce que dessus, pour le
remetire à Monseigneur l'Evêque , & ne fera aucune Ordoñ-
nance , que par provision , pour les choses qui pressent tèlle-
ment qu'on ne peut avoir recours à mondit Seigneur , ou pour
commander l'exécution des choses qui ont été réglées dans
les Visites précédentes:
II. Partie,

+

Q iji

[ocr errors]
[ocr errors]

Nos vénérables frères les Doyen & Archidiacres de norte Eglise jouiront, dans les visites qu'ils feront des Paroisses, de tous les droits & prérogatives attachés à leur dignité & dont ils sont en possession.

DE LA CÉRÉMONIE

DES PÉNITEN S. LA CÉRÉMonie des Pénitens qui se pratique tous les ans dans l'Eglise Cathédrale de ce Diocèse , est un reste trop précieux de la discipline des premiers siècles du Christianisme, pour ne pas transmettre à nos fuccesseurs ce pieux usage, aussi respectable par son antiquité, qu'il est utile & salutaire à ceux qui l'observent dans les sentimens d'un cæur contrit & humilié.

Ce n'est qu'à regret que l'Eglise a vu cesser les pénitences publiques & folennelles. A mesure que la ferveur s'est rallentie parmi les Fidèles , elle a été forcée d'adoucir les rigueurs de cette sainte pratique : mais si, pour condefcendre à la foiblesse de ses enfans, elle s'est relâchée de son ancienne sévérité; si la différence des temps a occafionné des changemens dans sa discipline extérieure ; son intention est que les Confesseurs se conformene toujours à l'esprit des anciens Canons, en proportionnant, autant qu'ils le peuvent, les pénitences qu'ils imposent, au nombre & à l'énormité des péchés.

C'est ce que les Curés & les autres Écclésiastiques , chargés d'annoncer la parole de Dieu & de la conduite des âmes , ne cesseront d'inculquer aux Fidèles qui leur sont confiés : c'est pourquoi ils s'instruiront avec soin de tout ce qui concerne la pénitence publique, telle qu'elle

*

s'est pratiquée long-temps dans l'Eglise; des différentes épreuves auxquelles on soumettoit les Pénitens, avant de les admettre à la participation des Saints Mystères ; des raisons & des motifs qui engageoient cette Mère tendre & comparissante à user de tant de rigueur envers des enfans qu'elle chérissoit

. Ce point important de l'ancienne discipline de l'Eglise leur fournira un fonds inépuisable d'instructions également solides & touchantes, & bien capables de faire embrasser avec courage les austérités de la pénitence.

Les Confesseurs doivent aussi s'appliquer à l'étude des Canons pénitentiaux. Cette science leur est nécessaire, afin d'en suivre l'esprit , autant qu'ils le pourront , eu égard aux circonstances: par-là ils éviteront d'imposer des satisfactions légères pour des fautes considérables; ce que Saint Cyprien ne craint point d'appeler une cruauté & une espèce d'homicide ; & ce qu'ils ne pourroient de lapos faire , disent les Pères du Concile de Trente** fans se lier eux-mêmes , au lieu de délier les pécheurs , & fans se rendre complices de leurs péchés. Il est aussi très-utile que les Fidèles aient quelque connoissance de ces Canons, afin que voyant par eux-mşmes de quelle sévérité l'Eglise auroit autrefois usé à leur égard, il conçoivent une juste horreur de leurs crimes, & que bien loin de murmurer des pénitences qu'on leur impose, ils se portent avec ardeur à expier leurs désordres par les jeûnes, les prières, les aumônes & les autres satisfactions qu'ils s'imposeront eux-mêmes. Les Curés de la Ville & des environs

engageront leurs Paroisliens à assister à la Cérémonie des Pénitens, à s'y tenir dans le recueillement & la modestie convenables, & à ouvrir leurs cæurs aux sentimens de douleur que l'Eglise se propose d'inspirer par cet acte de religion. II. Partie,

Qiij

Eplå. ad Anton. & i.

** Seff. 14.

cap. 8,

« PreviousContinue »