La Minerve française, Volumes 1-2

Front Cover
Bureau de la Minerve Française, 1818
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

RAYMOND( artiste toulousain distingué)

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 308 - Il passoit les jours et les nuits dans une continuelle léthargie , les yeux bien ouverts, le pouls bien battant, mais sans parler, sans manger, sans bouger, paraissant quelquefois entendre, mais ne répondant jamais, pas même par signe, et du reste sans agitation, sans douleur, sans fièvre , et restant là comme s'il eût été mort.
Page 361 - La maison de toute personne habitant le territoire français, est un asile inviolable. Pendant la nuit, nul n'a le droit d'y entrer que dans le cas d'incendie, d'inondation, ou de réclamation faite de l'intérieur de la maison.
Page 209 - Lorsqu'il a parlé et qu'on le regarde, il paroît joli ; mais lorsqu'on se le rappelle, c'est toujours en laid. On dit qu'il est d'une mauvaise santé, et qu'il a des souffrances qu'il cache avec soin, par je ne sais quel principe de vanité; c'est apparemment ce qui lui donne, de temps en temps, l'air farouche.
Page 405 - Les traits charmants qui m'auront inspiré, Des doux récits les jeunes gens avides Diront : Quel fut cet ami tant pleuré? De mon amour peignez, s'il est possible, L'ardeur, l'ivresse, et même les soupçons ; Et bonne vieille, au coin d'un feu paisible, De votre ami répétez les chansons. On vous dira : Savait-il être aimable ? Et sans rougir vous direz : Je l'aimais.
Page 405 - Objet chéri, quand mon renom futile, De vos vieux ans charmera les douleurs ; A mon portrait, quand votre main débile, Chaque printemps, suspendra quelques fleurs, Levez les yeux vers ce monde invisible Où pour toujours nous nous réunissons; Et bonne vieille, au coin d'un feu paisible, De votre ami répétez les chansons.
Page 274 - Il me semble voir dans le texte ces passages difficiles qui font le désespoir du commun des lecteurs, et dans l'acte d'accusation ou le réquisitoire, la glose qui lève tous les voiles et qui dissipe toutes les obscurités.
Page 355 - M. le Prince, il ne se donne point par les grands du royaume, il ne se donne point par les provinces: il se donne par le Parlement, qui jusqu'à...
Page 404 - Par elle seule les hommes seront des hommes, des êtres susceptibles de vertu et de perfectionnement; sans elle leur caractère se dégradera , leurs lumières s'obscurciront, leur dévouement fera place au plus vil égoïsme , leur courage à la plus honteuse lâcheté , et leur bonheur , même en le réduisant à la satisfaction des appétits les plus grossiers, ne survivra pas long-temps à leurs vertus. Toutes les formes de gouvernement ne sont pas sans doute également propres à la liberté;...
Page 302 - Ce serait à ne pas s'entendre , si la petite y était. Ma foi , madame, reprit M. Duclos, vous n'y entendez rien : je lui donnerais tout d'un coup une idée juste des choses, moi; vous n'avez qu'à me laisser faire. Oh! je n'en doute pas , reprit-elle ; mais nous ne sommes plus...
Page 309 - ... fort bien. Un beau matin il se leva, s'habilla, et reprit son train de vie ordinaire, sans que jamais il m'ait reparlé, ni que je sache à l'abbé Raynal, ni à personne de cette singulière léthargie, ni des soins que nous lui avions rendus tandis qu'elle avait duré.

Bibliographic information