Page images
PDF
EPUB

par les sieurs Turquetit (Jules-François), Malzard (Louis-Auguste) et Caillebolte, fabricants de papiers, représentés par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, no 23, pour un appareil propre à l'impression des papiers peints à rayures.

772° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Vogel (Jean-Philippe), graveur sur bois, à Paris, rue des Terresa Fortes, no 9, pour application d'un placage mélangé en toutes les couleurs et métaux.

773. Le brevet d'iuvention dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ashcroft (Peter), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saiot-Sébastien, no 45, pour un mode perfectionné do supports de rails de chemins de fer, dans leurs coussinets (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 20 avril 1872).

774. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département des Bouchesdu-Rbône, par le sieur Bayeux (Julica), mécanicien, rue du Petit-Puits, no 2, à Marseille, pour un moulin locomobile.

775° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 5 inai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par le sieur Barbry (Désiré), employé, à Marquette-lès-Lilly, pour montage de métiers mécaniques.

776° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 6 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, les sieurs Beniest et compagnie, constructeurs, élisani domicile chez le sieur Six-Villet, rue Saint-André, à Lille, pour divers mouvements applicables aux mull-jennys et servant à tendre et enrouler sur la bobine le fil de laine ou de coton (brevet belye de dix ans, expirant le 11 février 1868).

777° Le brevet d'invention de quinze ans, do la demande a été déposée, le 30 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Charente, par les sieurs Bergeron (Jean), et Suilloteau (Gustave-Auguste), à Fléac, pour une cafetière bain-Marie.

778° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Boulogne (Jules-Ernest) et Chauvet (Jean-Étienne), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour un appareil propre à l'étuvage de la fécule et des farines en général.

779° Le brevet d'invention de dix aus, dont la demande a été déposée, le 30 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la HauteSaône, par le sieur Chapin (Paul-Hubert), à Villersexel, pour un système de charrue dite charrue-Charpin.

780° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sicurs Couillard (Étienne), négociant, et Mazeline (François), représentés

par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour des procédés et appareils de fabrication des briquettes combustibles agglomérées.

781° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1" mars 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Desportes frères, ngociants, à Paris, rue de l'Arbre-Sec, no 20, pour application du principe endosmoide sur la fabrication des pipes en terre.

par

789° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture da départemeat du Nord, par le sieur Dubrulle-Chevalier (André-Xavier), entrepreneur, à Douai, poez une pompe à godets perfectionnée dite de Dabrulle-Cheralia.

783. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 janvier 1858, au secrétariat de la préfecture du département de l'Isère, par le sieur Durand (Pierre), menuisier, à Septème, pour une teile plate pour les angles des toils,

781* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le á mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Gard, par les sieurs Flaissier frères, fabricants de tapis, Nimes, pour l'application de dessins veloutés, sur le tissus ras dit relours simulé,

785. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de BasRhin, par le sieur Husson (Nicolas-Claude), professeur de langues, rue da Jeu-des Enfants, n° 42, à Strasbourg, pour un appareil dit Husseancia propre à purifier la famée du tabac, et pour une pipe-cigarette dite Strasbourgeoise

, 1786° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département des Fosges, par le sieur Jolyot (Marie-Thomas), fabricant de pompes à incendie, à Secfcbateau, pour un mécanisme à pression pour borces-fontaines et satres usages.

787° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le i" mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Haut-Rhin, par le sieur Laucher (Joseph). graveur sur rouleaux, à Mulhouse, poar u procédé permettant d'effacer la gravure en creux sur les rouleaux en cuite ou en laiton.

788° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1" mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département do Hasi Rhin, par le sieur Laucher (Joseph), graveur sur rouleaux, à Mulhouse , pour un procédé permettant de produire des effets blancs réservés sur les rouleau, en cuivre ou en laiton.

789° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été dépasée, le 1" mai 1858, au secrétariat de la préfecture du départemeat da Pas-deCalais, par le sieur Loisy (François), constructeur, à Arras, pour un appareil à circulation spirale à simple effet propre à l'évaporation continue des jus de betteraves et autres.

790° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la présecture du département du Haut-Rbia, par le sieur Mann (Xavier), à Ensisheim, ponr un métier à vis, appareil de taraudage, applicable à toute espèce de machine dans la fabrication des vis, vis à bois, etc.

791° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 38 avril 1858, au secrétariat de la présecture du département de l'Yonne, par le sieur Mauvage (Jules), à Héry, pour moules servans à transformer des layanx de drainage ordinaires ea tuyaux à emboitures.

792° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de l'Hérault

, par les sieurs Nicouleaux-Pommet (Maurice), contre-maître filateur, et Regraffe (Pierre), serrurier-mécanicien, à Bédarieux, pour un système de ma chine à Giler la laine.

[ocr errors]

propre aux usines.

793° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, ? 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seinenférieure, par le sieur Nourry (François-Pierre), marin, rue du Grand-Croisant, no 48, au Havre, pour un cabostan d engrenage.

794° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, e 5 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, var les sieurs Pellissier (Louis), mécanicien, et Puylorac (Jean), le premier, rue des Ayres, n° 4, et le second, rue Piliets-des-Tutèles, à Bordeaux, pour in système d'enrayage des roues de wagoda.

795° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, e 29 avril 1858, au sécrétariat de la préfecture du département des Boucheslu-Rhône, par le sieur Prudhon (Jean), chaudronnier, boulevard Auphan, quartier de Gibbe, à Marseille, pour des chaudières à tubulures, système Prudhon.

7969 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la HauteGaronne, par les sieurs Quillet (Martial) et Barès frères (Bertrand et Cyprien), rue des Treote-Six-Ponts et rue Peyras, n° 12, à Toulouse, pour une pompe à colonne et à réservoirs

797° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Redeuil (Théophile), boulanger, place du Parlement, no 5, à Bordeaux, pour la fabrication d'un biscuit hygiophile.

7989 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 4 mai 1858, au seorétariat de la présecture du département de la LoireInférieure, par les sieurs Renaud (Paul) et Lotz (Adolphe), mécaniciens, prairie de Mauves, à Nantes, pour une machine à battre et nettoyer le blé simultanément,

799° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la présecture du département de la Loire, par le sieur Royer (Michel), passementier, rue de la Richelaudière, maison Chavannes, à Saint-Etienne, pour une raquette à pas ouverts destinée à remplacer le tambour dans les métiers à tisser à la barre ou métiers de tambours, et pouvant aussi s'appliquer aux métiers dits de velours.

800° Le brevet d'invention de quioze ans, dont la demande a éul déposée, le

29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du départernent de la Seine, par le sieur de Simon (Félix-Fleurquin), mécanicien, à Paris, rue de Vaugirard, n° 73, pour une machine à r'habiller les meules de moulin dite r'habille moulin.

801° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 4 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département des Côtes-duNord, par le sieur Salmon-Basfrène Napoléon), à Saint-Brieuc, pour

la desIruction des loches ou limaces par le moyen d'un arrosage composé par un produit dit insecticide Breton.

802° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seinc, par le sieur Soulloy (Stéphen), imprimeur, représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour des perfectionnements dans les machines à imprimer.

803Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 4 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par

le sieur Taverne de Tersud (Émile), fabricant de papiers, rae da Blanc-Ballos, à Wazemmes, pour la fabrication d'un cartoa végéial.

804° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Côted'Or, par le sieur Troultet (Paul-Augustin-Amédée), rue Saint-Philibert, no 44, à Lyon, pour un calorifere destiné à chauffer les voyageurs sur les chemins de fer.

805° Le brevet d'invention dunt la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le siear Ward (Heory), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébas. tien, no 45, pour une macbine perfectionnée propre à exprimer des liquides des substances organiques (patente anglaise de quatorze ans, expirant le " avril 1872).

806° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Dróne, par le sieur Abel (Jean-Pierre), ferblantier, à Montélimar, pour une chaudière économique pour les fessives.'

807° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Allien (Laurent), fabricant de cols-cravates, représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, no 39, pour un jopcatoumure.

808° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Barbe (André), clisseur, à Bordeaux, chemio de Condu, no $1, pour un appareil destiné au clissage des bouteilles marasquin ou autres, d'un genre rond, à l'aide d'un produit industriel.

809° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Baudit (Marc-André), fabricant de boucles, représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin , n° 29, pour des perfectionnements dans les boucles de bretelles, ceintares, jarretières, etc. et autres objets analogues.

810° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Bas-Rbio, par le sieur Blumer (Charles), menuisier, quai des Célestias, no 11, à Strasbourg, pour un système de fermeture de magasin.

80° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Cbauchard (Narcisse-Félix), à Paris, rue Saint-Nicolas-d'Aguin. n° 8, pour l'application à la chaussure de l'æillet ovale et de l'aillet rond.

812 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1 " mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Cochet (Alexandre), chimiste, à Paris, rue de Charenton, no 177, pour un extrait du guano.

813° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la présecture du département de l'Oise, par les sieurs Dapsence (François-Théodore et François - Théodore. Émile). à Compiègne, pour une pompe foulante.

8148 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfocture du département de l'Oise,

par les sieurs Dapsence (Frauçois-Théodore' et François-Théodore-Émile), à Compiègne, pour une pompe aspirante.

815° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Davis (John), professeur de musique, représenté par le sieur Zacharie, rue de Bourbon, no 40, à Lyon, pour un système de perfectionnements applicables aux cornets à pistons et autres instruments de musique (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 22 février 1872).

816° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 7 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par les sieurs Delahousse (Désiré) et compagnie, taillandiers, à Roncq, pour un mécanisme adapté à la baratte à battre le beurre.

817° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le

29 avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Delcambre (Adrien-Henri), à Paris, rue Joubert, n° 13, pour un livre aumônier.

818° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée ; le 3 mai 1858, au secrétariat de la préfecture du département de la Nièvre, par le şicur Delhomme (Pierre-Louis-Cbarles), marchand de bois, à Guérigny, pour un système de four à chaux dit four à chane agricole.

819° Le brevet d'invention de quinze ans, dont demande a été déposée, le 8 mai 1856, au secrétariat de la préfecture du département du Doubs, par le sieur Deveille (Claude-François), architecte, rue Neuve, no 3, à Besançon, pour un système de frein-arrêt de sûreté, applicable à toutes les voi. tures employées sur les chemins de fer.

820° Le brevet d'invention de quiuze ans, dont la demando a été déposée ; le 2" mai 1858, au secrétariat de la préfecture de département de la Seine, par les sieurs Dubost (Louis-Auguste et Fanget (Jean-Baptiste), charrons, à Batignolles, roule d'Asnières, n° 27, pour une claie fixe et mobile pour tombereaux.

821° Le brevet d'invention de cinq ans, dont la demande a été déposée; le 23 mars 1858, au secrétariat de la préfecture du départenent de l'Hérault, par le sieur Facchina (Giovanni), mosaiste , représenté par le sieur Vialla, sous-chef de division à la préfecture de l'Hérault, à Béziers, pour un système d'extraction et pose, sans altération, de mosaïques antiques.

822° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 1er avril 1858, au secrétariat de la préfecture du département des Ardeones, par

le sieur Hattavoine (Louis-Alfred), charron, à Biermes, pour un système de charrue.

823° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, la 29 ayril 1858, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Hunter (Stephen-R.), représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour des perfectionnements dans les machines à faucher l'herbe et le blé (patente anglaise de quatorze ans, expirant le io juin 1872).

824° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a čté déposée, lc 3 mai 1858, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Lamy (François-Eugène), peintre sur verre, rue Pascal, n° 8, à Clermont-Ferrand, pour impressions et gravures sur verre, cristaux, porcelaine, émaux, faïences, poterics, etc.

825° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 6 mai 1858, au secrétariat de la présecture du département du Haut-Rhin,

« PreviousContinue »