Page images
PDF
EPUB

Villers-Brelopneux, pour une machioe destinée à abréger la fabrication des bas dits cóles anglaises.

67° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 20 novembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Pas-de-Calais, par le sieur Bloquel (Auguste), ferblantier, à Montreuil, pour up moyen propre à garantir de la gelée les bornes-Containes.

68• Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Briet (Auguste-Louis), rue de la Cité, no 35, pour un emploi ou application d'une matière dans la fabrication des tapis.

69° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 17 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Burcb-Soris (Jean-François-Régis) et Ribes (PolinisClodomir), ciseleurs-graveurs, représentés par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour une boucle à double effet.

70° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Burnichon (Jacques-Marie), fabricant de produits chimiques, à Paris, rue Lafayette, no 169, pour l'insulation de poudres insceticides.

71° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par les sieurs Cail (J. F.) et compagoie, représentés par le sieur Lerour, à Paris, quai de Billy, no 48, pour un système de chaudières tuba. laires. 72° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Carton (Louis-Célestin), fabricant d'allumettes chimiques, élisant domicile chez le sieur Mollard, à Paris, rue Mouffetard, n° 42, pour boîtes à contenance fixe pour

allumettes chimiques. 730 brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de l'Aisne, par le sieur Corbent (Antoine), entrepreneur, à Écourt-Saint-Quentin, pour un système porpre à la conservation des betteraves sans aucune altération.

74° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Couder (Jean-Baptiste-Amédée), artiste industriel, à Paris, rue Rochechouart, n° 67, pour un châle dit carré double.

75° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la demoiselle Daversin (Rosalie ), lingère, à Paris, représentée par le sieur Leblanc, rue Sainte-Appoline, no 2, pour des perfectionnements dans la fabrication des chåles applicables à ceux déjà fabriqués, et dits chåles pari. siens.

76° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par la dame veuve Davion (Claudine Garraudet), à Paris, rue SaintHonoré, no 362, pour une épaulière préservatrice.

77° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 12 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la

Gironde, par les sieurs Dormoy (Pierre-Jacques), mécanicien, et de SaintChristophie (Guillaume), le premier, rue Pellegun, no 68, et le second, chemin des Bègles, n° 84, à Bordeaux, pour un mode de graissage dit graissage hydrostatique.

78° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Durham (Georges) et Wyat (Cornélius), représentés par le sieur Brade, à Paris, rue Sainte-Anne, n° 22, pour des perfectionnements dans la fabrication des graisses pour voilures.

79° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 novembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Pas-de-Calais, par les sieurs de l'Étoile (Charles et Édouard), á Carvin, pour un système d'armes à feu.

80° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Félix (Joseph-Alexis), mécanicien , rue Croix-Nivert, n° 54, à Grenelle, pour une boucle pour pantalons, bretelles, etc.

81° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par les sieurs Fondu (Jean-Baptiste), mécanicien, et Fabre (Eugène), fabricant de boulons, élisant domicile chez le sieur Havard, à Paris, rue de Lancry, n° 10, pour une machine à fabriquer les rivets et boulons à chaud et à froid.

82° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le

17 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Şeine, par le sieur de Gémini (Pierre-Antoine), chiniste, à Paris, rue des Écuries-d'Artois, no 59, pour un procédé ayant pour objet de passer les mèo | ches dans les bougies, etc.

83° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 16 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par les sieurs Guérin (Jean-Baptiste-Édouard) et Monilleron (JulesFrançois-Victor), à Paris, le premier, boulevard de Strasbourg, no 64, et le second, place Dauphine, n° 24, pour un compositeur électrique.

84° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 novembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gevrey (Claude), maréchal ferrant, avenue de Clichy, n° 10, à Batignolles, pour un sysième de serrure à cheval sans clous.

85° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Guichard (Louis-Victor), fabricant, représenté par le sieur Pitolet, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour la fabrication d'un genre de tricot et ses applications.

86° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Husson (Charles), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Sainl-Sébastien, no 45, pour des perfectionnements dans la fabrication des tissus transparents propres au calcage des dessins, plans, etc.

87° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Lasserre (Antoine-Germain), rue des Douves, n° 2, à Bordeaux, pour une presse rotative propre à agglomérer les résidus combos. tibles.

88° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 17 décembre 1857, au secrétariat de la préseciure du département de la Seine, par la société Lecampion et Tberoulde, à Paris, rue Caupartin, n° 16, pour procédé de traitement des soudes de varech.

89. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Marc (Napoléon), contre-maitre de blature, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 38, pour un procédé de fabrication de la ouate.

90° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mennet (Jean-François !, horloger, de Genève , représenté par le sieur Sautter, à Paris, boulevard Montniartre, n° 14, pour fabrication de montres à monvement onomatique.

91° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 15 décemhe 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Miller (William), représenté par le sieur Sauller, à Paris, boolesard Montmartre, n° 14, pour des perfectionnements dans la fabrication dai sucre, et des appareils employés dans ce but (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 4 juin 1871).

92° Le brevet d'invention Jont la demande a été déposée, le 15 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du déparlemeni de la Seine, par le sieur Osborne (William), représenté par le sieur Sautler, à Paris, boalevard Montmartre, n° 14, pour des perfectionnements dans les jupons da dames, sous jupes et robes (patente anglaise de qualorze ans, espirant le 17 octobre 1871).

93° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Rodes et Rémy, fabricants, à Paris, rue Martel, n° 15, pour procédés d'imitation de plumes et fleurs nalurelles en chenille. 95° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Gard, par le sieur Rozier (Louis), vinaigrier, rue Neuve-de-l'Hôpital, no 6, à Nimes, pour un procédé propre à la fabrication du vinaigre.

95° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 17 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Sampson (Georges), Sampson (Joseph) et Ledger (Élisah), représentés par le sieur Kirkpatrick, à Paris, rue Martel, no 11, pour des fectionnements apportés aux moyens et appareils employés pour frauder ou plier longitudinalement les étoles tissées (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 10 juin 1871).

96° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 16 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Viéville (Simon Ferdinand), négociant, à Paris, représenté par le sieur Leblanc, à Paris, rue Sainte-Appoline, no 2, pour des persectionnements dans les jupons.

97° Le brevet d'iovention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 27 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Vonwiller (Jacques), à Paris, rue d'Argenteuil, a' 34, pour un système de pompes.

9X* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département des Ardendes, par le sieur Allard Morraine, négociant, à Charleville, pour plaqués de tôle, percés ou cannelés pour presses hydrauliques.

99° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Randier (Thomas), mécanicien, cours Napoléon, n° 21, à Lyon, pour une machine pneumatique à pression atmosphérique destinée à extraire les pavés d'échantillons cubiques employés au pavage des voies publiques.

100° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Boussus (François-Josepli), filateur, représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour un système d'utilisation de la chaleur perdue des fournaux de chaudières à vapeur ou autres.

101° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Clair (Louis-Jean-Baptiste), tambour de la garde nationale à Paris, en la Cité, rue Massillon, no 3, pour un genre de calendrier perpétuel.

102° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préseclure du département de la Loire-Insérieure, par le sieur Coupry (Pierre), commis, entreprencur, route de Rennes, n° 22, à Nantes, pour constructions économiques, ignifuges et bumidifuges, au moyen du pisé architectonique.

103° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Courtois et Mabieux, fabricants de tissus, à Paris, rue du Sentier, n° 8, pour l'emploi de la dentelle, soie, coton et laine, dans les tissus, baréges, chalys et mousselines.

104° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Desvignes (Louis), bijoutier, à Paris, rue du Temple, no 142, pour un appareil économique propre à l'éclairage par le gaz.

105° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rbône, par les sieurs Dory (Jean-François) et Badin (Joseph), rue de la Buire, no 22, à Lyon, pour un système de fabrication de roues en fer, à rayons, applicables aux locomotives, tenders, wagons, etc.

106° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 décembre 857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dyonnet (Louis-Amable-François), négociant, à Paris, rue Charlot, n° 83, pour une ceinture à poulies dite lève-robe.

107° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le in décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département du Puyde-Dôme, par le sieur Espinasse (Charles-Eugène), ouvrier tandeur, à Thiers, pour perfectionnement du tannage accéléré et économique des cuirs.

108° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Estourbe (Jules-Marlial), fabricant de boutons de corne, rue Vilainc, no 22, à Belleville, pour un genre de boutons en corne.

10go Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture de département de Saópe-et-Loire, par le sieur Fessol (Auguste), mécanicien, à Cbàios-saSaone, pour une tuyère régulatrice du reot du soufflet.

uo' Le brevet d'invention de quinze ans, doot la demande a été déposée le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du départemeat de la Moselle, par le sieur Fournier (Gabriel-Edouard), mécanicien, rue de la For derie, no 2, à Metz, pour un système de forerie.

1° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Morbihan, par le sieur Gouezel (Jean-François), conducteur des ponts et chaussées, à Port-Louis, pour un propulseur à eau comprimée et à vapeur, pour la marche des navires.

112° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 17 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du départemect de la Haute-Vienne, par le sieur Hervy ( Ambroise), marchand tailleur, rue de la Courtine, n° 13, à Limoges, pour un levier serre-frein, applicable aux locamotives. 113° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Vosges , par le sieur jacolt (François), commissionnaire en grains et farines, représenté par le sieur Jacott, élisant domicile chez le sieur Bongrain, faabourg de Nancy, à Épinal, pour une préparation du gluten hydraté et sa incorporation dans toutes les panifications.

14° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Boucbes-du-Rhône, par le sieur Koechlin (Henri-Albert), chimiste, à Mohouse, élisant domicile chez le sieur Chancel, place des Hommes, à Marseille, pour un procédé de fabrication d'un extrait de garance.

115° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 novembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département d'Alger, par le baron de Liebhaber (Guillaume-Joseph-Conrad-Marie), élisant domiale chez le sieur Barberet, rue Babel-Oued, à Alger, pour un procédé de lithotomie.

116° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Meurthe, par le sieur Martin (François), mécanicien, à Dieuze, pour un appareil destiné à la fabrication des allumettes chimiques.

117° Le brevet d'invention de dix ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par

le sieur Megueule (Charles), mécanicien, rue du Collége, no 6, à Roubaix, pour un moteur de force et de vitesse.

ugo Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine-Inférieure, par le sieur Plaquevent (Louis-Alfred), cafetier, place de Vieux-Marché, no 37, à Rouen, pour bière améliorée.

119' Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ricourt (Charles), arpenteur géomètre, représenté par le sieur d'Aubreville, à Paris, rue de l'Echiquier, no 36, pour un instrument à calcul, au moyen des logarithmes linéaires.

« PreviousContinue »