Page images
PDF
EPUB

2 20° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée. le 14 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Roturier (Jean), capitaine au long cours, à Bayon, pour un système de guindeau.

121° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Loire-Inférieure, par le sieur Roussilbe (Amet), chaudronnicr, rue de Richebourg, à Nantes, pour une machine à battre le blé, massive, en fer, et fonctionnant avec une vitesse considérable.

122° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 33 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Ardèche, par le sieur Roustain (Ernest-Louis), manufacturier, à SaintLaurent-du-Pape, pour un système de dessiccation des pommes de terre.

123° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 32 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Jura, par le sieur Roydor (Jean-Joseph), à Bois-d'Amont, pour un système de cabinets d'horloges , dits cabinets articulés.

124° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs de Sanges (Francois-Léon), architecte, et Duchesne (Stanislas-Louis), employé, à Paris, le premier, rue du Marché-d'Aguesseau, nou, le second, rue Saint-Nicolas-d'Antin , no 39, pour un système de rigidité et de frein pour chemins de fer.

125° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la demoiselle Smadja (Nina), dite dame Allard, lingere, représentée par le sieur Lardy,, à Paris, rue de Parme, n° 10, pour une tournure dite duchesse.

126° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 18 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Starr (Henry), représenté par le sieur d'Aubreville, à Paris, rue de l'Échiquier, no 36, pour des perfectionnements apportés dans la construction des charnières (patente anglaise dn quatorze ans, expirant le 13 juillet 1871).

127° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 déeembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Moselle,

par

le sieur Cenbrinck (Jean-Gérard-Charles), chef des ateliers au chemin de fer de l'Est, à Montigny, pour un système de tension de la chaîne des métiers à tisser.

128° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 18 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Torné (Henri-Antoine), prêtre, élisant domicile à Paris, rue du Bac, hôtel des Missions étrangères pour un instrument d'optique.

129° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par les sieurs Vidal et Oliveau, marchands papetiers, quai de la Douane, n° 7, à Bordeaux, pour une couverture de papier à cigarette.

130° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Boffinet (Jean-Baptiste-Charles-Henri), négociant, élisant domicile chez le sieur Rouxel, à Paris, rue du Mail, n° 16, pour un système de cheminée étouffoir. XI Série.

64

[ocr errors]

331° Le brevet d'iovention de quinze ans, dontla demande a été déposée, be 21 décembre1857, au secrétariat de la préfecture da département de la Seine, par les sieurs Champeit (Pierre) et François (Florentin), fabricants de montures et de parapluies, représentés par le sieur Le Blanc, à Paris, rue Sainte-Appoline, no 2, pour des perfectionnements dans le travail da jeze ou du rolin destiné à former des tiges pour remplacer la baleine des para plaies et des ombrelles,

132° Le brevet d'invention de poinze ans, dont la demande a été déposée, le 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de h Seine, par le sieur Charbonnier (Stanislas), formier, à Paris, faubourg SaintMartin, no 172, pour des socques mécaniques, à ressort.

133° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de sa Seine, par le sieur Charpentier (Philippe-Ernest), négociant, représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, no 23, pour un procédé de fabrication de capsales gélatineuses.

134° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le siear Charrier de Jayet (Jean-Baptiste-Léon), étudiant en médecine, Grande-Rue, no 169, à la Chapelle-Saint-Denis, pour une huile à graiser les machines, et pour épuration d'huile de colza. .

135° Le brevet d'iovention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Moselle, par le sieur Copeaux (Jean-Benjamin), meunier, à Metz, pour un moulin à tao, pouvant fonctionner par toute sorte de moteurs.

536° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée. le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Pyrénées-Orientales, par le sieur Courtais (Pierre), chef d'institution libre à Banyuls-sur-Mer, pour la fabrication d'an papier dit papier de carton batta.

137° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de Nord, par le sieur Desrousseaux (Émile), a Roubaix, pour une burette cylisdro-conique.

138° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée , le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture da département de La et-Garonne, par le sieur Dupouy (Sylvain), bottier, à Nérac, pour des tiges de bottines entièrement élastiques.

139° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Rhône, par le sieur Fillon (Eugène), cours Lefayette, no 37, à Lyon, pour unc machine outil à scier et découper le sucre.

140° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gilardean (Michel - Pierre- Alexis), à Paris, boulevard Poissonnière, no 14 , pour un moteur hydraulique.

241° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, be 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieor Gilles (Jacques-Eugène), négociant, élisant domicile chez le sieur Reynier, à Paris, rue Vieille-du-Templo, no 30, pour un procédé d'extraction de la tannine des cuirs, etc.

142° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée,

nu le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du 1 Rhône , par les sieurs Guinchard et Michaud, négociants, représentés par le sieur Belou, rue Constantine, no 6, à Lyon, pour un contrôleur à pendule.

143° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du n Rhône, par le sieur Helaine (Pierre), rue de Sèze, n° 33, à Lyon, pour un

mode de traitement des matières tinctoriales végétales, et leur application à EN la teinture des soies et laines,

144° Le brevet d'invention de dix ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la

Mayenne, par le sieur Jallu (Pierre), tailleur de pierres, à Chemeré-le-Roi, ** pour une pelote automotrice de bandage herniaire dit appareil Jallu.

145° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Isère, par les sieurs Larmande (Étienne), négociant, et Marmonier (Melchior), á Domène, pour un procédé pour la fabrication de la graisse pour les voitures et machines.

146° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur La Salle (Philippe-Auguste), à Paris, rue Saint-Georges, n° 58, pour l'application de divers procédés mécaniques à la fabrication des roues de voitures et d'appareils spéciaux destinés à cet objet.

147° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, 1

le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lebrun (Benoni-Victor), concierge de M. le préfet de la Seine, à Paris, Hôtel-de-Ville, pour un genre de cannes.

148° Le brevet d'invention de dix ans, dont la demande a été déposée, le 39 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Aisne, par le sieur Lefèvre-Desains, négociant, à Saint-Quentin, pour la carbonisation de la tourbe et de la tannée, et pour la confection d'un combustible avec ces matières.

1499 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Lespinasse (Jean-Justin), mécanicien, représenté par le sieur Barrault, à Paris, boulevard Saint-Martin, no 33, pour un système de bras artificiel à mouvements préhensifs et divers.

150° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Doubs, par le sieur Louvrier (Charles-Alexandre), mécanicien, à Lods, pour un moteur électro-magnétique.

151° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la *Seine, par le capitaine Millard (David), des États-Unis, représenté par le sieur

Yapp, à Paris, rue Montpensier, no 6, pour perfectionnements dans la construction et dans l'arrangement des bandes de roues de voitures.

152° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 31 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département da Doubs, par le sieur Montandon (Henri), fabricant d'horlogerie, rue des Granges, no 59, à Besançon, pour un système de montre indiquant l'heure à deur méridiens différents. 153o Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture de département des Bouches-du-Rhône, par le sieur Pichou ainé (Édouard), fabricant de tailles plates, à Aubagne, pour une forme de tuiles carrées en terre cuite, à doable crochet.

154° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de et-Vilaine, par le sieur Portalier (Louis-Marc-Marie), arquebusier, à SaistMalo, pour une cartouche à amorce pour l'usage du fusil.

155. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Gironde, par le sieur Pourret (Pierre-Edmond), mécanicien, rue Henri IT, n° 8, à Bordeaux, pour un système de bouchage eo verre à forte pression. 156° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

. le 21 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seide, par la dame veuve Prost (Marie-Louise Croizier de Ronzières), repré sentée par le sieur Barrault, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour la préparation et la conservation des peaux, fourrures, tapis, lainages, etc.

157° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Loire, par les sieurs Prothéry (Noel), et Filliat (Henri), mouliniers, le premier, rue de la Ville, no 18, et le second, au petit Treuil, à Saint-Étienne, pour un métier propre à fabriquer toute espèce de dentelle.

158° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département del Seine, par le sieur Sallina (Jean-Baptiste), tourneur en cuivre, à Paris, me de la Reynie, n° 5, pour un bec à gaz.

159° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture da département de Rhône, par les sieurs Schorb (Georges), et Moyet (Jean-François), rue de Jarente, no 5, à Lyon, pour une machine à vapeur rotative.

160° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 21 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par la société Tainturier frères, chapeliers, à Paris, rue Simon-le-Franc, n°5, pour une carcasse pour chapeaux souples. 161° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du départemeat de la Scine, par par le sieur Wimmerlin (Jacques-Théodore), mécanicien, à Paris, rue Popincourt, no 64, pour une locomotive lilliputienne, marchant seule, (jouet d'enfant).

16:° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Wood (Georges-Hazen), représenté par le sieur Desnos , à Paris, boulevard Saint-Martin, no 29, pour des persectionnements dans les machines à percer le roc, les pierres, etc. (patente américaine de quatorze ans, expirant le 3 noyembre 1871).

163° Le breyet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de fa

le sieur Aigueparses (Pierre-Louis), commis, à Paris, rue de la Michodière, no 2, pour un briquet porte-allumettes.

164° Le brevet d'invention de quinze ans, dout la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la

Seine, par

Seine, par le sieur Beapfumé (François-Eugène), représenté par le sieur Sacré, à Paris, rue de l'Echiquier, no 39, pour un appareil gazeificateur.

165° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Boué (Pierre-Alphonse) et Duthu (Henri-Bénigne), balanciers-mécaniciens, représentés par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour une balance liberapile.

266° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a élé déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Bryan (John), repésenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour des perfectionnements applicables aux laminoirs à laminer le fer et d'autres métaux.

167° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Būbring (Carl), représenté par le sieur Barrault, boulevard Saint-Martin, n° 33, pour des perfectionnements apportés à la fabrication de briques à l'épreuve de l'eau et du feu, de creusets, d'appareils de filtrage de forme de fonte, et d'autres articles du même genre.

168° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine-Inférieure, par le sieur Chennevière (Théodore-Philippe), manufacturier, à Elbeuf, pour un genre de fil obtenu par le cordage et la filature du duvet d'oiseaux et autres produits, etc.

169° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par les sieurs Clesse (Jean-Baptiste), limonadier, et Féry (Jean-François), fabricant, le premier, rue de Paris, n° 73, à Romainville, et le second, rue Oudart, n° 15, à Belleville, pour un tapis de billard.

170° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 7 août 1857, au secrétariat du directeur de l'ile de la Réunion, par le sieur de Coster (Pierre-André), constructeur, représenté par le sieur Gaveaux jeune, à Saint-Denis, pour un purgeur à force centrifuge dit à grande vitesse pour la purgation des sucres et autres substances.

272. Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Degrenne (Théodore-François), papetier-relieur, rue de Paris, no 65, à Belleville, pour des dos à tiroirs pour registres.

172° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seinc, par la société Desmoutis, Chapuis et compagnie, à Paris, rue Montmartre, n° 56, pour application industrielle da rhodium, de l'iridinm et da ruthenium en alliage déterminé avec le platine.

173° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Bouches-du-Rhône, par le sieur Desnos (Félix), chemin des Chartreus, n° 21, à Marseille, pour une barre aimantée à l'usage des boussoles.

174° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dormet (Jules), représenté par le sieur Sacré, à Paris, rue de l'Échiquier, no 39. pour l'emploi du jonc dans la confection des japons et autres vêtements de dames.

« PreviousContinue »