Page images
PDF
EPUB

175* Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 25 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Fournier et Thorain, à Paris, rue Bourbon-Villeneuve, n° 43, pour des appareils comburateurs.

176o Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 36 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Gireau (Émile), tailleur pour dames, Paris, rue de Fossés-Montmartre, n° 15, pour un jupon d'acier.

177° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département des Bouches-du-Rbode, par le sieur Gounelle (Charles), négociant, rue Sylva belle, n° 102, à Marseille, pour le perfectionnement des presses bydrauliques

1786 Le brevet d'ia vention de quinze ans, dont la demande a été déposée. le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hermagis (Hyacinthe), opticien, à Paris, rue Rambatean n° 28, pour un instrument d'optique.

279° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée. le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hiélakker (Jean-Vanden), mécanicien, représenté par le sieur Lamant, à Paris, rue de la Bienfaisance, no 36, pour une machine i comprimer le charbon en forme de briques. 180° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

. le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Kiog-Hermann, représenté par le sieur Brade, à Paris rue Sainte-Anne, n° 22, pour une glissière à détente applicable au forage da puits. 181° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le..... ...1857, au secrétariat de la préfecture du département de ta Seine, par les sieurs de Laire (Amédée-Charles), Negry (Auguste-Jean), gociants, et Ry (Charles), mécanicien, à Paris, rue Blanche, no 6, pour ne système de métier circulaire ayant pour but le tissage, la couture et la forme proportionnelle de tous les ouvrages de bonneterie en général. 182° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Malzac (Jean-Antoine) , ébéniste, représenté par le sien Richard, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour perfectionnements apporté aux fauteuils pour en former, soit un divan, soit un lit de repos, etc. 183. Le brevet d'invention de quinze ans,

dont la demande a été déposée, le 31 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Marne, par le sieur Mansard (Théobald), scieur de long, à Bourdemanges, pour un appareil à balayer les cheminées sans monter sur les toits.

184° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mattey (Claude-Édouard), rue de Paris, n° 102, à Bellepour

de fourchettes et cuillers. 185° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 24 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Mouillé (Julien), imprimeur lithographc, et Admant (MarieÉtienne-Pascal), marbrier, représentés par le sieur Ricordeau, à Paris, boulo vard de Strasbourg, n° 23, pour un procédé de transport de la lithographie en couleurs sur les médaillons tumulaires et autres objets.

ville,

un genre

186° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 18 novembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Mulot (Hoche-Martin), coiffeur, à Paris, rue Saint-Lazare, no 1, pour un dévidoir omnibus.

187° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société Pignon et Petillion, fabricants d'équipements militaires, à Paris, rue Vieille-du-Temple, no 75, pour l'application des élastiques en caoutchouc, comme attache des fronces des couvre-shakos en toile cirée, pour l'armée et le civil.

288° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 24 de cembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Pincoffs (Simon), représenté par le sieur Gough, à Paris, rue de Ri. voli, no 238, pour perfectionnements dans le traitement de la garance ou de ses dérivations (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 19 juin 1871).

189° Le brevet d'invention de quinze aps, dont la demande a été déposée, de 22 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Baudiu (Louis) et Durand (Léon-André), fabricants de lampes, représentés par le sieur Rio deau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour une lampes à cric double, avec course interrompue, pour aug. menter la durée de sa fonction.

190° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Regnier (Hugues), négociant, représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour perfectionnements dans les becs à gaz destinés aux usages culinaires ou au chauffage.

191° Le breret d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, lé 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Reuter (Frédérick), représenté par le sieur Sautter, à Paris, boulevard Montmartre, n° 14, pour perfectionnements dans les machines à faire les cordons et les cordes..

192° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecturc du département de la Seine, par les sieurs Sabatier (Marie-Michel-Jean-Félix ) et Chiaodi (Alexandre Henri-Charles), à Paris, rue d'Antin, do 18, pour un procédé de traitement de la maladie de la vigne.

193° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Sorin (Félix), négociani, à Paris, rue des Fossés-Montmartre, n° 31, pour un appareil diviseur pour projeler les poudres en poussière.

194° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de l'Isère, par le sieur Torrent (Philippe), gantier, à Grenoble, pour un perfectionne ment du système Jouvin, pour la fabrication des gants.

195° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 23 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Watkins (Francis), représenté par le sicur Sautter, à Paris, boulevard Mont, martre, n. 14, pour perfectionnements dans les machines pour fabriquer les boulons, chevilles et rivets (patente anglaise de quatorze ans, expirant de 15 janvier 1871).

196° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par les sieurs Arrufat (Jean-François-Joseph), lourdeur sur bois, et i Chapellier (Marie-Joseph-Firmin), industriel, à Paris, le premier, rue de Charonne, no 59, le deuxième, rue Jacob, n° 27, pour un jouet d'enfant.

197° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Aubry (Louis-Charles), imprimeur sur étoiles, quai Impérial, no 46, à Puteaux, pour perfectionnements apportés à l'impression sur étoffes.

198° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, de 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la dame Bance (Sophie-Massot), à Paris, rue du Faubourg-daTemple, n° 8, pour perfectionnements dans la fabrication des tissus transp:rents propres à calquer dits papier-toile.

199° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Recherucci (Francesco), élisant domicile chez le sicar Brade, à Paris, rue Sainte-Anne, n° 22, pour des perfectionnements dans les chapeaux.

200° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Blandin (Jean-Baptiste); à Paris, rue du Colisée, n° 35, pour un mors pour chevaux. 201° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée,

décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Brun (Louis-Joseph-Arsène), négociant, représenté par le sieur Desnos, à Paris, boulevard Saint-Martin, n° 29, pour un rapporteur à compensation.

202° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, lo 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la société J. F. Cail et compagnie, représentés par le sieur Leroni, à Paris, quai de Billy, no 48, pour l'application des retours de vapeur et de l'eau de pluie à l'alimentation des générateurs tubulaires et pour l'applicatioa des générateurs tubulaires aux sucreries et raffineries.

203° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la dame veuve Chausy, représentée par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un système de fabrication de chapeaux

204° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Cherpantieri de la Salle (Paolini-Francisco), organiste, à Paris, rue du Faubourg-Saint-Martin, n° 38, pour un système de notation musicale.

205° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la

le sieur Coates (Ezrd-Jenks), représenté par le sieur Sacré, à Paris, rue de l'Échiquier, no 39, pour un système proportionné de fabrication à chaud et à la mécanique, des clous et des boulons en fer, en acier, cuivre, zinc, etc.

le 29

à jour.

Seine, par

206° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Cowel (Lambert), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un appareil perfectionné servant à enseigner l'art de nager (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 19 décembre 1871).

2070 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Dusel (Théodore-Hermann), fabricant de portefeuilles, à Paris, rue Notre-Dame-de-Nazareth, no 38, pour un jouet d'enfant.

208° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Ellis (William-Irlom), représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour des perfectionnements dans les machines à

vapeur. 2099 Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, le 29 décembre 2857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Évans (Daniel), représenté par le sieur Sautter, à Paris, boulevard Montmartre, n° 14, pour des perfectionnements dans les fourneaux de locomotives et autres et dans le chauffage de l'eau pour les chaudières à vapeur (patente anglaise de quatorze ans, expirant le 23 juin 1872).

210° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecturc du département de la Seine, par les sieurs Fauvin-Jaloureau (Alfred) et Jaloureau (Denis-LaurentAubin), entrepreneurs de travaux publics, à Paris, rue de Douai, n° 17, pour un système de fabrication de tuyaux.

211° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 26 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Guyet (Pierre-Joseph), représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour un système de tampons autopercuteurs pour véhicules de chemins de fer.

212° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Hardon (Hilaire-Alphonse), entrepreneur de chemins de fer, à Paris, rue de la Victoire, no 19, pour un système de charpentes.

2130 Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le

29 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du département de la Seine, par le sieur Houillier (Charles-Hippolyte), arquebusier, représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, no 45, pour perfeciionnements dans les moyens et appareils pour confectionner et former les carlouches.

214° Le brevet d'invention de quinze aus, dont la demande a été déposée. le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfectare du département de la Seine, par le sieur Hurstel (François-Xavier), peigneur de laines, représenté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour un système de teinture pour teindre sur bobines ou rochets, ou en tissus, la laine peignée ou cardée, la soie, le coton, le lin et autres nuatières filamenteuses.

215° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département du Nord, par le sieur Lahousse (Édouard), filateur, à Roubaix, pour un moyen de filer et de tisser la laine.

216° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Laurenty (Pierre), ébéniste, à Paris, rae de Lappe, oo 16. pour une scie circulaire mécanique.

217° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 28 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture dn départemeni de la Seine, par le sieur Mansuy (Jean-Étienne), mécanicien, à Paris, rue de l'Hôtel-de-Ville, n° 16, pour un roule-cigare. 218° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

, le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de k Seine, par le sieur Marie (Arsène-Hippolyte), fabricant de registres, repré senté par le sieur Mathieu, à Paris, rue Saint-Sébastien, n° 45, pour perfet tionnements aux fermoirs applicables aux portefeuilles, carnets, porte-mospaies et autres articles analogues. 219° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée

. le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du départemeni de la Seine, par le sieur Mathieu (Émile-François), manufacturier, représenté par le sieur Ricordeau, à Paris, boulevard de Strasbourg, n° 23, pour une ma chine à sculpter le bois, la pierre, le marbre, etc.

220° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée le 25 septembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par la dame Michaux, baronne Rossi (Marie-Sophie), à la Varense Saint-Maur, pour fabrication de fleurs en tissus.

221° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposét, le 19 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Osson (Nicolas-Albert), fabricant de briques, représcele par le sieur Bricard, à Paris, rue du Petit-Lion, n° 23, pour four à briques

, système mécanique, pour cuisson continue à la bouille à feu couvert per manent.

222° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 30 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de ja Seine, par le sieur Pasquier (Eugène), mécanicien, représenté par le sex Le Blanc, à Paris, rue Sainte-Appoline, no 2, pour des persectionnements dans la construction des machines à sécher les lames manufacturées ou DD, ainsi que d'autres subslances.

223° Le brevet d'invention dont la demande a été déposée, de 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sien Rollin (Daniel-G.), représenté par le sieur Saulter, à Paris, boulevard Mentmartre, n° 14, pour des perfectionnements dans la fabrication des ressorts et dans leur application aux voitures de toute espèce (patente anglaise de que torze ans, expirant le 21 décembre 1871).

224° Le brevet d'invention de quioze ans, dont la demande a été déposée, le

29 décembre 1857, au secrétariat de la présecture du départemeat de la Seine, par le sieur Rosenbaum (Philippe), négociant, élisant domicile eba la dame Lefèvre, à Paris, rue Saint-Martin, n° 258, pour un genre d'étuid aiguilles.

225° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée. le 29 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Salomon (Émile), fabricant, à Paris, rue Thévenot, oo 4, pour une application de tissus.

226° Le brevet d'invention de quinze ans, dont la demande a été déposée, le 31 décembre 1857, au secrétariat de la préfecture du département de la Seine, par le sieur Sénécal (Frangois-Évrard), à Paris, rue Saint-Louis, au

« PreviousContinue »