La clef des lois romaines, ou Dictionnaire analytique et raisonné de toutes les matières contenues dans le Corps de droit, Volume 1

Front Cover
C. Lamort, 1809
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 101 - Ces principes furent confirmés par le code des délits et des peines du 3 brumaire an IV (art.
Page 124 - La discussion du mobilier n'est pas requise avant l'expropriation des immeubles possédés par indivis entre un majeur et un mineur ou...
Page 535 - Voyez le Code de procédure civile , le Code de commerce et le Code de procédure criminelle.
Page 239 - La femme ne peut contracter un nouveau mariage « qu'après dix mois révolus depuis la dissolution du mariage
Page 52 - L'on donne aussi quelquefois le nom de bruant au verdier. * BRUMENT, LEBRUMENT. Bruman , en pat. norm. signifie nouveau marié , littér. le mari de la fiancée; de man homme et de bru, nouvelle mariée.
Page 281 - ... ciguë que pour avoir prêché aux Athéniens cette vérité. On ne voit pas que personne avant lui ait parlé du mystère de la Trinité, comme on en parle aujourd'hui. Si l'on n'a pas falsifié son ouvrage, il dit nettement, dans...
Page 537 - Caution juratoire, serment qu'on fait en justice de représenter sa personne , ou de rapporter quelque chose dont on est chargé.
Page 169 - Julien décide qu'un arbitre , par exemple , est censé prononcé en présence des parties , quand elles sont douées de sens et de raison: car s'il jugeait en présence d'une partie en fureur ou en démence, il ne serait point censé avoir prononcé en présence des parties. Il ajoute qu'il en est de même s'il a prononcé en présence d'un pupille non assiste de son tuteur.
Page 92 - S'il n'ya point de convention expresse, alors, faute d'exécution du contrat de la part de l'acheteur, les arrhes sont perdues pour lui; et, faute d'exécution de la part du vendeur, celui-ci est tenu de rendre à l'acheteur le double des arrhes qu'il a reçues.
Page 198 - Il est évident que cette exception est fondée sur la même cause que l'action par laquelle on se pourvoit contre le dol ; qu'en conséquence il faut , pour se servir de cette exception , prouver que le demandeur a usé de dol dans l'affaire dont il s'agit. Il ne suffit pas que celui qui s'en sert prouve que cette affaire a été traitée de mauvaise foi, ou qu'il dise qu'il ya eu dans...

Bibliographic information