Annales des mines

Front Cover
Carilian-Goeury et V. Dalmont, 1877
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 166 - ... graves sont résultés de l'emploi de ce mode de chauffage sur les chemins étrangers, entre autres celui qui est arrivé le 24 décembre 1875 sur la ligne d'Odessa, en Russie (107 soldats brûlés dans l'incendie allumé par les poêles des voitures dans un train déraillé). Ce mode de chauffage est incontestablement le plus simple et le plus économique ; on s'explique la faveur dont il jouit sur certains chemins suisses, allemands et autrichiens, et particulièrement avec le matériel dit...
Page 49 - L'n autre, plus complet, avait été préparé en i84i et ne fut pas présenté au Parlement. presque simultanément, des inondations terribles ravagèrent les bassins du Rhin, de la Loire, du Rhône, de la Garonne et de la Seine, causant la perte d'un grand nombre d'existences humaines, occasionnant des dégâts pour plus de 200 millions. » Une loi était bien intervenue en 1858 pour la défense des villes contre les inondations, mais ce ne fut que le 2H juillet 1860 que fut promulguée la loi...
Page 51 - Conseil supérieur du commerce, de l'agriculture et de l' industrie. — En 1869, M. de Franqueville fut nommé membre du conseil supérieur du commerce, de l'agriculture et de l'industrie. Jusqu'à sa mort il prit une part active aux délibérations de cette assemblée. On peut deviner la modération de ses idées en matière d'économie politique: ni libre échange absolu, ni protection absolue. On devait, selon lui, étudier de la manière la plus complète la situation de chaque industrie, se...
Page 127 - Dubousquet, ingénieur en chef du matériel et de la traction de la Compagnie du chemin de fer du Nord, ancien président de la Société des ingénieurs civils de France, Paris.
Page 201 - ... d'une mine, au point de vue de l'aérage, est en relation trèsintime avec les variations barométriques. On dit que si le baromètre baisse, le mauvais air sort des vieux travaux, et qu'il y rentre, au contraire, lorsque le baromètre monte. Ces expressions représentent très-exactement les circonstances qui se produisent.
Page 94 - J'ai cependant trouvé une exception à ce silence si général. Voici en quels termes, dans une notice trop peu connue (*) et à laquelle nous avons déjà emprunté quelques lignes, un grand écrivain parle d'un grand administrateur ; voici ce que M. Villemain écrivait de son condisciple, M. Legrand : « Jamais homme ne porta plus loin et ne maintint pour « soi avec plus de scrupule ce désintéressement qui, sans « doute, est un devoir, mais qu'on peut, à cause des exeni« pies contraires,...
Page 161 - France, il faut chercher la solution du chauffage des voyageurs de 2 e et 3 e classe en plaçant sur chaque véhicule des appareils indépendants. Ce premier point établi, et après avoir éliminé par ces discussions préalables les systèmes évidemment à rejeter, il nous reste à apprécier chacun des modes de chauffage qui se partagent actuellement, à des litres...
Page 19 - Le prix du rachat sera fixé par une commission spéciale, instituée pour chaque compagnie par une ordonnance royale, et composée de neuf membres , dont trois seront désignés par le ministre des finances , trois par la compagnie , et trois par le premier président et les présidents réunis de la cour royale de Paris. ARTICLE 3. Les trois membres dont le choix est réservé à la compagnie seront élus dans la forme établie" par ses statuts pour la nomination des directeurs et administrateurs.
Page 167 - ... (page 72) que ce mode de chauffage occupe comme situation économique le second rang, le poêle à part, dans la liste générale que nous avons donnée. Nous croyons donc que le système à circulation d'eau chaude répond, dans nos climats, de la manière la plus satisfaisante aux conditions d'un excellent chauffage, et qu'il importe de l'expérimenter sur une assez grande échelle pour se rendre un compte exact du degré d'importance que pourraient prendre, dans le service journalier de l'exploitation...
Page 95 - Cet homme de bien a laissé à son fils 5.ooo livres de rente représentées par un grand nombre de titres. Quand M. de Franqueville avait économisé 2.000 francs, il achetait 100 francs de rente. Voilà ce qu'ont été, au siècle des manieurs d'argent, M. Legrand et M. de Franqueville. La probité de M. de Franqueville était, du reste...

Bibliographic information