Page images
PDF
EPUB

G GANGANELLI (le Pere), (dit depuis

le Pape Clément XIV). Avis qu'il donne à un Chevalier de Malte qui vouloit se retirer à la Trappe, I. Décrit quel eft son temperament, & quelles sont ses occupations, 28. Eft consulté par l'Abbé du MontCaffin, & sur quoi, 33. Sa modestie, 34. Aimoit la nation Angloise, & pourquoi, 37. Lisoit Newton & l'admiroit, ibid. Ce qu'il pensoit de la religion, 41, Pourquoi il ne vouloit

pas

donner conseil sur l'état religieux, 42. S'intéresse pour un malheureux auprès d'un prélat, 46. Ses avis à un dame dévote, 46. Ne lui conseille

pas de donner aux communautés, & pourquoi, 54. Compose un discours pour un religieux, son ami, 56. Prend beaucoup de part aux succès militaires des françois, 57. Ses travaux, 58. Ses avis à un ami qui composvit un ouvrage sur la religion, 63. En quelle ville il vouloir finir ses jours, 68. Science qu'il cultivoit le plus, 69. Ses réflexions sur la rapidité du tems, 73. Conseille à une religieuse de lire les æuvres de sainte Thérese, 76. Intercede pour un domestique, 77. Eft accablé d'occupations , 8o. Se

4

plaint de ce qu'on ne fait plus que de légeres études, 82 .Exorte avec zele un jeune comte de se retirer du désordre, 83, & suiv. Lui trace un plan de vie & de le&ures, 123. Eft fort attaché à sa solitude & à ses livres, 110. Ses avis à une abbeffe d'un monastere, 116; & à un religieux devenu provincial, 144 , & fuiy. Ses réflexions sur la peinture moderne, 116. Exhorte une dame à recevoir avec bonté un de ses parens revenu de ses égaremens, 149. Il justifie les moines sur ce qu'on leur impute, 157. Ses avis à un homme qui vouloit entrer à la Trappe, 160. Reproches qu'il fait à Locke, 175. Blâme les jeux de mots, 177. Desire la réforme du bréviaire, 185. Recommande la lecture de l'évangile & des épîtres de saint Paul, 188. Donne des avis à un prieur des chartreux, 201. 207 ; & à un religieux qui partoit pour

l'Amérique, 209. Loue le style de : M. de Buffon 216; ce qu'il reprend

en lui , ibid. Autres avis qu'il donne au comte de*** , 221. Regarde tous les ordres religieux comme une seule famille, 229. Ses sentimens d'humilité, ibid. Préconise l'amitié, 235. Ses avis à une dame, sur l'éducatjosa de ses filles, ibid. Voudroit fixer

fon séjour dans la république de
Saint-Marin , & pourquoi , 244.
Déclare son goût pour l'histoire,246,
Loue M. Zaluski de son amour pour
les livres, 302. Ses avis à un reli-
gieux fait évêque, 218&suiv. & à un
pere, sur l'éducation de ses enfans
320. Loue le cardinal Querini sur son
esprit & sur la relation qu'il a donnée
de ses voyages, 349. Ses réflexions
sur l'élégance des François , 347. Ce
qu'il pense sur la maniere dont on
doit faire le panegyrique de St.Paul,
355. Impression que lui font les bro-
chures de Paris, 358. Bien qu'il dit
du livre de la conversation avec soi-
même , & des élémens de mathémati-
ques, 359. Trouye mauvais qu'on
juge précipitamment des actions d'un
pape, 364. Discute avec un gen-
tilhomme protestant les points con-
teftés de la foi catholique, 367. L'ex-
horte à revenir à l'église,

369 Gênes, son port, ses églises, fondoge, 24 Gens d'étude, quel est leur vrai mé

decin,

32

283

Grace & libre-arbitre. Tempérament à

garder en enseignant ces vérités dans
la théologie,

H
HISTOIRE (l'), seule bonne amie des

rois, 246. A quoi on peut la compa.

rer , ibid. Comment il faut l'étudier, 330 Humanité : beau mot que nos philofo

phes modernes ont substitué à celui
de charité, & à quelle intention, 2.47

I
I Mitation (livre de l'). Quel en est

l'auteur, 65. Eloge de ce livre, 190 Incrédules , quelle voie il faut prendre pour lcs ramener,

92 & fuiy. Innocent XI. ( le pape): ce qu'il disoit

du savoir des bénédictins de saint
Maur

34 Jésuites (les): science qu'ils ont cultivée avec succès,

199 Jeunes gens: le moment où ils quitrent le college est l'instant qui décide de

344 Job (le prophête): beauté de ses

flexions , Journal des produ&ions de l'Europe :.. ce qu'il ngus apprend

188 Journalistes (des) : milieu qu'ils doi

vent garder dans le compte qu'ils
rendent des ouvrages , 317. Ne doi-
vent point.critiquer aves wop de lé-

leur sort,

182

vérité,

358

24

Isles Borromées (les ), leur beauté, Italie (l'). Tout homme inftruit doit

la visiter , 10. (Description de l') ibid. De quoi le gouvernement s'y

est le plus occupé, Italiens ( les mours des ),26 : leur

amour pour ler sciences , ibid : leur esprit est marqué au coin de la légé

reté,

346

L.

L Arces (le cardinal des,) son éloge,

318

22

Livourne, son port de mer,
Livre (un bon ) est le patrimoine de tout

le monde,
Livres françois (les). Différence de ceux

du dernier fiecle d'avec ceux du pré

44

sent,

318

189

Livres saints (les) : comment ils doivent

être lus,
Loi ancienne (la) ne représentoit que

Jesus-Chrift,
Lorette , pélérinage fameux,
Luxe (le) corrompt les écrits ainsi que
les meurs

M.

62 13

215

[ocr errors]

ABIILON (le pere) a combattu avec succès le sentiment de l'abbé de Rancé sur les occupations des moines,

6 Malte (l'ordre de): comment on peut

s'y fan&ifier, Mathématiques (les) : avantages de cette science,

252 Mélancolie (la): pourquoi nous y fom.

mes sujets en certains tems , 227 Moyens de s'en délivrer,

228 Métaphysiciens du siecle dernier (les)

font

« PreviousContinue »