Le Sahara: le Soudan et les chemins de fer transsahariens

Front Cover
Guillaumin et cie, 1904 - Mali - 493 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 90 - Ses instructions portaient qu'il devait « diriger une exploration avec escorte indigène pour rechercher un tracé de chemin de fer devant aboutir dans le Soudan, entre le Niger et le lac Tchad. » II lui était recommandé de se mettre en relations avec les chefs touareg, de chercher à obtenir leur appui, et de conserver à l'expédition un caractère essentiellement pacifique.
Page 219 - Paris un legs de 250 000 francs pour « favoriser les missions qui, à l'intérieur de l'Afrique, peuvent contribuer à faire un tout homogène de nos possessions actuelles de l'Algérie, du Soudan et du Congo. » On était, en 1897, revenu à une période de ferveur coloniale : la médiocre convention de 1890 entre la France et l'Angleterre, qui nous arrêtait quasi à la limite inférieure du Sahara ou, tout au plus, nous cédait une étroite lisière du Soudan central était proclamée insuffisante...
Page 331 - Qu'il me suffise de dire que le pays de Zinder est un pays riche où le blé, le citronnier, le mil, le maïs, le riz, les dattiers, etc., en un mot tous les produits soudanais, poussent en abondance. Le climat y est admirablement sain, aussi ne crains-je, pas d'affirmer que ce pays est appelé à un grand avenir, sinon pour la grande, du moins pour la petite colonisation (2).
Page x - ... kilomètres à construire, puis le Transsaharien du Tchad, qui, à notre grande honte et à notre grand préjudice, n'est encore amorcé que sur 330 kilomètres, depuis Philippeville. Dès que l'un de ces Transsahariens sera livré à l'exploitation, on sera tellement édifié par la facilité et les bas prix d'établissement, le bon marché de l'exploitation et l'abondance du trafic, qu'on se mettra avec empressement à construire le second. » La dépense serait modeste. Ces chemins de fer...
Page 151 - Azgar; et même dans ce dernier cas, on pourra encore dire que nous avons obtenu un très important résultat. Les instructions primitives données à la mission par M. de Freycinet n'allaient pas si loin; et nous les aurions remplies à la lettre sans même aller jusqu'à Assiou.
Page 196 - Art. lir. 11 est institué, sous la présidence du ministre des travaux publics, une commission supérieure pour l'étude des questions relatives à la mise en communication par voie ferrée de l'Algérie et du Sénégal avec l'intérieur du Soudan.
Page 38 - Roscher, a fait remarquer que, toutes circonstances égales, une ligne ferrée qui suit le méridien est dans de meilleures conditions de rendement qu'une ligne ferrée qui suit le parallèle, parce que la première réunit des climats différents et des productions différentes ; elle dessert donc des besoins intenses d'échanges et de relations.
Page 324 - ... chose), le Transsaharien, sous ce point de vue spécial, serait alors une œuvre splendide, aplanirait bien des difficultés, supprimerait bien des obstacles. Ses apôtres le défendent avec vigueur et comptent bien que sa construction sera la première affirmation de l'ardente activité lu xx
Page xiii - Les tropiques mis à six jours de Paris, six jours et demi de Londres et de Bruxelles, sept jours de Berlin ; une pareille conjonction des contrées tropicales riches et des capitales des grandes nations colonisatrices ne peut se faire que, sur ce point unique du globe, à travers le Sahara.
Page 36 - R'at, sous l'escorte des Imouchar', arrivait à Alger, précisément au moment où commençaient les premiers travaux du chemin de fer d'Alger à Blida. Cette coïncidence toute fortuite sans doute n'est pas moins d'un heureux présage, et qui sait si un jour, reliant Alger à Tin Bouctou, la vapeur ne mettra pas les tropiques à six journées de Paris?

Bibliographic information