Page images
PDF
EPUB

leurs, alisier blanc, alisier torminal, poirier sauvage, pommier acerbe. Famille des amygdalées : cerisier des oiseaux. - Famille des légumineuses : robinier faux acacia. — Famille des acérinées : érable sycomore, érable plane, érable champêlre. - Famille des tiliacées : tilleul à petites feuilles, . tilleul à grandes feuilles.

NOTIONS ÉLÉMENTAIRES SUR LES REPEUPLEMENTS.

ARTIFICIELS.

Généralités. — Cas où doivent s'appliquer les repenplements artificiels. — Les restreindre le plus possible. - Nécessité de les entretenir ; sarclages, binages, regarnis.

Choir des essences. - Préférence pour les espèces indigènes. – Les schojir appropriées au sol et au climat. - Suivre en cela les indications locales.

Choir du mode de repeuplement. - Plantation, semis, bouture, marcotte, – la plantation est, tout bien pesé, plus expéditive, plus sûre, plus écononique. - Preuves. -Cas où les semis peuvent ou doivent être employés.

Choix, récolte et conservation des graines. Avantage de les récolter sur des arbres de belle végétation. -- Procédés variables de récolte et de conservation suivant les essences. — Nécessité de n'emplover que des graines fraîches ; les graines vieillies, même quand elles germeraient, sont mauvaises et ne produisent que des plants chétifs.

REPEUPLEMENTS PAR PLANTATION.
Emploi de plants pris en forêt, de plants élevés en pépinière.

Pépinières. - Choix de l'emplacement. Bon sol, horizontal ou pell incliné, pas trop abrité contre les vents ; à proximité d'un ruisseau ou d'une source, si c'est possible.

Etendue. - Pépinières permanentes, temporaires, - Clôture. – Mise en culture. — Défoncement profond.

Saison du semis. — Manière de semer, en plein, en lignes ou rigoles. Ouverture de rigoles à la planche. -- Quantité de semences. - Couverture des semences. — Abris. - Durée de la germination. — Entretien du sol des pépinières.

Soins à donner aux jeunes plants. - Arrosements , sarclages , binages, recbaissement. — Plants de basse tige, de demi-lige, de haute tige. – Préférence à donner aux premiers en général. - Raisons.

Repiquement. - Taille. - Rigolage. — Recepage du pivot sous terre sans repiquement. — Extraction des plants; mise en jauge jusqu'à l'emploi ou l'expédition.

Plantations. - Saison la plus convenable. - Taille des plants. - Recepage complet. - Espacement des plants. — Quverture des trous, — Mise en terre des plants. - Plantation par tousses, par plants isolés. - Plantation sur buttes.

REPEUPLEMENTS PAR SEMIS DIRECT, Cas où ils conviennent. - Préparation du terrain. - Labour entier, par bandes, par trous ou potels. - Saison du semis. - Quantité de semence. Mode du semis. - Repiquement de graines, — Passer en revue, à cet égard, les essences les plus importantes. - Récolte des graines. - Sécheries. – Magasins à graines,

REPEUPLEMENTS PAR BOUTURES ET PAR MARCOTTES.

Cas restreints où ils conviennent el essences qui s'y prêtent. — Modes d'y procéder.

ÉCONOMIE FORESTIÈRE.

ÉLÉMENTS DE SYLVICULTURE.

Definition et notions préliminaires. - Définition et objet de la sylviculture.

Définition du climat, de la situation, de l'exposition, de la terre végétale, du terreau, des essences ou espèces,

Climat. — Action de la situation et de l'exposition sur le climat.

Sol. — Importance des propriétés plıysiques : profonderir, hygroscopicité. - Classification des sols selon leur degré d'humidité et de coinpacilé.

Essences, - La description des essences se trouve dans le cours d'histoire gaturelle. — En parlant du traitement des principales essences, on rappellera la station, les usages et les exigences qui peuvent influer sur les opérations culturales. — Définition de l'arbre, du brin de seinence, du rejet, du drageon, du repeuplement, du recrû. – Définitions : révolution, futaie, taillis simple ou composé, massif; différents élats de massiss : fourré, ganlis, bas et haut perchis, jeune et vieille futaie ; peuplemento complet, clairière, vide, bois tendres ou blancs, bois durs, morts-bois, recepage, cépée on Irochée, coupe, réserve, sous-bois, couvert, ombrage, coupe à blanc étoc, bois en défens, bois défensables.

Ce qu'on entend par bois exploitable. - Deux buts principaux à alteindre : 1° obtenir des bois de fortes dimensions, propres à tous les principaux emplois; 2° faire fonctionner une forêt comme un placement pécuniaire, Comme conséquence, deux régimes principaux : 1° régime de la futaie; 2° régime du laillis, simple ou composé.

Futaie. - Objet de la futaie.

A. Futaie régulière. - On l'obtient par l'emploi de la méthode du réensemencement naturel et des éclaircies. - Faits d'observation sur lesquels repose celle méthode et qui sont relatifs : 1° à la germination ; 2° à la végétation des massifs uniformes abandonnés à eux-mêmes.

Exposé de la méthode, - Coupes de régénération : ensemencement, secondaire et définitif; coupes d'amélioration : neltoiement, éclaircies.

Application aux principales essences.

Le chêne. - Deux espèces forestières principales. — Stations. — Usages. - Caractères spéciaux. - Traitement. -luconvénients du chêne pur. Le hêtre. - Slation. — Usages. - Caractères spéciaux. -- Traiteinent. Chêne et hêtre. — Avantages du mélange. — Traitement. Chêne et charme. — Avantages du mélange. — Traitement. Le sapin. - Station. — Usages. - Caracières spéciaux. - Traitement. Sapin et hêtre. — Avantages du mélange. - Traitement.

Le pin sylvestre.- Station.- Usages. Caractères spéciaux.-Traitement. Il peut élre avantageux de l'élever en mélange avec le hêtre ou le sapin.

B. Futaie irrégulière. — Jardinage. - En quoi il consiste. — Ses inconvénients et ses avantages. L'épicéa, le mélèze, le pin de montagne, le pin cembro..... réclament presque toujours son application. La transforinalion a été entreprise à peu près partout où elle est avantageuse. – Traitement des peuplements à transformer'. - Traitement des parties à conserver jardinées,

Taillis. — A. Taillis simple. - Essences auxquelles on peut avantageuse

ment l'appliquer : chêne, aune, châtaignier. – Révolution. – Saison et mode d'abatage. - Façonnage et vidange.

B. Taillis composé. – But qu'on se propose. - Action réciproque des deux éléments qui sorment le peuplement. — Révolution. - Choix des baliveaux. — Nombre et distribution des baliveaux. -- Nettoiements et éclaircies, — Repeuplements artificiels. - Emondage et élagage.

Application aux principales essences seules ou mélangées.
Avantages généraux du mélange.

Conversion des taillis en futaie. – Trois opérations cullurales pour v arriver : coupes de régénération ; coupes préparatoires ; coupes lemporaires de taillis sous sulaie, Circonstances dans lesquelles on applique l'une ou l'autre de ces coupes, -- Manière de les exécuter.

Règles d'assielle des coupes. NOTA. – Ce qui concerne les repeuplements artificiels se trouve dans le programme d'histoire naturelle.

EXPLOITATION, DÉBIT ET ESTIMATION DES BOIS. Abalage des bois. — Abalage du taillis. – Abalage des arbres de futaie. - Abalage dans les coupes d'amélioration.

Bois à écorcer, - L'écorcement et les écorces.

Bois de feu. - Les bois de corde : débit et empilage. – Mesurage el vente. - Qualités et défauts.

Les bois à charbon : débit et carbonisation. – Rendement et mode de vente. — Qualités du charbon.

Les fagois el bourrées.

Bois de service. — Débit, cubage et vente du chêne en grume ou équarri; - du sapin en grume on équarri. – Traverses de chemin de fer.

Bois de travail. - Sciages de chêne : débit, rendement, qualités et modes de vente.

Sciages de sapin : débit, rendement, qualités et modes de vente.
Sciages de liêtre et autres essences : débit et usages,

Merrains de chêne et d'autres essences : débit, déchet, qualités et importance de ce genre de produits.

Qualités el défauts des bois d'auvre. - Qualités diverses du chêne ; du sapin.

La frotture. — La gélivure. – La roulure. – La lunure, — La cadranure et la griselle.

Estimation des bois. - Etat d'assiette.

Balivage et martelage : en réserve, en délivrance. - Rédaction du procèsverbal.

Estimation des arbres sur pied : à vue d'ail ; - par cubage individuel. – Estimation des taillis à l'hectare.

Estimation en argent. - Rédaction du procès-verbal.

Vente des bois, - Vente des coupes sur pied : opérations préparatoires. Modes de vente. - Opérations consécutives.

Venle des bois exploités en régie, soit par économie, soit par entreprise. Vente des bois sur pied à laut l'unité de produits façonnés.

NOTIONS D'AMÉNAGEMENT,

Définitions. - Ce que c'est qu'un aménagement, une révolution, une série d'exploitation, un bois exploitable : 1° au point de vue du faux de placement; 2° au point de vue de l'utilité des produits.

De l'aménagement des taillis. – Révolution. - Division en coupes. – Règles d'assielle à appliquer.

Possibilité par contenance. - Quart de réserve.

De la réserve dans les taillis sous futaie : en chêne ou autre bois d'æuvre précieux; – en lètre ou autres essences à couvert épais.

De l'aménagement des fulaies. – Révolution, – Division de la série en affectations et de la révolution en périodes.

Parcelles comprises dans chaque affectation.

Produits principaux à exploiter pendant chaque période. - Possibilité par volume. – Fonds de réserve.

Conpes d'éclaircie. - Leur marche et leur possibilité.
Révision périodique de l'aménagement.

REBOISEMENT ET GAZONNEMENT DES MONTAGNES. Statistique. — Étendue approximative des terrains dénudés susceptibles de reboiseinent ou de gizonnement, - Départements dans lesquels ces lerrains se trouvent situés. – Objet du reboisement et du gazonnement.

Législation relalive au reboisement et au gazonnement des montagnes. Loi vu 28 juillet 1860 sur le reboisement des montagnes, - Loi du 8 juin 1864 complétant, en ce qui concerne le gazonnement, la loi du 28 juillet 1860 sur le reboisement des montagnes. — Décret porunt règlement d'administration publique pour l'exécution de ces deux lois.

Reboisements et gazonnements facultatifs. - Subventions. - Primes.

Reboisements et gazonnements obligatoires. — Fixation du périmètre des terrains dans lesquels il est nécessaire d'exécuter le reboisement ou le gazonnement. - Formalités préliminaires de la déclaration de l'utilité publique des travaux. - Exécution et conservation des travaux : 1° dans les terrains appartenant à des particuliers; 2° dans les terrains appartenant à des communes ou à des établissements publics, – Indemnités ilux communes en cas de privation temporaire de pâturage sur les terrains communaux qui sont l'objet de travaux de reboisement ou de gazonnement.

DUNES. Notions préliminaires. - Description du pliénomène de la formation des dunes. - Marche envahissante des sables, — Parties du littoral maritime principalement menacées. - Brémontier.

Fixalion des dunes. — Semis de pin maritime. – Végétaux secondaires employés pour la fixation des sables. — Diine littorale. - Palissades.

Législation relative aux dunes, — Décret du 14 décembre 1810. - Décret du 29 avril 1862, qui place le service des dunes dans les altributions du ininistre des finances.

DROIT FORESTIER.
LÉGISLATION. - ADMINISTRATION.

PREMIÈRE PARTIE. -- GÉNÉRALITÉS..

ORGANISATION GÉNÉRALE DE LA JUSTICE. Principes généraux sur l'organisation des cours impériales, des tribunaux d'arrondissement, des tribunaux de canton.

Fonctions et composition du ministère public dans chacune de ces juridiclions.

Fonctions des juges.

Détails particuliers sur la compétence de ces divers tribunaux relativement aux affaires forestières. – Ressort.

Notions sominaires sur l'appel. - Applications aux affaires forestières.

ORGANISATION GÉNÉRALE DE L'ADMINISTRATION DANS LES DÉPARTEMENTS.

Fonctions des préfets : 1° comme chefs de l'administration générale dans les départements ; 2° comme représentants de l'Élal; 3° comme agents de Ja tutelle de l'Etat sur les communes et les établissements publics.

Fonctions du conseil de préfecture : 1° comme conseil du préfet ; 20 comme corps administratif émettant des avis ; 3° comme juge des a faires adıninistralives contentieuses,

Sous-préfets : indiquer des exemples de leurs rapports avec les agents forestiers.

Maires : agents de l'autorité supérieure, représentants de la commune, – Leur rôle dans la gestion des forêts communales.

ADMINISTRATION FORESTIÈRE. Organisation sommaire.

Distinction entre les agents et les préposés ; attributions des conservateurs des inspecteurs, des sous-inspecteurs, des chefs de cantonnement.

Son rôle dans la gestion des forêts de l'Etat; représentation de l'État ne s'étendant point aux poursuites civiles, ni à l'exécution des jugeinents, ni à l'encaissement des produits.

Son rôle dans la gestion des forêts communales ; représentation de la commune en matière correctionnelle, - Conseils municipaux ; avis et délibérations.

Son rôle d'administration publique dans les matières suivantes : défrichemenis, reboisements, déclarations de défensabilité dans les bois des particuliers.

DEUXIÈME PARTIE. – SERVICE.

Première section. Contentieux.

CONTENTIEUX CIVIL, Nature des contestations civiles.

Actions civiles intéressant le domaine immobilier de l'État; rôle du prilet, du directeur des domaines et du ministère public.

Actions civiles intéressant les propriétés communales ; rôle du maire, du conseil municipal el du conseil de prélecture.

Principe du recouvrement des créances appartenant à l'Etat et aux communes.

Rôle de l'agent forestier dans les affaires civiles intéressant l'État ou les communes.

• CONTENTIEUX CORRECTIONNEL. $ 1er. Compétence des gardes et agents forestiers relativement au territoire, à la constatation des delits, à la poursuite.

§ 2. Mode de constatation des délits communs et des délits forestiers. Preuve par témoins, sa nature et son effet. - Preuve par procès-verbaux, sa nature et son ellet. – Distinction entre les procès-verbaux faisant foi jusqu'à preuve contraire et ceux faisant foi jusqu'à inscription de faux. — Formalités des procès-verbaux relatives à l'écriture (165, C. for.), la date (idem), la signalure (idem), l'allirmation (165, 166), l'enregistrement (170).

§ 3. Moyens auxiliaires : arrestation (163, C. for.), réquisition de la force publique (164), visites domiciliaires (161), saisie (198, S 2), séquestre (161, 162, 167, 168, 169).

$ 4. Transaction avant jugement, ses effets.

« PreviousContinue »