Page images
PDF
EPUB

que la liberté re soit plus une abstraction , ni la société un roman.

» La société toute entière repose sur l'industrie. L'industrie est la seule garantie de son existence , la source unique de toutes les richesses et de toutes les prospérités. L'état de choses le plus favorable à l'industrie est donc par cela seul le plus favorable à la société. Voilà tout à la fois et le point de départ et le but de tous nos efforts.

» Mettre dans son joạr véritable l'importance de l'industrie , l'influence politique qu'elle peut exercer et qui lui appartient , l'avertir elle-même de ses intérêts , lui faire connaître de plus en plus la nature de ses forces et de ses moyens, lui montrer les obstacles qu'elle a à vaincre , la soutenir et la seconder dans ses entreprises, veiller sans cesse avec elle d'un côté pour contenir le despotisme, de l'autre pour prévenir les révolutions; en fortifiant l'industrie , fortifier une constitution essentiellement industrielle : voilà notre tâche. Heureux si nous la remplisşons avec succès , nous l'entreprenons au moins avec courage.

» L'ouvrage que nous annonçons ne sera pas périodique, et nous ne prenons point l'engagement de le continuer ; nous promettons seulement six volumes qui paraîtront dans le coạrs d'une année à des époques plus. ou moins rapprochées.

» Le prix de la souscription pour chaque volume in-8°. est de 4 fr. 50. cent., et 5 fr. , franc de port, pour les: départemens : on souscrit pour le nombre de volumes, qu'on veut.,

» Il paraitra un volume le 10 du mois de mai pran chain.

[ocr errors]

» Le bureau d'administration est rue Git-le-Coeur; no. 10. 2

- Voltaire jugé par les faits; par M. *** (br. in-8°. de 72 pages. ) - Quand un écrivain est accusé d'avoir propagé l'erreur, la meilleure réponse à faire, c'est de produire ses oeuvres. Quand il est attaqué dans ses mæurs ou dans sa conduite, le meilleur moyen de le défendre, c'est de donner l'histoire de sa vie ; c'est ce qu'a fait M. *** à l'égard de Voltaire , et les amis de ce grand écrivain doivent lui en savoir quelque gré. Toutefois nous ne pouvons nous empêcher de faire observer que sa brochure, quoiqu'agréable pour les amis de la philosophie , produira peu d'effet ; ceux qui auront pu lire sans rire le mandement des vicaires-généraux , ne liront point la brochure qui le réfute , et ceux qui liront cette brochure n'auront probablement lu le mandement que pour en rire.

- Essais sur quatre grandes questions politiques i par M. Scheffer. (Brochure in-8o. de 63 pages.) L'auteur traite, 1o. de l'impossibilité d'asservir une grande nation; 20. des secours étrangers que la France pourrait trouver si son indépendance était menacée; 30. des moyens de créer la coalition des peuples ; 4°. des moyens de défense que la France doit chercher en elle-même. On connaît déjà quelques écrits de M. Scheffer , et l'on peut juger de celui-ci par ceux qu'il a déjà publiés..

- Le Paysan et le Gentilhomme. (Brochure in-80. de 15.1 pages.) Cet ouvrage est une sorte de roman politique , dialogué, dans lequel l'auteur a mis en scène un émia gré rentré avec un honnête paysan du village dont il était

jadis seigneur. Il se recommande par l'extrême fidélité des portaits qui y sont tracés.

- Lettre à M. Clausel de Coussergues, sur l'inquisition d'Espagne, par M. Llorente. ( Brochure in-80. de 42 pag. , chez Delaunay , libraire au Palais-Royal. ) Tel est le titre de l'une des brochures auxquelles a donné lieu la motion faite à la dernière session de la chambre des députés, de retirer aux réfugiés Egyptiens, Espagnols et Portugais les secours que leur accorde la France. L'objet de cette brochure est de relever l'erreur dans laquelle sont tombés plusieurs écrivains, en parlant de l'inquisition d'Espagne. M. Llorente y a fait l'énumération des personnes condamnées par ce tribunal depuis 1481 jusqu'en 1808. En voici le nombre en résumé;

Brûlés en personne ....... 34,382
Brûlés en effigie. ........ 17,690
Condamnés à la réclusion ..... 291,450

Nombre des victimes........ 343,522 Nous nous proposions de parler dans ce volume de la motion qui a donné lieu à cette brochure. Le défaut d'espace ne nous l'a pas permis.

FIN DU TOME SECOND.

CONTENUES DANS CE VOLUME.

Ire. PARTIE. — Matières générales.
De l'organisation sociale considérée dans ses rap-

ports avec les moyens de subsistance des peuples. Pag. 1 CONSIDÉRATIONS.sur l'état présent de l'Europe, sur

les dangers de cet état , et sur les moyens d'en
sortir.

.: 67 Ile. PARTIE.-Ouvrages scientifiques et littéraires. Manuel électoral à l'usage de MM. les électeurs

des départemens de la France , par un Électeur
éligible. — Candidats présentés aux électeurs de
Paris pour la session de 1817 , par un Électeur du
département de la Seine.

107 TRAITÉ d'économie politique, ou simple exposition

de la manière dont se forment, se distribuent et se
consomment les richesses, 3e. édit. , par M. Jean-
Baptiste Say.

169 Des Nations et de leurs rapports mutuels : ce que ces

rapports ont été aux diverses époques de la civili-
sation ; ce qu'ils sont; quels principes de conduite

en dérivent; par A. Thierry.
Ille. PARTIE. - Actes de gouvernement.
GOUVERNEMENT de France. De la loi qui suspend

provisoirement la liberté des écrits périodiques. . 246

112

Pétition à la la Chambre des députés, sur la garde nationale.

321 PÉTITION de plusieurs Élèves de l'Ecole de droit de

Rennes, à la chambre des députés, sựr l'ordonnance du 15 février 1817 , et sur l'arrêté pris par

la commission nommée par la même ordonnance. 124 De deux circulaires du préfet du Bas-Rhin , aux

maires de ce département. IVe. PARTIE. - Petite revue. MATIÈRES religieuses.

344 OUVRAGES NOUVEAUX.

371

[ocr errors]

FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.

60612252

« PreviousContinue »