Page images
PDF
EPUB

RELATION

DE LA

LOUISIANNE

O U

MISSISSI PI.

Ecrite à une Dame, par un Officier de Marine.

JO

Obeis, Madame, à la commiffion que vous me donnés de vous faire conoître un Païs qui merite toute vôtre curiofité, & qui peut dévenir un jour le Perou de la France. Mais en même tems je fuis très-faché de ne pouvoir parler de tout comme témoin. J'ofe cependant vous affûrer, fans craindre le démenti, que fi ma petite Rélation n'eft pas complette, elle fera du moins fidelle. Pendant près de quatre mois que j'ai été à la Louiliane, j'ai examiné tout ce que j'ai pu par moi même: Les témoignages des Officiers de la Colonie, & des Voyageurs les plus fenfés que j'ai conciliés font des garants fûrs du refte.

Il femble que vous me démandiés un Journal éxact de ma Campagne: Souvenez vous, s'il vous plaît, Madame, que je vous

[ocr errors]

ai vû lire le voyage le mieux écrit que nous
ayons, & paffer, en le lifant, le détail de
ce qui fe faifoit chaque jour, dans le Vaif-
feau où étoit embarqué l'Auteur. Si Mr. l'Abé
de Choify n'a pû égayer une matiere fi fé-
che, au point de la faire goûter à une fem-
me d'efprit, que pouriez-vous attendre de
moi? & fi vous m'avez refufé cent fois
le plaifir de vous entretenir de chofes très-
intereffantes, écouteriés -vous avec patien-
ce ce qu'il y a de plus ennuyeux ? Sachez-
moi donc gré, de vous faire aborder tout
d'un coup au Miffiffipi, fans vous expofer à
l'ennui d'un voyage qui n'eut aucuns éve-
nemens extraordinaires: Nous y moüillâ-
mes, après un de ces coups de vent de Nord
furieux qui font fort ordinaires à cette cô-
te, dans l'hiver. Voulez-vous, Madame,
en voir la defcription, pour mieux goûter
le plaifir d'être àterre? Si j'employe dans
ma Rélation quelques termes de Géogra
phie; c'eft que je fçai qu'ils n'ont rien d'obf-
cur pour vous. Nous étions deux Vaisseaux
du Roi de compagnie* le Ludlov, & le Paon,
dont Mr. de Lepinai, nommé par le Roi au
gouvernement de la Louifiane, avoit le
commandement, jufqu'à fon arrivée.
7. & le 8. de Mars, nous n'étions qu'à
40. lieües de l'Ifle Daufine. Un vent de
Sud affez frais, nous faifoit faire tranquil-
lement nôtre route, lorfqu'à l'approche de
la nuit, il augmenta fi fort, avec de la
pluye & du Tonnerre, que nous fumes con-
traints de ferrer toutes nos voiles, crain-
te qu'il ne nous forçât à terre: Il étoit fi

Le

C'est un nom Anglois.

violent, que nous jugions faire deux lieües par heure, quoi que fans voiles; mais ce n'étoit que le prélude de ce qui nous arriva après minuit. Ce vent forcé se jetta tout d'un coup avec impetuofité au Nord: Comine il nous éloignoit de la côte, nous mîmes le côté au vent fans voiles. Les deux Vaiffeaux fe perdent de vûë & fe féparent. Les flots que le vent de Sud avoit agités, fe trouvant combattus par un vent oppofé & furieux, fe groffiffent. Une pluye & un tonnerre affreux nous furprennent: l'horreur d'une nuit obfcure qui n'étoit illuminée que par les éclairs, la galerie de nôtre Vaiffeau emportée par un coup de Mer, une Mer profonde & élevée, qui fe déploye de moment en moment dans le Vaiffeau; enfin, une Tempête à peu près pareille à celle que Cefar efluye dans Lucain.

Où les flots coup fur coup élancez dans les airs Vont prefque dans la nuë éteindre les éclairs.

"

Cela ne fut pas fi loin, Madame. Je vous vois déja révoltée contre l'hyperbole. Tant de fracas jetta bientôt l'épouvante dans l'efprit de ceux qui ne connoiffoient pas Neptune tout entier; nos paffagers furtout furent vivement effrayez. Des promeffes faites au Ciel la confeffion, tout fut employé pour l'appaifer: Une jeune femme de celles qui paffoient dans nôtre Vaiffeau, m'avoua cependant, que la contenance af fûrée qu'elle remarquoit dans les Officiers, lui donnoit autant d'efpérance que fes Actes de Contrition. Il eft vrai qu'ayant tous A 2 vû

ai vû lire le voyage le mieux écrit que nous ayons, & paffer, en le lifant, le détail de ce qui fe faifoit chaque jour, dans le Vaiffeau où étoit embarqué l'Auteur. Si Mr. l'Abé de Choify n'a pû égayer une matiere fi féche, au point de la faire goûter à une femme d'efprit, que pouriez-vous attendre de moi? & fi vous m'avez refufé cent fois le plaifir de vous entretenir de chofes trèsintereffantes, écouteriés -vous avec patience ce qu'il y a de plus ennuyeux ? Sachezmoi donc gré, de vous faire aborder tout d'un coup au Miffiffipi, fans vous expofer à l'ennui d'un voyage qui n'eut aucuns évenemens extraordinaires: Nous y moüillâmes, après un de ces coups de vent de Nord furieux qui font fort ordinaires à cette côte, dans l'hiver. Voulez-vous, Madame, en voir la defcription, pour mieux goûter le plaifir d'être àterre? Si j'employe dans ma Rélation quelques termes de Géogra phie; c'eft que je fçai qu'ils n'ont rien d'obfcur pour vous. Nous étions deux Vaisseaux du Roi de compagnie* le Ludlov, & le Paon, dont Mr. de Lepinai, nommé par le Roi au gouvernement de la Louïfiane, avoit le commandement, jufqu'à fon arrivée. Le 7. & le 8. de Mars, nous n'étions qu'à 40. licües de l'Ifle Daufine. Un vent de Sud affez frais, nous faifoit faire tranquillement nôtre route, lorfqu'à l'approche de la nuit, i augmenta fi fort, avec de la pluye & du Tonnerre, que nous fumes contraints de ferrer toutes nos voiles, crainte qu'il ne nous forçât à terre: Il étoit fi vio

* C'est un nom Anglois.

[ocr errors]
[ocr errors]

violent, que nous jugions faire deux lieües par heure, quoi que fans voiles; mais ce n'étoit que le prélude de ce qui nous arriva après minuit. Ce vent forcé fe jetta tout d'un coup avec impetuofité au Nord: Comine il nous éloignoit de la côte, nous mîmes le côté au vent fans voiles. Les deux Vaiffeaux fe perdent de vûë & fe féparent. Les flots que le vent de Sud avoit agités, fe trouvant combattus par un vent oppofé & furieux, fe groffiffent. Une pluye & un tonnerre affreux nous furprennent: l'horreur d'une nuit obfcure qui n'étoit illuminée que par les éclairs, la galerie de nôtre Vaiffeau emportée par un coup de Mer, une Mer profonde & élevée, qui fe déploye de moment en moment dans le Vaiffeau; enfin, une Tempête à peu près pareille à celle que Cefar effuye dans Lucain.

Où les flots coup fur coup élancez dans les airs
Vont prefque dans la nuë éteindre les éclairs.

Cela ne fut pas fi loin, Madame. Je vous vois déja révoltée contre l'hyperbole. Tant de fracas jetta bientôt l'épouvante dans l'efprit de ceux qui ne connoiffoient pas Neptune tout entier; nos paffagers furtout furent vivement effrayez. Des promeffes faites au Ciel, la confeffion, tout fut employé pour l'appaifer: Une jeune femme de celles qui paffoient dans nôtre Vaiffeau, m'avoua cependant, que la contenance affûrée qu'elle remarquoit dans les Officiers, lui donnoit autant d'efpérance que fes Actes de Contrition. Il eft vrai qu'ayant tous A 2 vû

« PreviousContinue »