Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

dans le paradis terrestre, ils devaient y jouir d'une parfaite et constante félicité. Le démon, sous la forme d'un serpent, les tenta : l'orgueil les séduisit. Ils voulurent connaître le bien et le mal, et manger le fruit défendu : ils succombèrent. Leur chute fut punie par l'exil : leurs corps célestes devinrent sujets à la douleur et à la mort. Ils sortirent du lieu de délices qui les avait vus naître, sans espoir d'y retourner jamais; et leur âme, privée de l'appui divin , fut depuis exposée aux séductions des sens, à l'entraînement des passions. Tous les peuples, en regrettant l'âge d'or , semblent conserver quelques antiques images de la perfection primitive de l'homme, de la félicité qu'il'a perdue, et du jardin dont il s'est yu banni.

Bientôt la terre se peupla , et les premiers en- Mort d'Abol fans d’Adaml’ensanglantèrent par le premier crime. L'innocent Abel , le féroce Caïn, donnèrent le premier exemple des vertus et des vices qui ont partagé l'empire då monde. Le ciel reçut les offrandes d’Abel, et rejeta celles de Caïn. Caïn, n'écoutant que sa fureur, tua son frère. Ce premier homicide fut puni par une réprobation éternelle*.

Caïn, poursuivi par la vengeance divine et par les tourmens de sa conscience, chercha vainement, en errant d'asile en asile, à calmer son effroi et à fuir la haine du genre humain. Partout il trouvait

* An du monde 128.--Avant Jésus-Christ 3876.

la colère céleste; partout l'image de son frère le poursuivait. Ses enfans , objets, ainsi

que

lui , du courroux divin, se laissèrent entraîner

par
les

passions et les vices. Ils fondèrent des Etats , inventėrent les arts et introduisirent le luxe sur la terre. Seth et sa nombreuse famille échappèrent à cette dépravation : ils demeurèrent fidèles à Dieu et à la vertu. Hénoch se distingua tellement par la pureté de ses moeurs et la sainteté de sa vie, qu'excepté de la loi commune, Dieu l'enleva , dit-on, dans le

ciel sans lui faire subir la mort. Le déluge.

Le mélange des enfans du ciel et des enfans des hommes, c'est-à-dire des bons et des méchans, répandit la corruption dans le monde. La vertu fut immolée aux passions, la vérité à l'erreur; on oublia l'Etre suprême; l'idolâtrie et le crime régnèrent, et la perversité devint telle que Dieu résolut de détruire le genre humain. La terre fut sub

mergée : tout perit sous les eaux*. Noé seul et sa de Noe famille, dont les vertus avaient trouvé grâce devant l'Éternel, se sauvèrent dans l'arche

que

le patriarche avait construite par l'ordre céleste. .

Voilà tout ce qu'on nous ont appris les auteurs sacrés de l'histoire des mille six cent cinquante-six années qui se sont écoulées depuis la création jusqu'au déluge. Les différens peuples de la terre ont presque tous conservé la tradition de ce grand désastre, et néanmoins leurs fables historiques ne

* An du monde 1657.-Avant Jésus-Christ 2347.

L'arche

sont pas toujours d'accord entre elles. Cependant elles attestent toutes que,

dans l'enfance du monde, l'homme était plus heureux , que sa félicité était le fruit de ses vertus et de sa piété, et que les criminels déréglemens dn genre humain devinrent la cause de sa perte.

CHAPITRE SECOND.

La tour de Babel – Fondation de Ninive par Nembrod. — VO

cation d'Abraham.

La tour de Babel.

Les trois enfans de Noé, Sem, Cham et Japhet
ou Japet, repeuplèrent le monde. Le souvenir de
Japet s'est conservé dans l'Occident comme celui
de Cham en Egypte, et celui de Sem chez les
Hébreux.

La civilisation, la culture, l'industrie firent
des progrès; mais la corruption s'étendit comme
elles. Les descendans de Noé, dans leur orgueil,
voulurent s'approcher du ciel , et bâtirent la
tour de Babel. Dieu confondit leur folle présomp-
tion *. Il leur donna des langages différens : ils ne
s'entendirent plus , se séparerent, et prirent pour
rois et pour chefs les chasseurs les plus forts et les
plus adroits d'entre eux.

La vie de l'homme s'abrégea. Les héros, d'abord célèbres par leurs combats contre les animaux féroces, cherchèrent bientôt une gloire moins utile, en combattant des hommes. Le fer qui , dans ces premiers temps, avait couvert la terre de moissons, l'inonda de sang. Nembrod fut le premier

* An du monde 1757.— Avant Jésus-Christ 2247.

[ocr errors][ocr errors]

de Ninive,

conquérant; il fonda Ninive. Les Chaldéens étu- Fondation dièrent les astres. Les Egyptiens fondèrent quatre royaumes. Comme on rapporte à cette époque le commencement de la législation égyptienne et la construction des pyramides, on peut juger de la rapidité des progrès de la population et des lumières. Mais ces lamières, en éclairant la terre, inspirèrent à ses habitans un orgueil qui les aveugla , et leur fit perdre de vue la première et la plus importante des vérités. Ils oublièrent la divinité, quittèrent le culte spirituel pour le culte matériel, et adorèrent les idoles qu'ils avaient créées. Cet Vocation aveuglement fut cause de la vocation d’Abraham.

Dieu choisit ce pieux descendant de Sem pour conserver son culte chez un peuple qu'il destinait à le répandre un jour sur le monde entier. La vocation d'Abraham eut lieu l'an 2083 du monde, mille neuf cent vingt-un ans avant Jésus-Christ.

wwwwwwww

« PreviousContinue »