Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

même: Crevant , Humières & Brigneul de même.

D. L'écartelé en fautoir eft-il plus rare ?

R. Beaucoup plus rare : il y en a a néanmoins quelques exemples.

D. Quels sont ces exemples ?

R. Blanc en Dauphiné, écartelé en sautoir d'argent & d'azur.

Bagny à Florence, écartelé en sau. toir d'or & d'azur. Bazu en Bourgogne

écartelé en sautoir d'argent & de fable.

D. Après avoir appris ces armoiries de figures simples, quelles jugez-vous à propos que je doive remarquer ?

R. Celles qui ont les mêmes piéces d'hermine & de vair , & celles qui sont engrêlées , échiquetées , ondées, bandées , chevronées , &c. car tout cela contribue à fixer l'imagination sur ces fortes de figures.

D. Faites-moi la grace de m'en donner des exemples ?

R. Très-volontiers.

Montgascon, de gueules au chef de vair : Fougerolles de même.

Escars, de gueules au pal de vair.

Bours, de gueules à une bande de vair.

[ocr errors]
[ocr errors]

Annebaut, de gueules à la croix de Vair.

Arod en Beaujolois, d'or à la fafce airée.

Illigni , 'de gueules à l'orle de vair.

Varax en Bresse, écartelé de vair & de gueules.

Ognies en Picardie , de sinople à la fasce d'hermine.

La Chapelle de gueules à une fasce d'hermine.

Montbrun en Normandie , d'azur à la bande d'hermine.

La Pallu en Bresse, de gueules à la croix d'hermine.

La Rivière en Guienne, & Ghiftelles au Pays-bas , de gueules au chevron d'hermine.

D. Voilà de quoi remplir la mémoire d'un bon nombre de Maisons par leurs armoiries?

R. Vous pouvez après cela vous accoûtumer insensiblement à connoître les Maisons qui portent fascé, pallé, bandé, burelé, échiqueté, lozangé fretté, fuzelé, &c. & les chefs, les bandes, les faíces, les croix, échiquetées , lozangées.

D. Cette méthode est aisée, & foullage l'imagination.

[ocr errors]

R. Il est vrai ; mais si vous voulez vous en rendre l'usage encore plus facile , il faut vous même dessiner ces armoiries , & y mettre les couleurs & les noms; vous verrez par expérience que cela contribuera beaucoup à fixer l'imagination.

D. Quelles sont les plus difficiles à retenir

R. Celles qui ont trop de ressemblance les unes avec les autres , & qui sont trop multipliées.

D. Qui font-elles ?

R. Toutes celles d'un seul lion: car le nombre en eft fi prodigieux , qu'il y a peut-être plus de six cens Maisons qui ne portent qu'un lion: ainsi vous en trouverez trente qui portent d'azur au lion d'or , de gueules au lion d'argent, d'argent au lion de fable , &c.

D. Que faut-il faire pour ne pas y être trompé ?

R. Il faut observer cinq ou fix choses qui vous aideront à les distinguer.

1. Qu'il y a des lions seuls qui sont écartelés avec d'autres armoiries:

Les Alberts de Luines écartélent le lion de leurs armoiries avec les macles de Rohan.

a

Les Durfort, Duras ou Durasfort écartèlent le leur avec un quartier d'argent à la bande d'azur.

Celui de la Cauchie en Boulonois eft écartelé avec Estrée.

Celui de Grammont avec les fasces ondées de Toulongeon, & les dards d'Afte,

2. Il y a des différences à observer en ces lions : celui du Luxembourg & celui de Bournonville ont la queue dou

. ble, fourchée & passée en fautoir : ce sont des différences qui distinguent Luxembourg , ou Limbourg , ou Bohè- . me qui portent de gueules au lion d'argent à la queue fourchée & passé en fautoir, d'avec Cliffon, Grammont

, en Bugey , Ponceton, &c. qui portent de gueules au lion d'argent : cette queue double & fourchée est la différence.

C'est la même différence entre les armoiries de Bournonville, & de la Chaise en Forez : ils portent l'un & l'autre de sable au lion d'argent couronné, armé & lampaflé dor: mais celui de Bournonville a la queue fourchée, ce que n'a pas l'autre. De cette Maison sont M.le:Comte de Sousternon, & M. le Comte de la Chaise , Capitaine

[ocr errors]
[ocr errors]

de la porte du Louvre, M. le Marquis son fils , & feu le R. P. de la Chaise , Çonfesseur du Roi, son frère.

3. Il y a des lions affez distingués d'eux-mêmes pour être reconnus, comme les lions d'hermines, de vair , les lions échiquetés , lozangés, bandés, coupés , posés , partis, écartelés.

4. Il y a des situations & des dispofitions qui ne servent pas moins à distinguer les armoiries & à les rendre singulières comme les lions accroupis couchés , passés en sautoir , adossés af. frontés , mis l'un sur l'autre.

D. Que dites-vous des armoiries parlantes ou équivoques aux noms ?

R. Quelles sont presque les plus an. ciennes , & qu'il n'en est point de plus aisées à retenir.

D, Quelles sont les Maisons de France qui ont des armoiries parlantes?

R. Les quatre célébres de Picardie Ailly , Mailly , Tanques & Crequy: la Tour d'Auvergne , la Tour du Pin, la Tour S. Vidal, la Tour de Gouvernet, Ray, Pontevez, Pontis, Pontac; Orgemont, Roquelaure , Arpajon, Maugiron, Pellevé , Virieu , le Loup, Berbify, la Croix , Tiercelin , Chevrier s. Mauris , Salmes, Retel, Nogaret

[ocr errors]

9

« PreviousContinue »