Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

pal de gueules, brochant sur la rose

d'en bas. 12. De Francs en Mâconnois, d'azur à

une tierce d'argent mise en barre, au canton dextre de l'écu, & une

cottice d'argent brochant sur le tout, 13. Vieux-bourg , d'azur à la fasce chargée à dextre d’un T. de sable,

&à feneftre d'une molette de même. 14. Bourdaloue en Berry, d'azur au

lion d'or, couronné & regardant un soleil de même au canton dextre

du chef. 15. Villeneuve en Provence, de

gueules freté de lances d'or , les claires voies remplies d'écusson de même & sur le tout un écuffon d'azur à une

fleur-de-lys d'or. 16. Villars en Lyonnois , dont le Duc

de ce nom, d'où sont sortis cinq Archevêques de Vienne en Dauphiné, d'azur à trois molettes d'or , au chef

à d'argent, , chargé d'un lion passant

de gueules. 17. Lamoignon originaires du Niver,

nois , lozangé d'argent & de fable ,

au franc canton d'hermine. 18. Suirot en Poitou, gironné de gueu

les & d'argent de huit piéces , le premier & quatriéme giron d'argent

[ocr errors]
[ocr errors]

2

[ocr errors]

chargés de trois pals de gueules, le deuxiéme & troisiéme , de trois far

ces. 19. Briffonnet, d'azur à la bande com

ponné d'argent & de gueules de fix piéces , le premier compon

de

guellles , chargé d'une étoile d'or & senestré d'un autre de même, au can

ton feneftre du chef. 20. Marans ou Prefligny, fafcé, contre

fascé d'argent & d'azur , au chef palé,contrepalé de même , flanqué d'a

à deux girons d'argent, & sur le tout, un écusson d'argent. Un vieux armorial imprimé l'an 1530.

dit d'or & d'azur au chef parti.
Au chef palé , contrepalé , fafcé, con-

trefafcé,
A deux cantons gironnés,
Et un écu d'argent parmi ,
Sont les armes de Pressigny.

و

[ocr errors]

zur ,

[ocr errors]

X X XIII.

LEÇON.

D. A

les principes de l'art héraldique,

& de la science du Blason, je voudrois bien en connoître l'usage & la pratique pour toutes les personnes qui ont droit de porter des armoiries

[ocr errors]

& qui font de conditions diverses dans · l'Ordre de la Nobleffe.

R. C'est-à-dire , que vous voulez apprendre les diverses espéces d'ornemens qui accompagnent les armoiries, & qui marquent les dignités , & l'état ou la condition des personnes. Je veux vous satisfaire sur ce point ; & vous donner les armoiries du Pape des Cardinaux, des Archevêques & des Evêques ; des Abbés, des Prieurs, des Protonotaires & autres Ecclésiastiques; du grand Maître de Malthe, des Pilliers de l'Ordre, Grands-Croix, Commendeurs, &c. des Chevaliers Teutoniques, des Chevaliers de Chrift, de Saint Lazare , des anciens Commen. deurs de S. Antoine , &c.

D. Ce font là les dignités Eccléfiastiques. Je voudrois qu'ensuite vous me donnassiez les politiques & les militaires : Des Empereurs, des Rois , des Princes, des Chefs des Républiques, des Ducs , Marquis, Comtes , Vicomtes, Barons , Seigneurs , &c. des Chevaliers., Premiers Présidens , Présidens à Mortier, des Chevaliers des Ordres du Roi,des Chevaliers de S. Louis, des anciens Chevaliers, des Connétaples, des Maréchaux de France, du

grand

du grand

grand Maître de l'Artillerie , du Colonel de l'Infanterie Françoise , du Général de la Cavalerie Ecuyer , &c. R. Sur tout cela je n'ai

que

des exemples à vous donner , c'est-à-dire, des figures où ces ornemens soient réprésen, tés avec la manière de les déchiffrer.

D. C'est cela même que j'attends de vous, avec la pratique des armoiries des personnes nobles du sexe.

R. C'est-à-dire , des Dames : celles des Impératrices, des Reines, des Princeffes , des Ducheffes , des Marquises , des Comtesses & des Baronnes, ont les mêmes ornemens que leurs maris. Je veux dire quant aux couronnes, man teaux , &c. car il y a des ornemens qui

: ne leur conviennent pas , comme font les casques, les colliers des Ordres de Chevalerie , &c. Cependant les femmes des Maréchaux de France, quand elles portent leurs armoiries accolées à celles de leurs maris, mettent les bâtons en fautoir derrière les deux écus accolés , & les Chancelières font la même chofe des masses. ; D. Et les filles comment doivent-elles porter les leurs

M

[ocr errors]

.. R. Elles ont pris la coûtume en France de les mettre en lozanges. Cet ufage est venu des Pays-bas.

Ď. Les Abbesses, les Prieures & les Religieuses,comment les portent-elles?

R. Indifféremment ou en lozanges, ou dans un écusson. Les Abbesses les accollent d'une croffe , d'un chapelet, d'une couronne d'épines, d'une guirlande de fleurs...

D. Les veuves n'ont-elles point de marques particulières ? - R. Elles y mettent assez souvent des cordelières.

D: Et les femmes mariées ?

R: Des palmes qui font le symbole de l'amour conjugal. : D. Venons maintenant aux exemples, fi vous le voulez bien? OR. Je le ferois très-volontiers, mais pour vous délivrer de la peine d'apprendre ce grand nombre d'exemples, & pour ne pas groffir ce livre , vous n'avez qu'à prendre le jeu de cartes du Blafon où vous trouverez des exemples de toutes ces pratiques différentes pour la France, Pltalie , l’Espa

- ' gne & l'Allemagne , &c? Je n'aurai à vous donner ici que des exemples de

« PreviousContinue »