Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]

mées. Le tuyau d'une de ces pipes fe mettoit dans l'anus , on les abouchoic

par leur fourneau, & l'on foufloit

par

l'extrémité du tuyau de l'autre pipe. L'on ne carda point à perfectionner une opération que l'on regardoit dès-lors comme fort utile: Les Anglois inventerent un instrument très-commode dont Bartholin donne la figure & la description.

Cette machine est composée d'une canule (a), d'un tuyau flexible fait avec du cuir roulé & maintenu par un fil de laiton tourné en spirale (b), d'une boëte d'yvoire ou de bois. (c), dont le couvercle est surmonté dans .fon milieu d'un tuyau de deux ou trois pouces de longueur (d); ce .tuyau est percé dans toute sa lon

que

le couvercle dont il est une continuité;, & fon extrémité ressemble à l'embouchure d'une trompette. La boite doit être

gueur de même

que

doublée de fer blanc, & avoir ainsi

sa doublure un trou pour le paffage de la fumée dans le

tuyau

de cuir.

J'ai fait faire cette machine für celle que m'avoit prérée un Chirurgién d'Hambourg qui écoic à Paris il y a quelques années. Il se

pro. curoit la liberté du ventre deux out trois fois par semaine avec cet instrument. La boite contenoit deux onces de tabac. Il en mettoit à moitié, c'étoit fại dole ordinaire; il d'oubloit quelquefois par récréation , comme ceux qui ont du goût à tirer la fumée du tabac par la bouche.

L'ufage de cet instrument est de venu commun en Hollande', où il a été perfectionné par M.* Mussenbroeek. M. Henderik Labée, Chirurgien à Rotterdam a eu la bonté d'aller à Leyde à ma priére pour voir la machine de M. Muffenbroeek ;

il me mande que la différence qui se trouve entre cette machine & celle qu'il a vue chez moi, c'est que dans celle de Leyde la boëre où l'on met le tabac & le feu , fe monte par une vis à la partie inférieure du tuyau de cuir ; elle est près de l'anus : par ce moyen la fumée ne parcourt pas toute l'étendue du grand tuyau , & elle entre plus chaudement dans les intestins. Il y a de plus dans cette boëte un espace qui reçoit la fumée, enforte

que quand on cesse de souffler par

de cuir, afin de reprendre haleine , la fumée ne remonite point à la bouche ni au njez du fouffleur, comme cela arrive avec la machine ordinaire ; mais c'est un perit inconvénient.

L'irritation que causent aux intestins la chaleur & l'âcreté du tabac, produit un effet admirable fur les Noyés : mais la faignée, fi on peut la

le tuyau

[ocr errors]

faire préceder, assurera le succès de l'opération de la fumée du tabac. La faignée ne doit pas être regardée comme un secours. accesloire, elle est essentiellement indiquée pour débarrasser le cerveau qui est le.

. premier mobile de l'economie animale. On ne peut saigner trop promptement un. Noyé. M. Bruhier qui a recueilli avec tout le zéle imagina: ble ce qui a été dit avant lui: sur. les Noyés, assure que M. Silva conseilleroit la saignée du. pied, &.M.. Tralles celle de la jugulaire. Il ne prend point. de. parti , ne voulane point, dit il,, décider en faveur de l'un & de l'autre de ces deux Auteurs. Cette décision paroît néanmoins aussi: utile, qu'elle est peu embarrassante. Il est question de dégager les vaisseaux: du cerveau suffoqués par l'abondance du: sang qu'ils contiennent, c'est: ee: que. la faignée du pied. ne peut

« PreviousContinue »