Page images
PDF
EPUB

et Napoléon. Les Français s'emparent de la ville.

13 MARS. Proclamation du général Blucher, datée de Laon, pour détromper les Français sur les mensonges répandus par Napoléon et ses agens. 14. Prise de la Ferté

par

Blucher. Entrée des Autrichiens dans Bourg-enBresse.

-Entrée solennelle du duc d'Angoulême à Bordeaux.

15. – Arrivée de l'empereur de Russie et du roi de Prusse à Troyes.

Combat de la flotille italienne du lac de Garda contre les Autrichiens.

- Proclamation du duc d'Angoulême aux Bordelais, dans laquelle il exprime sa reconnoissance de leur amour pour le roi son oncle.

16. - Déclaration des puissances alliées sur la rupture du congrès de Châtillon-sur-Seine.

18. - Le quartier-général des trois monar. ques est à Nogent-sur-Seine.

-Combat de Saint-George, entre le général Bianchi et Augereau.

19. — Le quartier-général des trois monarques est à Bar-sur-Seine.

Le général Winzingerode reprend Reims.
Les alliés prennent Châlons.

[ocr errors]

2.

. 19 MARS. Arrivée de Monsieur , frère da roi, à Nancy

Prise de Mâcon par le général Pannetier, et de Chambéri par les généraux Marchand et Desaix.

20. Combat de Luxonet, entre Bianchi et Augereau.

- Combat de Plancy-sur-Aube, entre Blucher et Napoléon.

Combat de Tarbes, entre Wellington et Soult.

Le quartier-général des trois monarques est à Bar-sur-Aube.

- Bataille d'Arcis-sur-Aube, du prince-royal de Wurtemberg; marche de Napoléon sur Vitry, Saint-Dizier et Joinville.

Entrée des alliés dans Lyon.

Proclamation de Monsieur , frère da roi, datée de Nancy.

23. - Entrée du prince de Schwartzenberg à Pongy

La grande armée alliée passe l'Aube et marche sur Châlons.

- Les Français abandonnent le fort de l'Écluse.

24 - Le quartier-général de l'empereur d'Autriche est à Châtillon.

25. Le quartier-général de Blucher est à Thiby.

[ocr errors]

!

[ocr errors]

25 MARS. Bataille de Fère-Champenoise,entre le prince-royal de Wurtemberg et les corps de Marmont et de Mortier.

Arrivée de l'empereur d'Autriche à Dijon.

26. — Le quartier-général des monarques alliés et du prince de Schwartzenberg est à Treffaus; celui du maréchal Blucher à Montmirail.

- Les corps d’York et de Kleist s'emparent de la Ferté-Gaucher.

-Affaire de la Chapelle-Véronge, du prince. royal de Wurtemberg. - Prise de Gand par le général Maison.

Prise de Saint-Etienne par le prince de Cobourg.

27. - Le quatier-général des monarques alliés et du prince de Schwartzenberg est à Coulommiers ; celui du maréchal Blucher à la Ferté-sous-Jouare.

-Combat de Saint-Dizier, entre Napoléon et Winzingerode.

Évacuation de Gand par les Français. 28. — Combat de Claie, du général York.

Entrée des alliés dans Meaux, comba sanglant.

Napoléon charge un aide-de-camp de porter au ministre de la guerre,

l'ordre de aire sauter le magasin à poudre de Grenelle, contenant quatre cent milliers de poudre , cing millions de cartouches d'infanterie, vingt. cinq mille gargousses à boulet, trois mille obus chargés, etc.; heureusement que le ministre de la guerre (Clarck), n'a pas fait exécuter cet ordre barbare.

28 MARS. Capitulation du quartier du Mein et de la ville de Wurtzbourg.

Départ de Marie-Louise et de son fils pour Blois, pour y établir le gouvernement; les ministres et une partie des conseillers d'état la suivent; une quantité de voitures chargées d'or, d'argent et objets précieux, l'avoient précédée; mais plusieurs ont été depuis arrêtées et ramenées à Paris.

29. -- Proclamation de Joseph Buonaparte en qualité de lieutenant-général de l'enipire, assurant aux Parisiens que l'armée ennemie , qui marche sur Paris, n'étoit composée que de débris des armées alliées, et que l'empereur, son frère, manquvroit sur ses derrières pour les surprendre, avec une armée de quatre-vingt mille hommes: il engageoit en conséquence les Parisiens à se défendre ; mais le vrai but de cette proclamation étoit pour lui donner le temps de se sauver avec des trésors, ce qu'il effectua le lendemain 30.

- Assemblée des notables à Amsterdam ; le prince souverain, accompagné des princesses

[ocr errors]

โ la

douairieres, de la princesse son épouse et de ses deux fils, y assistoient; le prince souverain prononce un discours.

29 Maks. Passage de la Marne, à Meaux, par grande armée alliée.

30. Bataille de Montmartre, Pantin , Romainville, Saint-Denis et la Butte-Chaumont, depuis quatre heures du matin jusqu'à cinq du soir ; l'armée française a capitulée.

Proclamation du prince de Schwartzenberg aus habitans de Paris: «Les armées alliées se trouvent devant Paris ; le but de leur marche vers la capitale est fondé sur l'espoir d'une réconciliation sincère et durable avec elle. Depuis quinze ans l'Europe est inondée de sang et de larmes ; les tentatives faites pour meltre un terme à tant de malheurs ont été inutiles ; les souverains alliés cherchent de bonne-foi une autorité salutaire en France, qui puisse cimenter l'union de toutes les nations et de tous les

gouvernemens. C'est à la ville de Paris qu'il appartient, dans les circonstances actuelles, d'accélérer la paix du monde, etc. Parisiens, vous connoissez la situation de votre patrie ; la conduite de Bordeaux, l'occupation amicale de la ville de Lyon, les maux attirés sur la France, et les dispositions véritables de vos concitoyens; la conservation et la tranquillité de votre ville seront l'objet des soins et des mesures que

les

« PreviousContinue »