Page images
PDF
EPUB

ritime. Ordre dans lequel ces
questions se sont produites. I, 298
et suiv.

R

PROXÈNES, sorte d'agents consulaires

à l'étranger, chez les Grecs. I,

186.
PRUD'HOMMES DE LA MER. Voyez

Juridictions commerciales et ma-

ritimes.
PRUSSE. Comment la Prusse a pris

place parmi les grands États euro-
péens. I, 523. II, 133, 134. – Elle
applique toutes ses ressources à
son établissement militaire au lieu
de les diviser entre une marine et
des armées. I, 523.

Elle se
montre favorable aux droits de la
neutralité maritime. II, 148, 149,
263, 265, 302. (Affaire de l'em-
prunt Silésien. II, 148). — Accepte
sa première le principe de l'aboli-
tion de la course. II, 266. Son
adhésion aux deux ligues des neu-

tres. II, 263, 342.
PTOLÉMAïs. Cette ville est prise et
reprise par les croisés. I, 234, 236.

Retombe au pouvoir des musul-
mans. I, 244.
PTOLÉMÉE Philadelphe construit le

port de Bérénice. 1,100.
Publicistes. Études sommaires sur

les écrits de quelques publicistes.
II, 11 à 124; 267 à 294; 355 à 362.

Azuni, II, 357.
Ayala. II, 29.
Bynkershoeck. II, 58.
Galiani. II, 283.
Gentilis. II, 33.
Grotius. II, 39 et 92.
Hübner. II, 82.
Lampredi. II, 268.
Leibniz. II, 54.
Mably. II, 74.
de Martens (G.). II, 358 .
Montesquieu. II, 67.
Pufendorf. II, 49.
Rayneval. II, 355.
Selden. II, 46 et 92.
Soto. II, 22.
Suarez. II, 25.
Vattel. II, 77.
Victoria. II, 11.
Wolf. JI, 69.

3

-

Zouck. II, 47.
PUFENDORF (Samuel de). Fonde l'en-

seignement de la science du a droit
de la nature et des gens n. II,
49 à 53.

Rançon. L'usage d'exiger une ran-

çon remplace l'usage de réduire les
prisonniers de guerre en servitude.

II, 20.
RAYNEVAL (Gérard de). Son ouvrage

sur la liberté des mers. II, 355,

356.
Recousse. — Voyez Reprise.
RÉFORME PROTESTANTE. Son carac-

tère. II, 239. Son influence sur
le mode de gestion des affaires po-
litiques de la chrétienté. II, 128.

Sur l'établissement de la liberté
de conscience. II, 240.
Religion. Influence de la religion

sur la marche de la civilisation et
sur les progrès du droit interna-

tional.. Voyez Christianisme.
REPRÉSAILLES.

(Guerre de représailles de particu-
lier à particulier). Origine du droit
de représailles. 1, 295. Voyez
aussi II,427. – Sa première forme.
I, 295, 296; 359, 360. Règle-
ments sur les représailles. I, 296,
297; 361, 362. Ces règlements
font tomber le droit de réprésailles
en non-usage. I, 360, 361. En
quoi le principe même des repré-
sailles était contraire à l'équité.
I, 362, 363.
(Guerre de représailles d'Etat à
État). Représailles entre la France
et l'Angleterre sous le Directoire.
II, 322 ; sous l’Empire. II, 353,

354.
REPRISE. Droit de recousse

ou de
reprise. Règles applicables à ce
droit, dans l'antiquité. I, 188 à 190;

au moyen âge. I, 364, 365;
dans les temps modernes. I, 364.
RESPECT DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE SUR

MER, Premières opinions tendant
à ce que les propriétés privées de
l'ennemi soient respectées sur mer.
I, 289, 292 à 294 ; 358, note 1,
360, 361, 403. · Voyez aussi 1,
Avant-Propos, xii et suiv. - Com-
ment cette abolition du droit de
prise est rattachée à l'abolition de
la course. II, 309, 360, 361
472 à 474. Négociations ouver-
tes à ce sujet par les États-Unis en

412,

Questions du droit international ma-

-

-

1823. II, 3:6 à 380. Le même
principe est reproduit par les Etats-
Unis en 1856. II, 407, 408, 418. -
Raisons invoquées à l'appui de ce
principe. II, 465 à 478. Objec-

tions et réponses. II, 478 à 503.
Révoltes. Distinction faite par

Ayala entre les sujets révoltés et

les justes ennemis. II, 31.
RÉVOLUTION FRANÇAISE. Son carac-

tère. II, 240. Son influence sur
tous les faits de l'histoire contem-
poraine. II, 240, 241; et en
particulier surl'indépendance amé-

Leurs expéditions maritimes dans
l'océan du Nord. I, 197.
(Invasions des Barbares). L'empire
romain envahi par les Barbares. I,
191 et suiv.
(Politique de Rome). Le principe
qui servait de base à la politique
de Rome était exclusif du droit
international tel que nous le com-
prenons aujourd'hui. I, 165 à 169,
et 207, 214, 215, 223. Voyez

Droit romain.
Russie. La Russie a été long-

temps presque inconnue de l’Eu-
rope occidentale. I, 521. Sous
Pierre le Grand elle apparaît déjà
forte et puissante. I, 523.
Moyens employés par ce czar pour
civiliser ses peuples. I, 524. Ses
guerres avec Charles XII, I, 525.-
La Russie devient puissance ma-
ritime. I, 525, 526, 527. Ses
entreprises sur les côtes de la mer
Noire. I, 528; sur la Moldavie
et la Valachie. I, 529;

- sur la
Crimée. I, 529. La Russie se
met à la tête de la première ligue
armée des neutres (1780). 11,260.

Manifeste de l'impératrice Ca.
therine. II, 261. — Politique mari-
time de la Russie. II, 301.- Paul Ier
organise la seconde ligue des neu-
tres. II, 340 et 343. Politique
russe en Orient. II, 373.

-

-

Saint-Domingue. Cette ile est divisée

entre la France et l'Espagne. I,
457. – Sa prospérité. I, 474.
Est perdue pour la France. JI,

384.
Saisie des navires. Ouvrage d'Hübner

sur la saisie des bâtiments neutres.
II, 82, 87. Voyez Prises mari-

times.
SARRASINS. Leurs expéditions mari-

times. I, 197 à 199. Leur fana-
tisme religieux. I, 198. Carac-

tère de leur civilisation. I, 199.
Sauvages. Guerres avec les sauvages

de l'Amérique. I, 454, 455, 456.
SCANDINAVES. Incursions maritimes

des peuples scandinaves. I, 196,
197. — Voyez Normands Dane-
mark

Suède et Norwege.
Voyez aussi Ligue hanséatique.
SCIENCE DU DROIT INTERNATIONAL. Du

ricaine. II, 242.
Rhodes. Les flottes de Rhodes ser-

vent d'auxiliaires à celles de Rome.
1, 112. Lois maritimes des
Rhodiens. 1, 121 à 126. -- Prin-
cipe de la loi Rhodienne sur la con-

tribution en cas de jet. ), 130.
Rivages de la mer. Conséquences

du principe de la libre navigation
par rapport aux rivages de la mer.
İ, 43, 44. – Jusqu'où s'étend la
qualification de rivage. I, 44.
Dispositions des lois romaines con-
cernant l'usage de la mer et de

ses rivages. 1, 175 à 180.
Rivalité entre la France et l'Angle-

terre. I, 78, 270. II, 443. Ri-
valités commerciales sources de
guerres maritimes. — Voyez Guer-
res maritimes.
ROME (Colonies maritimes). Pour-
quoi les Romains n'ont pas eu de
colonies maritimes. I, 102.
(Commerce maritime). Le com-
merce maritime dédaigné par les
Romains. I, 101, 102, 112. lls
abandonnent à d'autres peuples le
soin d'approvisionner Rome et
l'Italie. I, 102. Comment l'unité
de l'empire romain a été favorable
au développement du commerce
maritime. I, 102, 103, 184.
(Guerres maritimes). Les Romains
se créent une marine pour atta-
quer Carthage. I, 110. Guerres
puniques. I, 111. II, 441, 442.
Chute de Carthage. I, 112.
Voyez aussi 441, 442. Les Ro-
mains recourent aux flottes de
leurs alliés pour combattre Antio-
chus. I, 112. II, 442. Guerre
contre les pirates. I, 113, 114.
Bataille d'Actium. 1, 115, 116.
Domination des Romains sur les
mers alors connues. I, 183, 184.-

.

droit des gens considéré cúmme

-

[ocr errors]

science. I, Avant-Propos, i et suiv.
II, 1, 5, 6, 7, 8, 233. - La science
du droit des gens remonte-t-elle
jusqu'à l'antiquité païenne ! I, 1, 70,
71, 163 à 175, 205 à 227.— Ses pre-
miers développements. II, 1 et suiv.

- Elle se divise en plusieurs bran-
ches. II, 6. La science du droit
maritime international se dégage la
dernière. II, 7.- Études sommaires
sur les écrits des principaux au-
teurs qui ont contribué à la forma-
tion ou au progrès de cette science.
II, 11 à 91, 92 à 124, 267 à 294,
355 à 362.- Voyez au mot Publi-
cistes les noms de ces auteurs.
Raisons pour étudier cette science
à part, sans la confondre avec la
science générale du droit de la na-

ture et des gens. II, 43.
SCIENCE DU DROIT DE LA NATURE ET

DES GENS. Pufendorf est considéré
comme le fondateur de cette

science. II, 49, 50.
Selden (John). Étude sur son traité

iníitulé : Mare clausum. II, 92 à
124. Voyez aussi I, Avant-Pro-

pos, xi, et II, 46.
SÉNAT ROMAIN. Belle peinture qu'en

fait Cicéron. I, 168. — Voyez aussi

I, 225. II, 29, 30.
SOCIABILITÉ. Elle est la base du

droit international. 1, 7, 15.
Doit être respectée même dans
la guerre. I, 26. Voyez Droit

262. Cette union ne peut s
maintenir.1,519. — Gustave Was:
rend à la Suède son indépendance.
I, 519. Son alliance avec la
France. I, 519. Conquêtes ma-
ritimes de Gustave-Adolphe. I,
520. Guerres avec le Danemark.
I, 520, 521. Guerre avec la
Russie (sous Charles XII). I, 525.

Colonie suédoise en Amérique.
1,481. La Suède fait partie des
deux ligues armées des neutres.
II, 263. Sa politique maritime.

11, 302 et 31?.
SYRIE. Conquête des villes mari-

times de la Syrie par les croisés. I,
234, 236, 237. Elles retombent
aux mains des musulmans. I, 244.

- État actuel des chrétientés de la
Syrie. II, 372, 373.
SYSTÈME COLONIAL.

· Voyez Colonies.
SYSTÈME D'ÉQUILIBRE EUROPÉEN.

Voyez Équilibre.

-

mer -

-

[ocr errors]

des gens.

Soto (Dominique). Son opinion sur

la traite des noirs. II, 22 à 24.
SOURCES DU DROIT MARITIME.

(Dans l'antiquité). Loi Rhodienne.
I, 121 à 126. Droit romain. I,
127 et suiv.
Au moyen âge). Lois et coutumes
de la mer : les rooles d'Oléron;
le Consulat de la mer, etc. I, 301
à 310.
( Dans les temps modernes). Con-
ventions et traités. II, 125, 126. –
Jurisprudence des tribunaux des

prises. II, 147 à 149.
Suarez (François). Son traité De le-

gibus ac Deo legislatore. II, 25.
Sa distinction entre le droit de la
nature et le droit des gens con-

ventionnel. II, 25 à 28.
SUEDE ET NORWÉGE. Guerres avec la

ligue hanséatique. I, 260 à 264,
518. - Union de Calmar. I, 261,

TEMPÉRAMENTS apportés par le droit

des gens moderne à la rigueur des
droits de la guerre. Voyez
Christianisme Guerre

Res-
pect de la propriété privée sur

Sociabilité.
TENIR CABLE (Promesse de). — Voyez

Voyages de conserve.
TERRITORIALITÉ de certaines parties
de la mer.

Voyez Mers territo-
riales.
TERRITORIALITÉ DES NAVIRES. Théorie

d'Hübner. II, 84, 85. Combattue
par Lampredi. II, 274 à 276.
En quoi le navire peut être assi-

milé au territoire. II, 153 à 157.
TRAITE DES NÈGRES. Son origine. I,

409. Son caractère odieux. I,
410. II, 228, 229, 381, 385.
Règlements sur la traite. I, 410,
411. Opinion de Soto sur la
traite. II, 23. Traités de l'as-
siento. II, 229, 230. Réclama-
tions de plusieurs colonies anglai-
ses de l'Amérique contre la traite.
II, 231, 232, 381. Ces réclama-
tions sont repoussées par la métro-
pole. II, 232. · De la civilisation
de l'Afrique, comme moyen d'abo-
lir la traite. II, 366 Comment
le principe de l'abolition la
traite a été admis peu à peu dans
le droit des gens européen. II, 380 à

[ocr errors]

264 ;

MIES PAR NAVIRES NEUTRES ET DES
MARCHANDISES NEUTRES PAR NAVIRES

394. – Divergences sur les moyens gonais pour le partage du comà prendre pour réprimer la traite. merce maritime. 1, 274. – Après II, 386 à 392.

la découverte de l'Amérique, VeTRAITÉS. Deux ordres de traités :

nise reste en dehors du mouvesimples traités entre deux ou

ment qui entraîne le commerce plusieurs puissances. II, 129 ;

européen dans des voies nouvelles. traités plus solennels fixant les ba

I, 485; - continue la lutte de la ses du droit européen. II, 129, 130,

chrétienté contre l'islamisme. I, 131. Traités de paix :

· d'Hu

485 à 490. Bataille de Lepante. bertsbourg. II, 130 ; de Nimè

1,487. — Prise de Candie. I, 489. gue. II, 175, 176 ; de Paris

Abandon de Venise à l'Autriche. (1763). I, 475; de Paris (1856).

II, 326. II, 400; des Pyrénées. II, 175, VICTORIA (François). Son traité de 192 ;- 'de Saint-Pétersbourg(1801). Indis. II, 11. De jure belli. II, JI, 344; — d'Utrecht. I, 512. TÍ, 14. 175, 192, 193; de Versailles. II, VISITE DES NAVIRES MARCHANDS. de Vienne. II, 386 ; de

(Du droit de visite en général). Ce Westphalie. JI, 240. Voyez droit est nécessaire pour constater Déclarations de principes relatives la neutralité des navires de comaux droits des neutres.

merce en temps de guerre. I, 55. Traités relatifs à la navigation. II, 220, 277. - Ne peut être exercé Chez les anciens peuples. I, 182 ; en temps de paix. II, 91, 389.

dans les temps modernes. II, A quelle époque on a commencé à 54, 125, 126, 395, 396.

s'occuper de ces questions. I, 299. TRANSPORT DES MARCHANDISES ENNE

II, 221, 222. Le droit de visite diffère du droit de recherche. 1,

55. ENNEMIS. Voyez Neutralité. (Du mode d'exe;" du droit de Trent (affaire du). Voyez II, 149 visite). Dans quelles formes doit note, 2, et 428 à 432.

être exercé le droit de visite. II, TRIBUNAUX DES PRISES.

221, 277. Du droit de visite - Voyez Prises

exercé par les corsaires. II, 222, maritimes.

410. - Distinction de trois degrés TRIBUNAUX MARITIMES OU COM- dans l'exercice du droit de visite :

MERCE. Voyez Juridictions com- 1er degré : Production des lettres merciales et maritimes.

de mer. I, 55.- 2e degré : ProducTYR. Voyez Phénicie.

tion des chartes-parties et nolissements. I, 55. 3e degré : Re

cherches dans le navire. I, 55. II, U

91. Les recherches ne doivent

être permises qu'en cas de soupçon ULPIEN. Son principe touchant la liberté des mers. I, Avant-Propos,

grave de fraude. I, 56, II, 91.

Le droit de visite devient plus VII, 175, 177, 179.

rigoureux dans les mers territo

riales des belligérants. I, 63. — Il V

n'a pas lieu dans les mers territo

riales des neutres. II, 91. Les VAISSEAUX DE GUERRE. Voyez Ma- navires de guerre ne sont pas sujets rine militaire.

à la visite. II, 223, 224. Vattel (Emmerich de). Son ouvrage (Des pénalités en matière de visite).

sur le droit des gens. II, 77 à 81. Le navire qui cherche à se sousVENISE. Fondation de Venise. I, 200.

traire à l'exercice légitime du Sa politique. 1, 249, 250, 251.

droit de visite peut être déclaré de Sa longue prospérité. I, 249***262.

bonne prise. II, 223. Sa prétention à l'empire de ja (Questions diverses). Les navires mer. I, 283. Comment les Vé- convoyés par un bâtiment de nitiens font tourner les croisades guerre peuvent-ils être sujets au au profit de leur commerce et de Iroit de visite? II, 223 à 226, 340 leur puissance. I, 234, 237 à 240, à 342, 345, 401, 402, 416, 432. 253. S'entendent avec les Ara- Du droit de visite concédé comme

[ocr errors]

DE

moyen de réprimer la traite. II, 389 à 392.- Raisons pour exempter les paquebots-poste de la visite.

II, 430. VOL MARITIME. Répression du vol

maritime chez les Romains. Différentes sortes d'actions ouvertes dans ce but tant par la loi que par

l'édit de Préteur. — I, 146, 147. VOYAGES DE CONSERVE. Usages et

règlements relatifs aux voyages de conserve. I, 152, 295, 335 à 337.

Contrats relatifs aux voyages de conserve. I, 335, 336; messe de tenir cable à un autre navire. I, 336, 337.

de la domination danoise. I, 519. WASHINGTON (Georges), fondateur de

l'Union américaine. II, 248, 249.
Se prononce pour une politique de

paix et de neutralité. II, 253. WILBERFORCE. Ses efforts pour l'abo

lition de la traite. II, 383. WOLF (Jean-Chrétien de) formule en

axiomes les principes du droit des gens. II, 69 à 73.

Ses principes sont résumés dans l'ouvrage de Vattel. II, 77.

[ocr errors]

. à la pro

z

Zouch (Bernard). Son traité intitulé :

Juris et judicii fecialis, sive juris inter gentes explicatio. II, 47. Voyez aussi I, 8 (note).

WASA (Gustave) affranchit la Suède

[blocks in formation]
« PreviousContinue »