Page images
PDF
EPUB

R. Celles qui remplissent tout l'écu par piéces égales , ou comme l'on dit tant plein que vuide, non pas qu'il y ait rien de vuide , mais parce que ces piéces sont de différens émaux à égales largeurs ou distances.

D. Donnez-m'en des exemples ?

R. Le fascé, le pallé, le bandé, le barré, le burelé, le cotticé, le fuselé, le chevronné, l'échiqueté, le lozangé, le fretté, le parti, l'étayé, le vairé, l'écartelé les points équipollés , le gironné, l'émanché, le semé, les hermines, &c. termes que vous entendrez mieux en voyant les figures, que par les descriptions que je vous pourrois faire.

D. Paffons donc aux positions arbitraires ?

R. Ce sont celles des figures à qui l'on change leur situation propre & naturelle

pour

leur en donner une autre telle que l'on veut ; car elles peuvent être droites, couchées , tour, nées, hautes , basses, verfées, contournées fans rien faire contre les régles du blason.

D. Qu'appellez - vous position de rapport ?

R. Celles dont les figures sont

ces

placées à la manière du chef, de la fafce, de la bande , de la barre , du chevron,

du perle, du sautoir, de la croix, de l'orle , aux cantons, en pointe, aux flancs, aux côtés ; comme font trois coquilles rangées en chef, une

une épée posée en bande, trois étoiles rangées en fasce ou en pal, deux lances passées en sautoir, un croissant en chef & une étoile en pointe, un pal accosté de six roses, une bande de fix billettes.

D. Pourquoi appellez - vous positions de rapport?

R. Parce qu'elles ont rapport aux positions fixes du chef, de la fasce, de İa bande , du pal, aux flancs de l'écu, à la pointe , aux cantons , &c.

D. Expliquez-moi, je vous prie , la disposition de ces neuf lettres ?

R. Elles marquent, comme je vous ai déja dit, les divers points de l'écu, & ferviront à déterminer votre imagination pour la position des figures des arinoiries.

Toute figure mise au point où est la lettre D. eft dite être au canton dextre du chef; & celle qui est en E. au canton feneftre.

Celle qui sera au point B. se dit simplement en chef; celle qui est en Frau

flanc dextre de l'écu; celle qui est en G. au flanc fenestre.

Celle qui est en C. en pointe ; celle qui est en H. au canton dextre de la pointe ; celle qui est en I. au canton fenestre de la pointe : ainsi il faut que vous connoissiez bien ce que c'est que chef, que pointe & flanc, ce que vous verrez par cette figure.

[blocks in formation]

D. Je le connois : mais quand il y a plusieurs figures, comment en faut-i expliquer la position ?

R. Vous l'entendrez par les mêmes lettres.

trois figures disposées,comme D. B. E. sont dites rangées en chef: fi elles sont comme F. A. G. elles sont dites rangées en fasce, comme H. C. I. elles font rangées en pointe.

Si elles sont comme B. A. C. elles sont dites rangées en pal, comme D. A. I. rangées en bande, comme E. A. H. rangées en barre, comme D. F. H. en pal au flanc dextre , en E. G. I. en pal au flanc fenestre.

Si elles sont comme D. E. C. elles font dites deux & une, comme les trois fleurs de lys de France, & c'est la situation la plus ordinaire de trois piéces en armoiries ; ainsi il n'est pas néceffaire si l'on veut de dire deux &'une cela s'entendant assez , parce que c'est l'usage.

Si elles étoient comme B. H. I. elles feroient dites mal ordonnées, parceque la position ordinaire est la précédente , comme je vous ai dit.

D. Quand il y a plus grand nombre de figures , & qu'elles

sont quatre , cinq ou fix, comment les blasonnezvous ?

R. Quatre figures mises comme D. E. H. I. se disent deux deux ; par exemple il porte quatre étoiles, quatre besans , quatre croissans 2. 2.

S'il y en a cinq, disposées comme B. A. C. F. G. on les dit en croix comme D. A: I. E. H. en sautoir,

Comme D. E. A. C. en perle.

Quand il y en a fix, fept, huit ou neuf, comme D. B. E. G. I. C. H.F. elles sont dites mises en orle.

Quand il y a au point A. une petite figure au milieu de plusieurs autres différentes figures , cette petite figure eft dite un abîme, ou au centre de l'écu.

D. Voilà une figure qui enseigne bien des chofes.

R. Je vous en donnerai des exemples de toutes les manières, qui vous feront encore mieux entendre cela.

D. Sont-ce là toutes les positions ?

R. Non, ce sont les plus communes; il y en a de réciproques.

XIII. LE ÇON. D.

proques ? R. Celles qui sont mutuelles entre deux ou plusieurs figures, comme sont deux clefs adossées qui se tournent le

D.QU'appellez-vous positions réci

« PreviousContinue »