Page images
PDF
EPUB

888888 89 99 98 99 MARDY, III. JOURNE’E. La mort désirable au Chrétien com

me membre de Jesus-Christ , pour
accomplir fon corps mystique.

Adveniat regnum tuum.
Que votre regne arrive. ·

'HOMME n'est rien dans la nouvelle LCreation

création , que ce qu'il est en JesusChrist;car c'est en lui qu'il est (a) créé après avoir été élu en lui avant la création du monde (b); c'est en lui qu'il est appellé (c) qu'il est (d) beni-, qu'il est (e) adopté, qu'il eft (f) sanctifié , qu'il est (8) agréable à Dieu, (b) qu'il est fecond en bonnes auvres, & enfin c'est en lui qu'il sera glorifié ; ou, pour mieux dire encore, c'est J. Č. même qui sera glorifié dans ses faints membres,& qui sera rendu admirable dans tous ceux qui auront cru en lui (i), & c'est ainsi que

(a) Ephef. 2. 10. (f) Ephef. 2.5.
(b) Ephef. 1. 4. (g) id. 1. 6.
(c) Ephef 1.1.

(h) ibid. 11. (d) Chap. 1.3

(i) 2. Theffal. 1. 10. (c) Verf. s;

s'établit le royaume de Dieu dont nous demandons tous les jours l'avenement.

Or tout ce que nous sommes, & tout ce que nous serons en lui, c'est encore pour lui que nous le sommes &que nous le ferons. Dieu nous ayant prédestinez(a), dit S.Paul, à l'adoption des enfans par Jesus-Christ, pour J. C. même , in ipfum; c'est-à-dire, pour lui donner des membres, & en les unissant à ce chef adorable, former ce corps mysterieux qu'il aura dans le ciel durant toute l'éternité, & qui ayant commencé d'être formé dés le commence ment du monde, ne sera parfait & accompli que par la mort du dernier des élûs. Ils sont donc sa plenitude & son entier accomplissement. C'est pour cela que J. C. se forme en tous ses membres, & y accomplit de nouveau tous les mysteres , quiont déja été accomplis en la personne (b). Corpus ejus & plenitudo ejus qui omnia in omnibus adimpletur.

Que si dans un sens nous sommes pour Jesus - Christ notre Chef comme les membres, dans un autre sens , nous sommes pour Dieu son Pere; puisque ce grand corps qui se forme par l'union des membres, avec le Chef, ne s'éleve.

que (a) Ephef. 1.5. (b) Ephef. 1.236

pour

[ocr errors]

pour être un seul fils de Dieu , un temple Tu éternel de fa majesté & de sa gloire, un

feul royaume de sa charité, royaume dont 1 le Fils de Dieu même , selon la verité de

la parabole(a),eft venu prendre pofleffion pour son Pere , & qu'il lui remettra en.. tre les mains lorsqu'il l'aura entierement: reconquis ; qu'il aura détruit tout empire, toute domination , & toute puisfance contraire (b) : car Jesus-Christ doic regner jusqu'à ce que le Pere lui ait mis tous ses ennemis fous tes pieds (c), & que la mort, qui est la derniere de tous, foit détruite. Lors donc que toutes choses auront été asujetties à Fesus-Christ, alors le Fils sera lui-même assujetti à celui qui lui aura assujetti toutes choses ; c'est-à-dire, que Jesus-Christ accompli & parfait par l'union de tous ses membres, assujettira lui-même & le corps & le chef de ce corps à celui qui lui aura afsujetti toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous (d). Nous connoillons

par ce que nous venons de dire, que nous demandons à Dieu par cette priere, Que votre regne arrive , trois choses qui ne peuvent s'accomplir parfaitement dans cette vie. la) Ens. Luc , chap. 19. 11. (b) 1. Cor.ch.2 5.34

. . 24 (c) verpi25. (d) lwerf. 28.

G

C: I. · Nous demandons la perfection du regne & du royaume de Dieu dans les cours par leur entier assujettissement à son fouverain pouvoir : & nous avons grand sujet de le demander, & par la vûë des interêts de Dieu même, & pour notre propre consolation, Car quel triste & désolant spectacle aux yeux de la foi, de voir comment Dieu eit servi dans le monde present , & par ceux qui se font honneur d'en être les citoyens , & par ceux qui font profession de n'en être pas. La plus grande partie du monde est dans l'idolâtrie & dans l'infidelité, & le diable y eft adoré en la place de Dieu. Entre ceux qui portent le nom de Chrétiens , le plus grand nombre est miserablement engagé dans le schisme ou dans l'hérésie. Et dans cette poignée de Catholiques qui restent, helas ! qu'il s'en faut bien que Dieu y regne! Ce qui regne dans la plûpart, c'est Pimpieté, l'irréligion , ou la fuperstition envers Dieu ; une vie molle, voluptueuse & payepnc à l'égard de soi-même; envie, scandale, & injustices envers le prochain ; & l'on diroit à voir les moeurs de la plûpart, qu'ils ne demeurent dans l'Eġlise que pour faire regner le peche dans,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

le royaume même de Dieu , & pour renoncer à son regne plus insolemment par leurs ceuvres, que ne font ceux qui les représentent dans l'Evangile par ces paroles (a): Nous ne voulons point que celuici soit notre Roi. Ceux-ci sont bien éloignez de faire cette priere: Que votre regne arrive, aussi bien que ceux dont parle Callien, quand il dit : (b) Qu'il n'y a point de pecheur ni d'impie qui oje diré

ces paroles, ou faire ces souhaits ; parce que perJonne ne defire de voir le tribunal de ce grand Fuge, lorsqu'il sçait que par sa fentence il doit recevoir non la récompense de sa vertu', mais la peine de ses crimes.

II. Mais nous , nous qui faisons profession de n'avoir point d'autre roi de nos caurs que celui qui en est le Dieu & le maître absolu; nous qui devons être passionnez pour

l'établissement de son regne, & qui le voyons attaqué & désolé de toutes parts par le peché ; nous qui devons être pénetrez de douleur de voir le regne de la cupidité, &, pour parler avec VĚcriture, le regne de l'enfer s'établir par toute la terre sur les ruines de celui de Dieu , qui est comme retranché & resserré dans un

[ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »