Page images
PDF
EPUB

HISTOIRE PARLEMENTAIRE

DE LA

RÉVOLUTION FRANÇAISE,

OU

JOURNAL DES ASSEMBLÉES NATIONALES,

DEPUIS 1789 JUSQU'EN 1815.

PARIS. — Imprimerie d'ADOLPHE EVERAT et C,

rue du Cadran, 14 et 16.

DE LA

REVOLUTION

FRANÇAISE

OU

JOURNAL DES ASSEMBLÉES NATIONALES

DEPUIS 1789 JUSQU'EN 1815,

CONTENANT

La Narration des événemens ; les Débats des Assemblées ; les Discussions des

principales Sociétés populaires, et particulièrement de la Société des Jaco-
bins: les Procès-Verbaux de la Commune de Paris, les Séances du Tribunal:
revolutionnaire; le Compte-Rendu des principaux procès politiques ; le Détail
des budgets annuels ; le Tableau du mouvement moral, extrait des journaux
de chaque époque, etc.; précédée d'une Introduction sur l'histoire de France
jusqu'à la convocation des Etats-Généraux;

PAR P.-J.-B. BUCHEZ BT P.-G. ROUX-LAVERGNE.

TOME QUARANTIÈME.

PARIS.

PAULIN, LIBRAIRE
RUE DE SEINE-SAINT-GERMAIN, N° 33.

[blocks in formation]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

PRÉFACE.

Nous croyons convenable de joindre au yolume qui termine notre histoire une dernière préface, destinée à offrir le résumé des doctrines que nous avons précédemment exposées. En entreprenant ce travail nous obéissons aux exigences de la logique, moins encore qu'aux invitations répétées qui nous ont été adressées. Il est vrai que la plupart des critiques qui se sont occupés de notre ouvrage ont désapprouvé le système de nos préfaces; aucun d'eux ne paraît en avoir aperçu ni le sens ni le but. Mais il n'en a pas été de même de la majorité de nos souscripteurs. Nous savons qu'elles ont excité leur attention et souvent leur assentiment et leurs sympathies. Dans le temps où nous vivons, nous eussions considéré comme une grande imprudence et presque comme une mauvaise action de recueillir, ainsi que nous l'avons fait, tous les enseignemens passionnés et opposés entre eux qu'offre l'Histoire parlementaire, si nous n'eussions eu le soin de placer à côté un criterium à l'aide duquel on pût les juger, se préserver de l'entraînement, et séparer en un mot le bien du mal.

Nous avons procédé avec la pensée que la révolution n'était pas terminée ; qu'elle n'avait rempli que la moindre partie des

« PreviousContinue »