Page images
PDF
EPUB

propre union, 'le Roi n'a pu voir qu'avec la plus grande surprise une Déclaration conçue dans ces termes, & n'y reconnoit que trop la politique & Ics discours des Prédécesseurs de ce Ministre, qui, peu conteos de semer la division parmi les Sujets de Sa Majesté Suédoise, auroient encore voulu oppofer d'autres autorités au pouvoir légitime , & Tapper les Loix fondamentales de l'Etat, en appelant au secours de leurs affertions, des témoins que la forme du Gouvernement ne peut reconnoitre. Sa Majesté chercheroit vainement à concilier les assurances d'amitié de l'Impératrice de Ruffie d'un coté, & l'interpellation des Sujets Suédois de l'autre. Chargé de déclarer les sentimens de fes Maitres, tout Ministre ne doit , ne peut les annoncer qu'au Souverain seul auprès de qui il est accrédité : toute autre autorité lui est étrangère ; tout autre témoin lui devient superflu : telle est la loi, tel est l'usage constant de tous les Cabinets de l’Europe, & cette règle n'a jamais cessé d'être oh. servée, à moins que, par des infinuations captieuses, on n'ait pour bit, comme autrefois en Suède , de brouiller es choses, de tout confondre , & d'y relever de nouveau les barrières qui séparoient jadis la Nation & le Souverain. Blessé de cette manière, par l'endroit le p'us sensible à sa gloire, & n'apercevan plus chez le Comte de Razoumowski, le langage d'un vinstre chargé, jusqu'à présent, d'annoncer les sentimens amicals de l'Imoratrice; ne pouvant plus d'ailleurs se figurer que des expreffionis auffi contraires aux loix fo damentales de la Suède, & qui, en séparant le Roi & l'Etat, rendtoient tout sujet coupable, lui ayant été prescrites, le Roi aime mieux les attribuer ux fentimens particuliers du Minit e de Rufie, qu'il a afteż manifestés, qu'aux ordres de fa Cour. Cependant, après ce qui vient de fe passer, après des Déclarations aulli contraires au bonheur du Royaume , qu'aux Loix & aux égards dûs au Roi , Sa Majesté n'est plus en étag de reconnoître le Comte de Razoumowski dans la qualité de Ministre , & fe voit obligé d'exiger fon départ de la Suède, en confiant à fon Ministre à la Cour de Ruflie, la réponse aux autres points de la note qui vient d'être communiquée. Il n'a pas fallu inoins qu'une attaque aussi directe à la gloire du Roi de la part du Comte de Razoumowski,

pour fe résoudre à demander de se séparer de quelqu'un qu'il a honoré de la bonté particulière ; mais se voyant à regret réduit à cette nécessité, Sa Majesté, par 'une suite de son ancienne bienveillance, a cherché à diminuer ce que le moment avoit de désagréable, par les soins qu'elle vient de prendre pour le dépa t du Comte de Razoumowski , & par les attentions qu'on aura à l'égard du temps & de la commodité dans le voyage & le trajet de Saint-Pétersbourg. Sa Majesté voulant que le corps Diphlomatique fût informé de ce qui vient d'être exposé ci-dessus, le Sénateur Comte d'Oxensiern a l'honneur d'en faire part par son ordre, &c.

Stockholm , le 23 juin 1788. Signé, le Comte d'OXENSTIERN. Le 19, on expédia à Pétersbourg un Courrier, qu'on assuré être porteur de l'Ultimatum du Roi. Le Baron d'Engefrom, envoyé à Varfovie au mois de novembre dernier, a été nommé par S. M. fon Ministre plénipoientiaire auprès du Roi & de la République de Pologne.

A L L E M A G E.

De Hambourg , le's Juiller, - Le Prince Royal de Danemarck ett ar.

rivé à Friderickstadt le 19 juin, dans l'après-
midi. S. A. R. fut reçue par le Feld-Maré-
chal Prince Charles de Helle & le Prince
Frédéric son fils. Elle se rendit bientôt après
au camp, & affifta aux maneuvres des
troupes. Ces grandes maneuvres ont eu
lieu les 20, 21; & le 24, S. A. R. est re-
partie pour Friderickshall : les troupes
Cont rentrées dans leurs garnisons respec-
tives.

On calcule de la manière suivante
force refpe&ive des Marines de Suède, de
Danemarck & de Ruffie, Celle de Suède
est composée de 27 vaisseaux de ligne,
cont quelques-uns font très-vieux, 12
frégates, 40 galères , & plufieurs autres
bâtimens armés. Celle de Danemarck cons
fifte en 38 vaifleaux de ligne & 20 fréga-
tes ; on a constuit 21 vaisseaux de ligne
depuis 1758 jusqu'en 1787. Enfin celle
de Ruffie est composée de 33 vaisseaux de
ligne & de 18 frégates,

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

Le Roi a fait remettre une fomme d'ar-
gent au Général de Mellendorf, pour être
diftribuée parini les Soldats chargés de
plus de leux enfans.

S, M, a décoré le Ministre d'Etat, Ba-

[ocr errors]

ton de Zedliz, du grand Ordre de l'AigleNoir , & Elle a nommé M. de Woelner Ministre Privé d'Etat, & lui a conféré la direction des affaires ecclésiastiques.

Le Professeur Klaproih a publié ici sa découverte d'une gravure sur verre E: sur porc: la ne. Ce Chimiste a trouvé dans le fpath f.:sible un acide qui, décomposé, a la propriété d'attaquer la verre & le verris de la porcelaire, & de tes faire évaporer. Voici les deux procidés qu'indique ce savant. On couvre d'abord le verre ou la pièce de porcelaine sur lesquels l'on veus graver, d'une couche de vernis dont se fervent ordinairement les Graveurs, ou seulement d'une couche de cire, sur laquelle on defline avec la pointe 'tels deffins que l'on juge à propos. On entoure les côtés du verre & de la porcelaine d'un bord fait de cie, & on verse enfuie fur la pièce ou la planche de.. finée, une espèce de vernis, Fraré dle parties (gales de poudre de fpath fuble & d'huile de viiriol, que l'on aura fuin de bien mélanger. Cette cpé ation finie, il faut couvrit la pièce ou la planche avec un couvercle, & la lailler a sili per lant quelq es heures sans y toucher. On débarrasfera enfuite la pièce des couches, & on 'verra que de cetre manière les deslins s'y trouveront aussi neltement impriniés que ceux sur une planche de cuivre gravée à l'eau forte. -- Le second procédé est préférable au premier, parce qu'au lieu de verser le vernis de Iparh fusible & d'huile de vitriol sur' la pièce de verre ou de porcelaine, ON expose seulement cette pièce à recevoir la vapeur

[ocr errors]

gaz de ce vernis , & de cette manière les traits du dellin deviennent plus fins & plus régiliers. Voici comment il faut opérer. On dreile debo!!t 3 ou 4 pe:i:s bâtons de bois, de manière

ou le

23 juin, cuviron 200 Turcs pafsère l'Unna, entre Czerzin

Pogas , & mirent le feu à la Tschartake du dernier endroit : ils étoient sur le point de brûler aufli le bled; mais un détachement de Cavalerie & d'Infanterie, accouru à temps, lus a forcés de repasser la rivière. Ge Bulletin porte aufli que l'Empereur est toujours à Semlin , que l'Archiduc François est revem au quartier général le 28, & que le Général Soltikoj devoit joindre, le 30 juin, le Prince de Cobourg. »

La position du Grand-Vigo entre Sophia, Nifla & Widin, a entraîne la dislocation de notre grande armée. Nous avons : déja parle d'une partie de ces démembremens, dont le plan est plus exagement détaillé dans la note fuiva, te.

On laille dans les retranchemens de Semlin 22,454 homines sous les ordies du Général d'Ar. tillerie Baron de Rouvroy , & du Feld-Maréchal Lehrecarit, de Clsirfait ; & le reste de la grande armée de Hongria eft pinagé de la musière.' fuyante. Cn en deiache un Copyde 6.4643 horrpies pour renforcer celui que commande en Eldavonie le Comie Mirrowsi, pour parer à une diverhon

que pou Toit faire l'ennemi dy côté, de Zwornik ; un, régiment de Cavalerię dle' 1200 homines ira pareillement renforcer l'armée du Prince Licht.nlein en Croatie. U Corps de 27000 hommes passera da:is les environs de Pacowa, où l'on préfume que sea le quartier-général , par conséquent le Feli-Maréchal Lofty & l'Em-, pereur : un autre Corps de 21090 hommes cama, pera près de Vipalarıka , fous les ordres du Général d'Arullerie Baron de Gemmingen. ; celui que le i Comte Warten fleben a fous fon commandement près de 1.éhaha, sera renforcé jusqu'à 20 inille

« PreviousContinue »