Page images
PDF
EPUB

regno fanctorum tuorum jubeas jungi con fortio; Per Dominum.

qu'il foit affocié à vos faints dans le royaume celefte; Par N. S. COMMUNION.

Qui manducat meam carnem, & bibit meum fanguinem, habet vi tam æternam & ego reffufcitabo eum in noviffimo die.

N mine,

Celuy qui mange ma ma chair & boit mon fang, a la vie éternelle; & je le reffufciteray au dernier jour. foan. 6.

POST COMMUNION.

E reputes s Dofamulo tuo N. delicta illius: & qui accepto à te minifterio reconciliationis pro fummo Sa cerdote Chrifto legatione functus eft, eum tibi plenè reconciliatum exhibeat ad tronum tuum hoftia aterna idem fefus Chriftus Filius tuus Dominus nofter: Qui tecum.

N'Imputez point, Sei

[ocr errors]

gneur, à votre ferviteur N. fes pechez, & que Jefus Chrift notre Seigneur victime éternelle, prefente devant votre autel parfaitement reconcilié celuy qui ayant reçu de vous le miniftere de récon→ ciliation, a fait la charge d'ambaffadeur pour le mème Jefus Chrift fouverain Preftre; Qui eftant. Dieu vit.

On dit la même Meße au bout de l'an & autres jours, excepté les Oraifons; & aux Anniversaires fuivans auffi- bien qu'aux Meßes quotidiennes, les Epitres &les Evangiles felon le jour de la Semaine.

POUR LE FOUR DE LA MORT
de l'enterrement des Laïques.

[blocks in formation]

Pf. O Dieu, c'eft dans Sion qu'on yous doit louer, & c'eft dans Jerufalem qu'on vous rendra des

vœux : exaucez ma priere, toute chair viendra à vous. Pf. 64. Seigneur.

[ocr errors]

Pf. Te decet hyma nus Deus in Sion tibi reddetur votum in ferufalem : exaudi orationem meam, ad te omnis caro veniet. Requiem.

Pour un Mort, ORAISON.

Sreile aux prieres par
Eigneur, preftez l'o-

lefquelles nous conjurons
votre mifericorde, de pla-
cer dans le lieu de la paix
& de la lumiere l'ame de
votre ferviteur N. que vous
avez fait fortir de ce fiecle,
& d'ordonner qu'elle foit
affociée à la gloire de vos
faints; Par N. S.

IN

Nolina, Domine. aurem tuam ad preces noftras, quibus mifericordiam tuam fupplices depre camur; ut animam famuli tui N. quam de hoc fæculo migrare juffifti, in pacis at lucis regione conftituas, & fanctorum

tuorum jubeas eße confortem : Per Dominum. Pour une Morte.

Q

Vefumus, Do

Ue votre bonté, Sei- mine, pro tua

[ocr errors]

gneur, vous porte s'il vous plaît, à avoir pitié de l'ame de votre fervante N. & à luy donner prefentement qu'elle eft delivrée de la corruption de cette vie mortelle, part au falut éternel; Par.

pietate, miferere anime famulæ tuæ N. &à contagiis mortalitatis exutam, in æterne falvationis partem reftitue ; Per Dominum noftrum.

Pour plufieurs Défunts de même ou de different fexe. Eus, coram quo

Dieu, devant quilable Dve etiam fau,

même la plus

paroift digne de condam-dabili hominum vitæ, nation, fi vous l'examinez fi remotâ mifericorfans mifericorde ne re- diâ difcutias eam : cherchez pas trop forte- animarum, qu.as tibi ment les pechez des ames commendamus, que nous vous recomman- exquiras peccata ve

ne

bementer, &, quam fiducialiter fperamus ac petimus, fac eos & nos cum eis aliquem apud te locum invenire indulgentia Per Dominum noftrum.

dons, & faites que nous trouvions avec elles auprès de vous quelque lieu d'obtenir le pardon que nous efperons & que nous demandons avec confiance; Par N. S.

EPISTRE.

Lectio Epiftola beati Lecture de l'Epiftre de l'A

Pauli Apoftoli ad

The Balonicenfes.

poftre Saint Paul aux Theff. I. C. 4. V. 13.

Nolumus vas is, Nous ne voulons pas,

norare,fratres, mes freres, que vous
ignoriez ce que vous devez
favoir touchant ceux qui
dorment du sommeil de la
mort, afin que vous ne vous
en attriftiez pas, comme
font les autres hommes
qui n'ont point d'efperan-
ce. Car fi nous croyons
que Jefus eft mort & ref-
fufcité : nous devons croire
auffi que Dieu amenera
avec Jefus ceux qui fe fe-
ront endormis en luy. Auffi
nous vous déclarons com-
me l'ayant appris du Sei-
gneur, que nous qui vi-
Vons & qui fommes re-
fervez pour fon avène-
ment, nous ne prévien-
drons point ceux qui font
déja dans le fommeil. Car
auffitoft que le fignal au-
ra efté donné par la voix
de l'Archange & par le fon
de la trompette de Dieu
le Seigneur luy-même def-

de dormientibus, ut non contriftemini, ficut & ceteri qui fpem non habent. Si enim credimus quòd fefus mortuus eft, & refur rexit: ita & Deus eos qui dormierunt per Zefum, adducet cum eo. Hoc enim vobis dicimus in verbo Dominis quia nos, qui vivimus, qui refidui fumus in adventum Domini, non prave niemus eos qui dormierunt. Quoniam ipfe Dominus in jußu, in voce Archangeli, & in tuba Dei, defcendet de cœlo:& mortui, qui in Chrifto funt, refurgent primi. Deinde nos, qui vivimus > qui relinquimur, fimul rapiemur

cendra du ciel : & ceux qui feront morts en fefusChrist, reffusciteront les premiers. Puis nous autres qui fommes vivans, & qui ferons demeurez, nous ferons emportez avec eux

cum illis in nubibus obviam Chrifto in aera, & fic femper cum Domine erimus. Itaque confolamini invicem in verbis iftis.

dans les nuées, pour aller audevant du Seigneur au milieu des airs ; & ainfi nous vivrons pour jamais avec le Seigneur. Confolez-vousdonc les uns les autres par ces veritez.

GRADUEL.

ambulem in me

Quand je mareombre de Sdio umbre, mar

Domine..

milieu de la mort, je ne craindray tis, non timebo mapoint les maux, parce que la, quoniam tu mevous eftes avec moy, Sei- cum es gneur. V. Votre verge & votre houlette ont efté ma confolation. Pf. 22.

,

V. Virga tua & baculus tuus, ipfa me confolata funt.

TRAIT.

Comme le cerf foupire après les fources d'eau ; de même mon ame foupire vers vous, ô mon Dieu. Mon ame a une foif ardente pour le Dieu fort & vivant; quand viendray-je, & quand paroiftray-je devant la face de Dieu ? Le jour & la nuit mes larmes ont efté mon pain, lorfqu'on me dit tous les jours Où cft ton Dieu ? Pf. 41.

PROSE, comme au jour des

vi

Sicut cervus defiderat ad fontes aquarum ita defiderat anima mea ad te Deus: Sitivit anima mea ad' Deum fortem vum ; quando veniam, & apparebo ante facicm Dei? Fuerunt mihi lacryme mee panes die nocte, dum dicitur mihi per fingulos dies: vbi eft Deus tuus ? Morts, pag. clij.

[ocr errors]

EVANGILE.

.

Sequentia fanéti fancti Suite du faint Evangile Evangelii fecundùm felon faint Jean.

Zoannem.
IN illo tempore; Di-

fum: Domine, fi fuif-
fes hic, frater meus
non fuiffet mortuus ;
fed & nunc fcio, quia
quæcunque popofceris
à Deo, dabit tibi
Deus. Dicit illi fefus:
Refurget frater tuus.
Dicit ei Martha: Scie
quia refurget in refur-
rectione, in noviffi.
mo die. Dixit ei fe-
fus: Ego fum refur-
rectio & vita. Qui
credit in me, etiamfi
mortuus fuerit, vi-
vet: & omnis qui
vivit, & credit in
me, non morietur in
eternum. Credis hoc?
Ait illi: Utique, Do
mine >
ego credidi
quia tu es Chriftus
Filius Dei vivi, qui
in bunc mundum ve-
nifti.

C. II. V. 21. ce temps-là; Marthe

EN a Jefus, Seigneur, fi vous euffiez efté icy mon frere ne feroit pas mort; mais je fay que prefentement même, Dieu vous accordera tout ce que vous luy demanderez. jefus luy répondit : Votre frere reffufcitera. Marthe luy dit: Je fay bien qu'il reffufcitera en la refurreEtion qui fe fera au dernier jour. Jefus luy repartit : Je fuis la réfurrection & la vie. Celuy qui croit en moy, quand il feroit mort, vivra: & quiconque vit, & croit en moy, ne mourra jamais. Croyez-vous celá Eile luy répondit: Ouy, Seigneur, je croy que vous êtes le Chrift, le Fils du Dieu vivant qui êtes venu dans ce monde.

[blocks in formation]
[ocr errors]

Seigneur Jefus-Chrift, roy de gloire, délivrez les ames de tous les fideles qui font morts, de la puiflance de l'enfer, & de ce lac profond: délivrez

« PreviousContinue »