Page images
PDF
EPUB

138

Confession de ses péchez, par la considération du. :compre rigoureux qu'il doit en renare au Tribiznal de Jesus Christ, du foulagement même qu'il se procure en mettant ordre de bonne heure

aux affaires de sa conscience , Chap. VIII. Actes a sentimens d'un Chrétien

nelle,

malade pour s'exciter après la Confession à fouffrir ses maux dans la vủe de satisfaire à la juftice divine pour ses péchez , que la misericorde de Dieu lui a pardonnez ,

153 Chap. IX. Actes o sentimens d’un Chrétien ma.

lade , pour se préparer à recevoir le saint Viatique, comme la derniere Communion qu'il aura peut-être au Corps @ au Sang de Jesus-Christ, par laquelle il defire réparer les défauts des Communions précedentes, & poffeder en soi areç plus d'assurance le précieux gage de la vie éter

167 Chap. X. AEtes do sentimens d'adoration et de re

connoissance d'unChrétien malade appliqué après le Viatique à s'attacher sans réserve à JesusChrift jusqu'à la mort, e à fe regarder comme une Victime qui ne doit plus vivre que dans l'attente de confommer fon sacrifice,

185 Chap. XI. Exercice particulier d'un Chrétien ma

lade pour se sacrifier à Jesus Christ après la Com. munion par les plus vives impressions de la foi,

de l'espérance de la charité chrétienne, 201 Art. I. Exercice de la foi d'un Chrétien malade ,

pour combattre l'amour de la vie présente par le sentiment des maux qui l'environnent, l'animer à les souffrir en patience par la crainte

des peines dont il est menacé après la mort , 202 Art. II. Exercice de l'esperance d'un Chrétien ma

lade , pour élever les desirs de son cæur vers la Ciel, e pour fortifier son courage dans les douleurs de la maladie par la vúë du bonheur étere nel dont elles sont la femence le prix , 215.

& pour

Ciel,

Arr. III. Exercice de la charité dans un Chrétien

malade , pour lui faire trouver de la jeye dans ses souffrances, en les regardant comme une noisweile marque

de l'amour dont Dieu l'a aimé, comme la plus folide preuve de son amour pour Dies, dont le prix doit être la perfection du la consommation de ce même amour dans le

230 Chap. XII. Aftes en fentimens d'un Chrétien ma

lade avant l'extrême-Onktion, fitr les nouveatix Secours spirituels e corporels que Jesus - Christ -lui prépare dans te Sacrement, contre les an

goisses de la mort, & les attaques du démon,245 Chap. XIII. Actes e sentimens d’un Chrétien ma

lade, occupé après l'Extrême-Onction à recueillir en lui-même les fruits de la grace-dete Sacremens , par l'application qu'il en fait à toutes

des puissances de son ame or de son corps, 255 Chap. XIV. Derniere pénitence d'un Chrétien ma. lade par l'humble

acceptation qu'il fait de la mort à laquelle Dieu le condamne, di des circonstances dans lesquelles il plaira à Dieu de lui ôter la-vie ,

268 Chap. XV. Recours d'un Chrétien malade à l'in

tercession des Saints auprès de Diell, pour les ina teresser au moment de la mort à lai obtenir les puissans secours dont il a besoin, er à le recevoir dans les tabernacles érernels, Abregé des nates & Sentimens Chrétiens , 297 Versets de l'Ecriture à inspirer du malade, 358 Prieres pour les Agonisans ,

363 Abregé de la Passion de Notre-Seigneur , avec des

Réflexions propres aux differens états d’uen Chié. sien malade & infirme,

384

285

Fin de la Table.

L'ORDINAIRE

L’ORDINAIRE

DE LA MESSE, Le Prêtre étant au pied de l'Autel, fait

le signe de la Croix, en disant : In nomine Patris, Au nom du Pere, & & Filii, & Spiritus du Fils, & du faint fanSli. Amen. Esprit. Amen.

Ensuite il commence l'Antienne. Ntroibo ad al- 'Entrerai jusqu'à

I rare Deim

tem meam.

Les Ministres répondent,
Ad Deum qui

Jusqu'à Dieu même lætificat juventu- qui remplit de joye

ma jeunesse.
Le Prêtre dit alternativement avec les

Ministres le Pseaume 42, S. Judica me, Le Prêtre. Jugez-moi; Deus, e discerne mon Dieu, & faites le caufam meam de difcernement de ma gente non sanéta: cause d'avec la nation ab homine iniquo qui n'est pas sainte: déet doloso erue me. livrez-moi de l'homs

meinjufte &irompeur. M. Quia tu es,

Les Ministres. PuisDeus , fortitudo que vous êtes ma formea : quare me

ô mon Dieu: pours

b.

[ocr errors]

tua.

quoi m'avez-vous re- repulisti, e quard
poussé,& pourquoi me tristis incedo, dìm
vois-je réduit à mar- afligit me inimis
cher dans la tristesse, cus?
pendant que mon en-
nemi m'afflige?

Le Prêtre. Répan- $. Emitte lucem dez sur moi votre lu- tuam de veritatem miere & votre verité: tuam : ipfa me des elles me conduiront & duxerunt , asi adm'ameneront jusqu'à duxerunt in mona votre montagne lain- tem sanctum tuum, te , & à vos taberna- in tabernacula cles.

Les M.Et j'entrerai M. Et introibo jusqu'à l'autel de Dieu; ad altare Dei; as jusqu'à Dieu même Deum qui latificat qui remplit de joyema juventutem meam. jeunesse.

Le P. O Dieu , ô S. Confitebor mon Dieu, je vous tibi in cithara, louerai sur la harpe : Deus, Deus meus : Pourquoi, mon ame, Quare tristis es aêtes-vous triste ? & nima mea ? quas pourquoi me troublez- re conturbas me? vous ?

Les M. Esperez en M. Spera in Deo, Dieu, car je le louerai quoniam

adhuc encore: c'est lui qui est confitebor illi; sale falut la lumiere de lutare vultus mei, mon visage, il est mon Deus meus, Dieu.

« PreviousContinue »