Page images
PDF
EPUB

DE FRANCE,
DÉDIÉ AU ROI,

PAR UNE SOCIÉTÉ DE GENS DE LETTRES;

CONTENANT
Le Journal Politique des principaux évènemens de

soutes les Cours; les Pidees Fugitives nouvelles
In reis & en proje; l'Annonce & l'Analyse dus
Ouvrages nouveaux ; les Inventions & Décou-
vertes dans les Sciences & les Arts ; les Spec.
Lates; les causes célibres; les Acadéries de
Paris & des Povinces ; la Notice des Édits
Arrêts; les Avis particuliers , &c. &c.

;

Sa MEDI jer. AOUT 1789,

[ocr errors]

A PARIS,
Au Bureau du Mercure, Hôtel de Thou

rue des Poitevins, N. 18.

.

Avec Approbation, & Privilege du Rox.

Du

mois de Juillet 1789.

[ocr errors]

CER

164 119 114 127

FUGITIVES. Des Etats-Généraux.

73

Eloge philofophique. Se Quatrain. 3 Formation.

83 Le Myrie. Dictionnaire.

86 Vers.

49 Traduction. Le Réveil des Oiseaux. siDe la Rédaction, Quatrain.

52. Hifioire. Sonner

97 1e Fils rainrel Traductione 93 Remarqueso

133 I'Enfani- Trouvé. 145 De l'influence des passions.156 Vers.

148 La Marquise de Ben... Education.

149 La vie de 7 Homme.
Inflitutiones.

166
Gharades, Enigmes & Logoz. Victor.ne.
6,52, 101, 154

Variétés. 31, 89, 176.
KOUVELLES LITTÉR.

SPECTACLES.
Des Loceries.
Ciovis le Grand.

Comédie Françoise.

17 Noureau Voyaye. 231 Coinsdie lialienne. Le Comte de Si-Miran. Mémoires 55 Annonces & Notices,

43 , ulres.

92 , 140, 189.

160 164

ES

169

136

[ocr errors]

:7

66

A Paris, de l'imprimerie de MOUTARD,

Tuc dies Mathurins, Hótel de Cluni.

M E R CUR E

AP DE FRANCE. 20

M52 1789

[blocks in formation]

Hélas! le temps, le temps précipite son cours,
Et roule à flots pressés le torrent de nos jours,
Sans que la piété puisse cffacer nos rides ,
Ni fléchir le ciseau des Parques homicides.
Ami, jamais Pluton , de son droit trop jaloux ,
Ne diffère un instant de l'exercer sur nous ;
Rien ne fléchit le Dieu dont l'aultère puissance
Du triple Eéryon dompta la résistance.

[ocr errors]

A ce Dieu sans pitié n'offre point de rançon ;
On ne rachète point les droits de l'Achéren.
Vainement un mortel, prodigue d'hécatombe,
Croiroit , à prix d'encens, s'exempter de la tombe
Il n'cn fera pas moins le célèbre trajer
Çui place le Monarque à côté du Sujet.
Je veux que Mars sanglant daigne épargner nos têtes;
Que Neptune indulgent nous dérobe aux tempêtes,
Que le vent du Midi , funefte après l'été,
Ne ncus moissonne point par son foufle empefté :
Enfin, aux bords fangeux du Cocyte livide,
Il faut de Danaüs voir la race perfide,
Voir Sisyphe accablé de maux & de remords
Et qui repousse un-bloc rebelle à ses efforts.
Ami , tu quitteras , pofseffeur peu durable,
Ton palais, ton domaine, & ton épouse aimable;
Des arbres dont tes mains ont peuplé ton verger,
Le cyprès suivra seul un maître passager :
Ton nçctar, préférable au vin des sacrifices ,
Doit couler à grands flots sous de meilleurs auspices.
Et bientôt les cent clés qui gardoient ton cellier,
Obéisont aux mains d'un heureux héritier.

(Par M. Baudin , Commis de la

Marine à Cherbourg. 2

[ocr errors]
[ocr errors]

:

[ocr errors]

IM - PROMPTU,

,

On dit que chez Zelmis, avec un soin, extrême ,
Tu te cachas, ani, quand Ficronfar (urvint....
J'ai regret.-Juge mieux de inon bonheur extrême.
On cache celui

que

l'on aime ; On tro.npe celui que l'on craint.

( Par un Abonné. )

Explication de la Charade, de l’Enigme &

du Logogriphe du Mercure précédent. LE mor de la Charade est Anon; celui de l'Enigine eft l’Esprit; celui du Logogriphe elt Mari , où l'on trouve Mai, Mi; Ma, Ami, .

CHAR A D E.

Mon premier plaît au Chasseur ;
Mon dernier bleffe un grand ceurs
Mon entier plaît au Seigneur.
(Par M. L... de Moncy. )

A

« PreviousContinue »